La can d’Artigue

La can d’Artigue est un minuscule territoire, une étroite bande de rocher qui s’avance au dessus de la vallée du Tarnon, dans une direction nord-ouest. On en fait le tour en 1 heure à peine. Dans sa partie la plus large, celle qui la rattache à l’ensemble des autres cans, elle est peu intéressante : les pratiques agricoles ont finement raclé sa surface qui est uniformément enherbée. Difficile d’y sentir l’esprit du lieu.

Un arbre a choisi un clapas pour s’installer. Vers quelles nourritures ses racines ont-elles été attirées ? Avec quelles forces ont-elles pénétré la pierre ? Et si, finalement, c’était plutôt par les branches qu’il puisait son énergie et sa stabilité dans le ciel ?
Rencontre

Mais plus on s’avance vers la pointe, plus on s’éloigne du monde ordinaire. Une quantité incroyable de clapas énormes occupent quasiment la moitié de la surface du sol, séparés par un dédale de pelouses rases qui semblent entretenues comme une moquette d’hôtel de luxe. Certains prennent des formes bizarres, qui font immanquablement penser à des vestiges humains, bien que cela ne soit absolument pas avéré. Même les arbres semblent ici préférer rêver en compagnie des pierres : avec une ténacité confondante, bon nombre d’entre eux ont préféré pousser leurs racines au travers des pierres de clapas.

Hêtre sur un clapas de la can d’Artigue
Les arbres couverts de lichens

Sur le rebord est du plateau, à la naissance du vallon qui entame la descente vers le vallon de Tardonnenche, une étrange forêt s’est installée : les arbres y sont couverts de lichen à un tel point que les feuilles n’y sont quasiment plus visible. On se croirait dans une scène du Seigneur des anneaux…

La can d’Artigues est un endroit où l’on a envie de faire silence.

Amorce d’Artigue

Cette cavité s'ouvre sur le bord de la piste qui monte d'Artigue vers la Can de l'Hospitalet. Elle est pour ...
Lire

Artigue

Artigue est l'un des hameaux de la commune de Saint Laurent de Trèves, sur le flanc ouest de la can ...
Lire

Deux tumulus du Causse Noir et de la Can d’Artigues

Article de Camille Hugues paru dans la Revue du Gévaudan, des Causses et des Cévennes, n°6, 1960 Une découverte fortuite, ...
Lire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :