Les corniches occidentales de la can de l’Hospitalet, secteur de Peyrebesse

Les corniches occidentales de la can de l’Hospitalet dominent la vallée du Tarnon, à laquelle elles sont reliées par des vallons secondaires dont plusieurs sont sauvages et isolés : Baumale, Broussous… De là, face aux falaises du Méjean, on perçoit bien l’unité géomorphologique qui relie la can de l’Hospitalet à ce grand frère célèbre, signe de l’époque où ils ne faisaient qu’un, avant que le Tarnon n’entaille son lit jusqu’au schiste sous-jacent.

Les corniches occidentales de la can, malgré l’impression de sauvagerie et d’éloignement qu’elles donnent, ont toujours été un lieu de passage très fréquenté, puisque la draille de Margeride les suit consciencieusement, du sud (pointe de Peyre Agude) au nord, à proximité du hameau de l’Hospitalet ou elle rejoint la branche orientale de la draille.

Les bordure ouest de la can de l’Hospitalet par une belle journée d’hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :