Le Suquet

Le Suquet est un petit plateau situé à l’extrémité ouest de la can de Saint Laurent de Trèves, au sommet de la crête qui monte du village. Il culmine à 1026 m. C’est un magnifique belvédère, du haut duquel on est aux premières loges pour contempler le Mont Aigoual, le Lozère, Le Bougès, mais surtout la bordure orientale du causse Méjean qui barre l’horizon ouest d’une formidable barrière.

La vue depuis le plateau du Suquet, grande ouverte sur le causse Méjean

Cet endroit présente un certain nombre de caractéristique qui font penser à une occupation humaine possible. Tout d’abord, un vestige de mur qui semble ancien et assez important barre le plateau à l’endroit où il se rattache à la can de Saint Laurent.

Non loin de ce mur, plusieurs clapas attirent l’attention par leurs formes et leurs dimensions. L’un d’eux est presque parfaitement circulaire, d’un diamètre d’une douzaine de mètres et d’une hauteur d’un mètre environ. Les pierres utilisées sont relativement calibrées, et semblent avoir été disposées avec un certain soin, pour qu’aucune ne dépasse… Mais surtout, sa surface présente un affaissement de 3 mètres de long et d’un mètre de large environ, qui fait penser à un coffre effondré…

Un clapas sur le Suquet. Sa forme très régulière, et la légère dépression qu’on observe en son centre, pourraient faire penser à un tumulus… mais ce n’en est pas un

A l’extrémité occidentale, dans les premières pentes qui descendent vers Saint Laurent de Trèves, on trouve au sol d’innombrables éclats de chaille (une sorte de silex de mauvaise qualité), c’est la « mer de chaille« . Parmi ces cailloux, il se trouve aussi des coraux fossiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.