La côte 1034 de la can de Saint Laurent

La côte 1034 de la can de Saint Laurent est un léger bombement visible à gauche de la route qui mène du col du Rey à Ferrière, et qui apparaît sur la carte IGN. Malgré cet aspect débonnaire c’est le point culminant de la can de Saint Laurent. De là, la vue se dégage presque à 360 degrés sur le massif du Mont Aigoual, le causse Méjean, le Mont Lozère… C’est peut-être la raison pour laquelle les hommes de l’âge du fer ont choisi ce lieu pour y implanter deux tumulus, tout proche du sommet. La partie ouest de la côte 1034 est partiellement occupée par un « lapiaz », affleurement de calcaire profondément entaillé par l’érosion. Le lapiaz est une forme géologique assez rare sur la can. Ceux que l’on observe ici sont très abîmé et à l’état de relique. Mais les agriculteurs des générations passées les ont utilisés d’une manière originale : au lieu de créer des clapas, ils ont accumulé les pierres retirées du sol sur les lapiaz, ce qui donne d’étranges paysages alternant beaux passages herbeux et empilements…

Lapiaz
Des fossés énigmatiques

A environ 200 mètres à l’ouest du sommet du bombement, sous une forêt de résineux récents, des traces de fossés peu profonds se croisent sur une surface d’un hectare environ, faisant des angles droits. Des pins de plusieurs décennies poussent à l’intérieur, indiquant une origine d’une certaine ancienneté, sans plus de précision. Encore un lieu à explorer de manière plus approfondie pour comprendre !

Vue d’ensemble

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.