Les chemins muletiers de la can de l’Hospitalet et des alentours

Un chemin muletier est un chemin accessible aux piétons, cavaliers, mules, troupeaux… mais non conçu pour permettre le passage de voitures à roues. Il est donc plus rustique qu’une piste carrossable. Ils sont en particulier moins large (les plus importants atteignent 3m35, voire 3m80) et moins plans. Certains ont été créés par les besoins locaux de transit de marchandises, d’autres reprennent des itinéraires de chemins de pélérinages…

Les chemins muletiers sont probablement d’origine très ancienne, peut-être préromaine, voire plus encore pour les premiers, qui ont peut-être vu le jour en même temps que les premières drailles… Ils ont constitué l’essentiel de la trame des itinéraires traversant les Cévennes jusqu’au XVIIIème siècle, et ont fini par constituer un réseau relativement dense qui, à part quelques exceptions notables de pistes carrossable, a seul permis la communication inter et intra régionale au travers des Cévennes.

Plusieurs pistes muletières importantes empruntent naturellement la can de l’Hospitalet pour leur tracé :

Certaines sont plus locales, comme le cadélioc (can – causse)

Les lacets du chemin de la farine du Mazel, au passage de la bordure du causse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.