Mars la rouge

Attention, dans 5 secondes, insertion sur orbite martienne… 4, 3, 2, 1… capture. La surface rouge se stabilise, et grossit dans mon champ de vision. Je vole…

Cette route, je la prends chaque jour, pour descendre de Saint Laurent à Florac. Depuis longtemps j’avais remarqué, juste en face de la ligne droite, après le premier virage, cette excroissance parfaitement ronde qui surgit de la prairie. Ce drôle d’alignement m’avait toujours fait rêver à l’approche spatiale d’une planète, que l’on voit grandir au travers du pare-brise de la navette-voiture. Un soir d’été, les derniers rayons du soleil frottaient la bordure du causse, et la lumière a viré au tiède, rendant incandescentes les bruyères en fin de vie… Mars en pleine Cévenne. Atterris, Marc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.