Le temple et l’église de Saint Laurent de Trèves

L’église réformée de Saint Laurent est « dressée » dès les années 1560. En tant qu’église réformée de dimensions modestes, Saint Laurent souffrit toujours de sa situation entre 3 encombrantes églises voisines : Florac, Vébron, et Barre des Cévennes. Il n’est pas impossible qu’à cette époque la petite église catholique ait servi de temple.

Dès 1570, un premier pasteur ayant femme et enfants, Jehan Fornier, est nommé par Charles De Taulignan (seigneur de Barre de l’époque) pour s’occuper à la fois de Saint Laurent – Le Rey (il résidait au Rey), de Rousses et de Vébron. Jean de Ulmo prend sa suite comme second pasteur de Saint Laurent. Il habite Grattegals. Le troisième pasteur, Pierre Diaque, s’installe à Vébron en 1600 et dorénavant tous les pasteurs de Saint Laurent seront de Vébron.

C’est à cette époque que le premier temple de Saint Laurent est construit ( 1599 ? ).

Vers 1610 le seigneur de Saint Laurent est protestant convaincu et ne veut rien de catholique sur ses terres.

Une nouvelle église est construite à partir de 1643, elle sera terminée en 1656.

Le temple est démoli en 1663.

Après la révocation de l’Edit de Nantes (1685), l’église est agrandie pour contenir les nouveaux convertis. On construit une galerie au dessus de l’entrée pour 280 livres (hvc, p. 123).

Le petit temple actuel est construit vers 1840. En 2004, il a été modifié et rénové pour en faire une salle communale. une travée lui a été ajoutée en supprimant le mur qui le séparait de la sacristie, l’ancienne entrée ne sert plus que de sortie de secours tandis qu’une nouvelle entrée a été aménagée côté ouest.

L’église de Saint-Laurent de Trèves en 1970
Intérieur du temple de Saint-Laurent, rénové et utilisé en salle communale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *