La crête du Mazilhou

La crête du Mazilhou se détache du Causset, à l’extrême sud de la can de l’Hospitalet, et plonge plein sud vers la vallée française.

C’est un belvédère magnifique, et l’on ne s’étonnera pas d’y trouver des traces d’occupation humaine ancienne : il y a en effet été découvert plusieurs tombes à coffre datant de l’âge du fer, entre les points cotés 964 et 961. Elle ont comme souvent été endommagées, probablement par des fouilles déjà anciennes, et sont à présent difficiles à détecter. Je n’en ai pour le moment trouvé qu’une seule.

Vue générale du site des tombes à coffre

Seule l’une des deux parois longitudinales du coffre est encore à peu près en place, la seconde est partiellement effondrée et la végétation a commencé à recouvrir le tout. Il n’y a pas de tumulus, ce qui semble indiquer que le coffre a été établi dans un creux naturel ou artificiel du terrain.

Félix dans l’une des tombes à coffre

La crête du Mazilhou présente plusieurs autres intérêts de divers types :

Sur son flanc ouest, elle est traversée par un filon de micro granite qui est relié au Mont Aigoual. De loin en loin, la roche prend donc des aspects totalement différents du schiste : elle se colore en ocre et ses formes deviennent plus carrées. Quelques anciens abris de bergers sont construits dans ce matériau, et on se croirait un moment dans certains vallons du Mont Lozère

Un mur de granite au milieu du schiste, au sommet de la crête du Mazilhou

Un magnifique chemin empierré descend par le « valat de la font », à l’ouest de la crête. La qualité de son tracé laisse penser qu’il a été un itinéraire local d’importance.

Le chemin qui descend du Barret vers Cripsoules

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *