Les abris sous roche

Avant que l’homme ne sache correctement construire des habitats de surface (en d’autres termes, des « maisons »), il a beaucoup utilisé les « abris sous roche ». Il s’agit généralement de cavités de faible profondeur (quelques mètres), voire de simples avancées rocheuses ménageant un espace à l’abri des précipitations. Pour peu que l’accès en soit facile, que la localisation permette de surveiller les environs, que l’exposition soit bonne (face au soleil, dos aux vents dominants…) et qu’il y ait de l’eau à proximité, de tels abris constituaient des lieux très attractifs pour les hommes préhistoriques, comme habitats permanents pour les meilleurs site, ou comme abris de passage dans de nombreux autres cas.

Les abris sous roche sont à différencier nettement des grottes préhistoriques. Les humains de ces époques ne se sont jamais logés dans les profondeurs des grottes, qu’ils réservaient à leurs morts (grottes sépulcrales) ou aux pratiques artistiques et sacrées (peintures, etc…). Ils ont par contre parfois utilisé les entrées de grottes comme des abris sous roche.

Sur et autour de la can de l’Hospitalet, de nombreux sites ont des configurations correctes pour servir d’abris sous roche, mais le sujet n’a pas été sérieusement étudié, et l’on n’a donc aucune certitude sur leur utilisation ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.