Le pseudoppidum de Ventajols

Au point côté 972, non loin de la crête qui monte de Ventajols, la can de Balazuègnes se termine par une petite excroissance parfaitement plane, sur laquelle il est censé y avoir eu un oppidum gallo romain. L’information se transmet oralement de garde du Parc National en agriculteur, d’agriculteur en promeneur, sans que son origine soit clairement identifiée ni, à ma connaissance, qu’aucun spécialiste n’ait jamais attesté ce qui n’est donc qu’une hypothèse… même si certains y croient dur comme (l’âge du) fer !

Les oppida situés sur ce type de site, en extrémité de plateau, s’appellent des cap-barrés. Ils sont nombreux sur le causse Méjean, et il y en a au moins un attesté sur la can, le cap-barré du Causset.

Par certains aspects, le site semble approprié : situation surplombante, vue magnifique, espace pratique pour construire… Mais d’autres aspects contredisent cette hypothèse. A ma connaissance, la source la plus proche est située cent cinquante mètre de dénivelée plus bas, ce qui n’est pas un inconvénient mineur… Par ailleurs, la petite falaise qui entoure le plateau ne fait que quelques mètres de haut, et elle est entrecoupée de nombreux couloirs herbeux qui permettent de la franchir facilement. A vrai dire, elle ne mérite pas l’appellation de falaise ! Il suffit d’aller jeter un œil aux cap-barrés avérés dans les environs, par exemple le cap barré du Causset, pour comprendre : ils sont bordés d’une falaise d’au moins 10 mètres de haut, totalement verticale et continue !

Enfin, dernier détail qui tue : le principe même du cap barré est d’être… barré, justement, par un mur robuste, qui fait entre 2 et 4 mètres de large. Même écroulée depuis longtemps, une telle construction laisse des traces dans le paysage, quelque chose qui ressemble à un énorme clapas linéaire, ou au moins un talus. Rien de tel ici.

Sans l’affirmer bien sûr car il faudrait avoir des éléments plus précis, ma conviction est qu’il n’y a jamais eu de cap barré ici… juste des envies de cap barré. Mais que cela ne vous empêche pas d’aller y balader, car le site est vraiment magnifique ! Et puisque vous venus, passez voir l’aven de Ventajols qui se trouve là !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.