Le col de vache

Le col de vache est un col de 998m d’altitude qui sépare la can de Ferrière de la can de Tardonnenche. Il est peu marqué dans le paysage… et pas du tout marqué sur la carte IGN. N’y passe actuellement qu’une simple piste de terre. C’est pourtant un lieu important du plateau.

C’est ici que, depuis des millénaires, la draille de Margeride, après avoir cheminé près de 10 kilomètres sur le plateau depuis la pointe de Peyre-Agude, le quitte pour plonger vers la vallée du Tarnon, en descendant vers Tardonnenche. A la fin de l’époque préhistorique, les hommes ont commencé à utiliser la draille pour leurs échanges commerciaux, et l’itinéraire normal pour monter de la plaine du Languedoc vers les villes du massif central passait donc ici. On sait qu’il était pavé dès le moyen-âge.

A partir de 1745, des travaux furent entrepris pour construire la route actuelle qui descend du col du Rey vers Florac en passant par Nozière. Il n’est plus nécessaire de passer par le col de vache, qui redevient alors un simple point sur la draille.

Il est donc probable que la partie de plateau située au nord du col de vache est restée, depuis très longtemps, plus à l’écart des circulations humaines et animales que la partie sud, de tous temps très fréquentée.

Les environs du col de vache sont riches en petites surprises intéressantes : le tumulus de l’âge du fer, l’aven introuvable…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :