Les grottes de la can de l’Hospitalet

C’est un fait, les cans ne constituent pas aujourd’hui un haut lieu de la spéléologie. La couche de calcaire est ici relativement peu importante (jamais beaucoup plus d’une centaine de mètres) comparée à celles des grands causses tout proches, et n’a sans doute pas permis le développement de réseaux nombreux et étendus. De fait, une quarantaine de cavités seulement y sont recensées, dont la plupart dont juste des « baumes », abris sous roche… (voir le tableau récapitulatif). Cette relative pauvreté doit cependant être relativisée car la can, partiellement éclipsée par les causses, a finalement été relativement peu prospectée. Il reste donc probablement pas mal de choses intéressantes à découvrir ici, soit en pénétrant plus avant quelques cavités prometteuses parmi celles déjà connues (Baume dolente, Tartabisac), soit en recherchant des cavités encore inconnues. A ce jour, j’ai personnellement eu la chance d’être le découvreur de plusieurs cavités nouvelles (dont la grotte des sorcières, l’aven de la remise de Ferrière et la grotte du col du Rey n°2), certes modestes mais bien réelles, et je ne compte pas en rester là ! De nouvelles grottes s’ouvrent d’ailleurs de temps à autres, souvent préfigurées par des dolines et effondrements, nombreux sur le plateau.

Et puis, il faut comprendre une chose importante : si elles sont généralement modestes en taille, les grottes de la can présentent pour nombre d’entre elles un intérêt archéologique et historique. Beaucoup ont abrité des événements importants, bien que faisant hélas souvent partie de pans plutôt sombres de l’histoire locale : certaines ont servi de refuge ou de temple rustique dans les siècles troublés des guerres de religions, d’autres ont servi de stand d’entraînement au tir dans la clandestinité de la résistance, certaines ont constitué des habitat temporaire, voire… des tombeaux, pour des populations bien plus anciennes encore…

Toutes ces cavités racontent donc de passionnantes histoires, et permettent de mieux comprendre l’Histoire, comme en témoigne cette affiche de 1692 qui ordonne aux habitants du Languedoc de boucher les entrées des cavernes qu’ils connaissent pour qu’elles ne servent pas de repères aux « prédicants, vagabonds et mal intentionnés ». Lisez : aux protestants, dans l’illégalité à cette époque depuis la révocation de l’Édit de Nantes.

Belle stalagmite ronde dans l’aven de Ventajols

Oui, vraiment, les petites grottes de la can sont des sites dont la connaissance est essentielle pour qui veut comprendre le plateau, son passé et son présent.

Attention, beaucoup de grottes de la can abritent des chauves-souris, il faut absolument éviter d’y aller entre la fin de l’automne et le début du printemps.

Bonne exploration

La grotte du col du Rey n°1

La grotte du col du Rey n°1 est un couloir à peu près linéaire, probablement une ancienne petite rivière souterraine ...
Lire

L’aven de Ventajols

L'aven de Ventajols est situé sur le rebord occidental de la can de Balazuègnes, non loin du point côté 972 ...
Lire

L’aven de Pommaret

L'aven de Pommaret est indiqué sur la carte IGN. Il est situé au sommet du versant nord du vallon du ...
Lire

La diffluence Montgros – Baume dolente – Tartabisac

En 1982, Guilhem Fabre et Yves Maurin, deux hydrogéologues s'intéressant aux circulations d'eau souterraines de la can de l'Hospitalet, cherchent ...
Lire

La mystérieuse grotte de l’Hospitalet

Sur une carte géomorphologique sommaire de la can de l'Hospitalet (par J. Rouire et Cl. Rousset, 1973, voir ci-dessous), j'ai ...
Lire

La grotte de Tartabisac 2

Tartabisac 2 est une rivière souterraine qui sort de la can de l'Hospitalet à l'ouest du col du même nom ...
Lire

La grotte du col des Faïsses

Comme la plupart des grottes de Fau Florit, la grotte du col des Faïsses s'ouvre sous la forme d'un toboggan ...
Lire

Dolines a surveiller dans le vallon au dessus de l’Oultre

La combe située sur la can, à l'ouest de l'oultre, est constituée par un bel ensemble de prairies verdoyantes au ...
Lire

La grotte des fées de Bassurels

A son extrémité sud, la can de l'Hospitalet se termine de manière abrupte au dessus de la vallée Borgne. Une ...
Lire

La baume des sorcières

La baume des sorcières ne présente ni intérêt spéléologique de premier ordre, ni intérêt archéologique. Elle est chère à mon ...
Lire

La grotte en chapeau de gendarme de Nozière

Celle-là, on peut dire qu'elle m'a fait travailler ! Des années auparavant, j'avais vu sur une carte géomorphologique très imprécise, ...
Lire

Aven rebouché de la ferme de Montgros

En 2007, l'exploitant agricole du secteur de Montgros a raconté à Raymond Lefillatre que quelques années auparavant, un aven s'est ...
Lire

Les amorces du « chaos de petit le vieux »

Le long de la route qui mène de l'Hospitalet au Pompidou, sur la gauche, à environ 200 mètres avant l'entrée ...
Lire

Inventaire des grottes de la can de l’Hospitalet

Voici un inventaire en perpétuelle évolution des grottes et cavités de la can de l'Hospitalet. Les positions ne sont certifiées ...
Lire

Sites spéléo à surveiller

Les sites "A surveiller" ne sont ni des grottes ni des avens avérés. Il s'agit de tous ces effondrements, dolines ...
Lire

Amorce de grotte à la pointe sud de la can noire

La can noire est organisée en trois plateaux reliés entre eux, d'ouest en est. Le dernier de ces plateaux à ...
Lire

La grotte de la carrière PNC

Cette grotte s'ouvrait autrefois sur le site de la carrière qui a fourni en pierre le chantier de rénovation du ...
Lire

Aven rebouché de la plaine de Montgros

Il y en a, des tas de cailloux, ici et là sur la can. Ils sont généralement bombés, ce sont ...
Lire

Le ponor des Crottes

Entre la ferme des crottes et la ferme de la Bastide s'étend une vaste prairie d'un vert intense, couleur rare ...
Lire

L’aven de Tardonnenche

Dans un de ses écrits datant des années 50, Camille Hugues, l'infatigable explorateur des plateaux situés entre le Tarnon et ...
Lire
Chargement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *