L’aven de Ventajols

L’aven de Ventajols est situé sur le rebord occidental de la can de Balazuègnes, non loin du point côté 972. De là, on a une magnifique vue sur la can de Tardonnenche.

Vue sur la can de Tardonnenche depuis l’entrée de l’aven de Ventajols

L’entrée se fait discrète car l’agriculteur du lieu, sans doute pour protéger ses moutons, a pris la peine de la boucher sommairement sous quelques dalles de calcaire, soutenues par des traverses de vieux châtaignier. Il est facile de passer à deux mètres sans différencier ce modeste amas de pierres des nombreux petits clapas qui l’entourent.
C’est pourtant bien de là que part un petit conduit vertical, facile à descendre sans équipement. Quelques mètres plus bas, on prend pied sur.un clapas, à n’en pas douter. Un cône d »éboulis constitué de milliers de pierres jetées au travers de l’ouverture par des générations de paysans qui ont trouvé cette solution simple pour libérer leurs terres de la pierre sans encombrer les surfaces de clapas. Je parie sur le fait que fouiller ce tas de cailloux apporterait son lot de surprises archéologiques… mais il y a du travail !

Une petite draperie dans le couloir principal

De part et d’autre du cône d’éboulis se déploie un couloir facilement praticable. Les formes d’érosion font naturellement penser à un conduit de rivière souterraine maintenant asséchée.
C’est une vraie surprise de découvrir que cette minuscule galerie est un petit écrin de belles choses. On y trouve des draperies…

Des minuscules stalactites blanches…

Un stalagmite arrondi et massif, hérissé de minuscules excroissances…
L’entrée, pas facile à trouver !
Le couloir principal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.