Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources

Les premiers hommes sur la can de l'Hospitalet et en Cévennes

Aux époques pré et proto-historiques, les Cévennes apparaissent comme un quasi no man's land entre plusieurs zones très richement dotées en traces d'habitats humains de toutes sortes : au nord la barrière caussenarde (Méjean, Sauveterre, Can des Bondons), au sud les garrigues gardoises de la région de Sommières et de Pompignan, au sud-est les garrigues de la Cèze et des gorges des gardons. Tout se passe comme si seul le calcaire pouvait sécréter de telles traces, selon une remarque de Paul Marcellin (hdc, p. 21). La can de l'Hospitalet, calcaire sur le schiste, est à la frange de deux mondes. Les traces de vies protohistoriques n'y sont pas aussi nombreuses que sur les causses, mais bien présentes tout de même. Voyons tout ça étape par étape.

Paléolithique

(-3 Ma / - 10.000 ans)

Durant cette période l'homme ne se montre pas sur la can ni dans les environs. Il faudra attendre -50.000 pour que des néandertaliens fassent quelques passages en Cévennes ou sur les causses, sans s'y arrêter durablement. Puis ils disparaissent totalement vers -35.000. Ou du moins, on ne trouve pas de traces de leur présence.

Mésolithique

(-10.000 à - 6.000 ans)

L'homme réapparaît sur les grands Causses mais pas en Cévennes schisteuses ni sur la can. Il s'agit de l'homme moderne (homo sapiens sapiens). Il est encore chasseur-cueilleur.

Néolithique

(-6000 à - 2500 ans)

L'homme arrive sur la can. D'abord de passage, il s'y installe durablement vers -3000 en devenant agriculteur et éleveur.

Protohistoire

(-2500 à -150)

Des habitats de plein air s'organisent en villages. La métallurgie du bronze puis du fer révolutionne l'outillage et l'artisanat.

25/05/2008
Le mésolithique L'émergence de l'homme
A lire dans cette rubrique
La can de l'Hospitalet avant l'homme.
A partir de quelle époque peut-on parler de Can ? La question est moins évidente qu'il n'y paraît.
La formation de la can de l'Hospitalet et des grands causses.
Avant le jurassique (-200 millions d'années), il n'y a pas de calcaire dans la région. Un vaste bassin existe entre différents massifs cristallins : Aubrac, Margeride, Cévennes, Rouergue... Il est rempli d'eau.
L'émergence de l'homme.
Quelques jalons sur le chemin qui a mené à l'apparition de l'homo sapiens sapiens sur cette Terre
La domestication du mouton.
Le mouton a été domestiqué vers le VIIème ou VIIIème millénaire, au proche orient, à partir d'une espèce locale, le mouton sauvage.
La migration saisonnière des animaux sauvages avant l'histoire.
Bien qu'on ne dispose pas à ce jour de traces tangibles d'un tel phénomène, plusieurs historiens émettent l'hypothèse que la transhumance, aujourd'hui menée par l'homme, n'a pourtant pas été initiée par l'homme, mais par les animaux eux-mêmes.
Le mégalithisme.
Le mégalithisme est une forme d'architecture primitive utilisant d'importantes structures de pierre, dont les principales formes sont les dolmens, les menhirs et les cromlechs.
Le mésolithique.
Le mésolithique (-10.000 à - 6.000 ans) est l"âge moyen de la pierre". La dernière glaciation, très rigoureuse, vient de se terminer.
Le néolithique.
Le néolithique (âge nouveau de la pierre) désigne la période s'étendant entre -6000 et -2500 ans durant laquelle se développe une nouvelle technique de fabrication des objets de pierre dure : le polissage, d'abord utilisé pour les parures puis pour affiner des tranchants, améliorant ainsi l'efficacité des outils.
Le paléolithique.
Paléolithique signifie "Age ancien de la pierre". Cette période s'est étalée de -3 millions d'années jusqu'à - 10.000 ans. Elle débute avec l'apparition du genre "homo" en Afrique
Les premières transhumances.
Vers -10.000 ans ou un peu plus récemment, voilà la situation supposée : dans les zones à tendance aride du pied de certains massifs montagneux (en particulier autour du bassin méditerranéen), des herbivores sauvages (concentrons nous ici sur les ovidés) ont pris l'habitude d'effectuer des migrations saisonnières pour aller chercher des herbages mieux fournis durant la saison sèche.
Les premiers hommes sur la can de l'Hospitalet et en Cévennes.
Aux époques pré et proto-historiques, les Cévennes apparaissent comme un quasi no man's land entre plusieurs zones très richement dotées en traces d'habitats humains : les grands causses et les garrigues
Les traces de dinosaure de Saint Laurent.
Les premiers utilisateurs connus du castelas de Saint Laurent de Trèves sont des dinosaures de l'espèce "grallator minusculus" dont on peut voir les traces sur le plateau.
Stations préhistoriques de la Can de l'Hospitalet et du Causse Méjan (Lozère).
Article écrit par Camille Hugues et Michel Lorblanchet à l'occasion du Congrès préhistorique de France, XIXème session, Auvergne, 1969 (1972)
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages