Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Recherche sur le siteNouveau sur le site

Liste des pages du site Rêve éveillé


La montagne tranquille, accueil Et si, une fois là-haut dans les glaciers, on s'installait ? Ne pas redescendre, profiter... Tranquille
Au programme du rêve éveillé Bienvenue chez Marc Lemonnier
Conditions Générales d'Utilisation
La table d'orientation de l'Aigoual Au sommet de l'Aigoual, il y a un château. A l'angle de ce château il y a une tour. Au sommet : une table d'orientation.
Au fil du Bonheur Du flanc sud-est de l'Aigoual s'écoule une rivière singulière : le Bonheur
Le causse Méjean, point culminant de la Terre à l'époque Protocambrienne Le Causse Méjean serait le relief résiduel d'un colossal sommet de 17000 mètres d'altitude.
L'enceinte protohistorique de la Tourelle L'une des enceintes protohistoriques du Causse Méjean.
Le clapas-bergerie d'Espinard On dit que beaucoup de clapas ont été édifiés sur toutes sortes de choses intéressantes, comme par exemple des tumuli, ou des ruines diverses. Mais parfois, il est difficile de dire qui a recouvert quoi.
La grotte bègue Une petite grotte à double entrée s'ouvre sur le bord du chemin, en haut du vallon du Bègue.
La grotte de Cros - Paillo Sous le chemin d'estive de Salgas, tout près de déboucher sur le causse, s'ouvre une belle grotte
La balme de Fraissinet de Fourques La balme de Fraissinet de Fourques
Le causse de Sauveterre Le causse de Sauveterre
Le rocher de la table Le rocher de la table
La grotte de Nabrigas La grotte de Nabrigas
Les badlands d'Ispagnac J'a-do-re les paysages secs et érodés. Comme dans les westerns. Les "arroyos" (lits de petites rivières temporaires), les strates de roches acérées qui émergent de la terre craquelée, tout ça.
Le château de Blanquefort, repaire de brigands idéal Pour une fois, je m'attelle ici à décrire une destination touristique tout à fait homologuée. Le château de Blanquefort dispose en effet de son étoile rouge sur la carte IGN au 25.000ème. Ceci atteste la présence d'un site remarquable, mais aussi probablement de son accessibilité en voiture !
Le Mont Gargo Le Mont Gargo est le point culminant du Causse Méjean.
Les gorges du Tarn Les gorges... Deux entailles dans le calcaire, qui donnent au Causse Méjean son caractère d'île, isolée du reste du monde. Les gorges sont le trait d'originalité qui, par contraste, donne tout son sens aux immensités désertiques des Causses.
Les baumes chaudes La grotte des baumes chaudes est un endroit étonnant. Dans cette grotte facile d'accès, située sur le rebord sud du Causse de Sauveterre près du célébrissimme "point sublime" des gorges du Tarn, ont été trouvés des dizaines de crânes préhistoriques trépanés datant d'il y a plusieurs milliers d'années
La vallée du Tarnon La vallée du Tarnon marque la bordure est du Causse Méjean.
Le causse Méjean Le Méjean, pour moi c'est la lune... des milliers de km² de vide, organisé en vastes ondulations. La pierre affleure partout, sauf au fond des dolines, ces petites dépressions au fonds plat et fertile que l'agriculture s'est dépêchée de récupérer pour planter un peu de céréales.
Le Tarnon Le Tarnon est un cours d'eau trop mal connu. Né au pied de l'Aigoual, il se jette dans le Tarn après une trop courte existence.
Le Bougès Le Bougès est un petit massif granitique situé entre le Mont Lozère et les cévennes schisteuses. Encombrants voisins qui lui piquent toute la notoriété.
Allègre et Mariette, ou les puechs des Bondons 2 buttes de calcaire posées sur le granite du Mont Lozère… un endroit de légende
La cascade de Rune Un ruisseau qui descend de la montagne de la Lozère et se perd dans le Tarn près de Miral, forme tout près de Runes une magnifique cascade que le voyageur qui passe près de Florac ne manque jamais d'aller visiter.
La forêt pétrifiée de Ruas La forêt pétrifie de Ruas
Le petit tailleur de pierre du roc du chien fou Le Roc du chien fou est un "chaos", sorte d'amoncellement d'énormes rochers de granite arrondis. Ils n'ont pas été empilés là par des forces supérieures : autrefois ils faisaient partie de la roche mère.
La grotte de malaval Malaval, une grotte chargée d'histoires passionnantes.
La vallée française La Vallée Française est l'une des 3 vallées schisteuses qui composent la "Cévenne des Cévennes", le coeur du pays cévenol protestant de la guerre des camisards.
Claroudens Il y a à Claroudens, au bord de la vieille route du Plan de Fontmort qui passe sous le Mont Mars (un GR maintenant), un très beau site archéologique...
La corniche des Cévennes La corniche des Cévennes est un itinéraire multimillénaire qui relie Florac à Saint Jean du Gard par la Montagne cévenole
Les Cévennes schisteuses Les Cévennes schisteuses, c'est "LES Cévennes". Les vraies parmi toutes les autres.
Les bouteilles de Barre-des-Cévennes La rue principale de Barre des Cévennes est le siège d'un fait intrigant.
Le ponor des Crottes Entre la ferme des crottes et la ferme de la Bastide s'étend une vaste prairie d'un vert intense, couleur rare sur la can. C'est la plaine des crottes
Cros paradis Le Cros paradis est une "doline", c'est à dire une dépression dans la surface relativement plane de la can de Tardonnenche. Le 14 août 1718, en pleine période du désert, à l'appel d'un prédicant protestant venu du midi, une assemblée s'y réunit.
Le site des traces de dinosaures à Saint Laurent de Trèves Un site magnifique, merveilleux, et touristique, aussi...
Le jardin de Dieu "L'hort de Dieu"... le jardin de dieu en occitan, hortus dei en latin. Ne pas confondre cet Hort de Dieu là avec celui, beaucoup plus célèbre, de l'Aigoual.
Les prairies de Montgros, ou "le p'tit coin magique" Au pied du versant sud du serre de Montgros, il existe un ensemble de prairies tout à fait uniques à mes yeux, que les enfants ont d'ailleurs spontanément nommées "le p'tit coin magique", c'est pour dire...
La can de l'Hospitalet, présentation générale La can de l'Hospitalet (ou "cham", ou "chaume" de l'Hospitalet) est un petit plateau calcaire posé sur le schiste, délimitée par les vallées de la Mimente (au nord) et de son affluent le Briançon, la vallée du Tarnon (à l'ouest), la vallée Borgne (au sud) et la vallée Française (à l'est).
Montagut sur désert Montagut est loin... Montagut est haut... Montagut est perdu.
Mars la rouge Attention, dans 5 secondes, insertion sur orbite martienne... 4, 3, 2, 1... capture.
Les étranges tâches noires de la can de Saint Laurent Sur une photo aérienne de l'IGN, campagne 1947, on aperçoit, à la surface de l'une des prairies de la can de Saint Laurent de Trèves, 4 alignements de taches noires bien mystérieux.
La plus belle cabine téléphonique du monde La pénétration du téléphone portable en Cévennes est lente. Certains grands opérateurs annoncent fièrement qu'ils couvrent tout le territoire, c'est à dire 99%. Les 1% restants, c'est évidemment ici.
C'est un pont C'est un pont où personne ne passe
La quille de Saint Laurent La quille de Saint Laurent est un rocher à la forme caractéristique qui domine le village.
Cieux cévenols Cieux d'ici et de là
Photos des Cévennes Photos des Cévennes
Les Camisards, film de René Allio En 1970, René Allio a tourné le film "Les camisards" sur la can de l'Hospitalet et dans les environs immédiats.]
René Allio, réalisateur des "Camisards" Sur un rocher situé à gauche du portail d'entrée au site des dinosaures de Saint Laurent de Trèves, une inscription très discrète est gravée. Elle raconte qu'en ces lieux ont été dispersées les cendres d'un certain René Allio.
Les camisards, de René Allio : quelques infos sur le tournage, scène par scène Les camisards, de René Allio : quelques informations sur le tournage, scène par scène
Accueil critique du film "Les camisards" de rené Allio Accueil critique du film "Les camisards" de rené Allio, compilé par la bibliothèque de la cinémathèque française
Le scénario du film "Les camisards" Le scénario intégral du film "Les camisards", de René Allio
Aven can des Combes centrale Une amorce d'aven ouvert en 2013 sur la can des Combes
La spéléologie de la can de l'Hospitalet Une petite histoire spéléologique de la can del'Hospitalet
L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne
La grotte de la carrière PNC Cette grotte s'ouvrait autrefois sur le site de la carrière qui a servi à rénover le château du Parc à Florac.
Amorce de grotte à la pointe sud de la can noire Cette amorce est située près de la pointe sud de la can noire orientale.
Amorces du "chaos de petit le vieux" Amorces du "chaos de petit le vieux"
Amorce au nord-ouest des Conques Amorce au nord-ouest des Conques
Aven rebouché de la plaine de montgros Au sud-est de l'aven de Montgros, un "tas de cailloux en creux" pourrait être un aven.
Aven de Ferrière Aven inconnu au nord de Ferrière
Aven de Tardonnenche Aven introuvable signalé dans les années 50 sur la can de Tardonnenche
La fente de décollement des Crottes Elle est située juste au dessus du lacet de la d9, sous la ferme des Crottes bien visible lorsque l'on vient de la corniche des Cévennes et que l'on monte vers la can de l'Hospitalet.
Amorce au pied nord-est de Montgros Amorce au pied nord-est de Montgros
Effondrement au sud de la prairie des Crottes En juin 2008, Guy Bazalgettes, agriculteur sur le secteur des Crottes, découvre une ouverture d'environ 40 centimètres en faisant les foins dans la prairie des Crottes.
Amorce d'Artigue Amorce d'Artigue
Sites spéléo à surveiller Les sites "A surveiller" ne sont ni des grottes ni des avens avérés. Il s'agit de tous ces effondrements, dolines et autres ponors actuellement impénétrables mais qui pourraient bien, un de ces jours, terminer de s'ouvrir
Effondrements au nord de Terre rouge Une zone avec plusieus effondrements, au nord de Terre rouge
Trou souffleur de Solpérière Le trou souffleur de Solpérière est situé juste au bord de la route dite "La cardinale", qui descend du col de Solpérière vers le village du même nom.
Dolines a surveiller dans le vallon au dessus de l'Oultre Ensemble de 3 dolines qui absorbent les trop-pleins d'eau, dans le vallon au dessus de l'Oultre (can de Ferrière).
Aven rebouché des Crottes Cet aven s'est ouvert spontanément en 2006 le long de la petite route qui mène à la ferme des Crottes. L'agriculteur, Guy Bazalgette, l'a rebouché au bout de quelques semaines.
Aven rebouché de Montgros Un jour de 2005 où il faisait les foins, l'exploitant des prairies qui font face à la ferme de Montgros est passé au travers d'un trou qui s'est ouvert sans prévenir sous ses pieds...
Effondrement dans la forêt au nord de l'aven de Montgros Effondrement du sol dans la forêt au nord de l'aven de Montgros
Le méandre du col des Faïsses A peu près à là verticale de la grotte du col des Faïsses, au pied d'une barre rocheuse de quelques mètres de haut, s'ouvre un étroit méandre.
Effondrement au Devez En décembre 2006, un petit effondrement s'est produit au bord de la route de la corniche, au lieu dit Le Devez.
L'amorce de Nozière Une toute petite cavité en forme de chapeau de gendarme, sur le bord de la route du col du Rey
Amorce de Pommaret Un début de trou proche de l'aven de Pommaret
Amorces du vallon de Nozière Dans le vallon au dessus de Nozière, plusieurs petites ouvertures...
Effondrement près de la bastide
Inventaire des grottes de la can de l'Hospitalet Voici un inventaire des grottes et cavités de la can de l'Hospitalet
La can de l'Hospitalet, présentation générale La can de l'Hospitalet (ou "cham", ou "chaume" de l'Hospitalet) est un petit plateau calcaire posé sur le schiste, délimitée par les vallées de la Mimente (au nord) et de son affluent le Briançon, la vallée du Tarnon (à l'ouest), la vallée Borgne (au sud) et la vallée Française (à l'est).
Histoire de la végétation sur la can de l'Hospitalet A ma connaissance, aucun travail approfondi n'a été effectué sur l"histoire de la végétation de la can de l'Hospitalet proprement dite. Mais il semble raisonnable de supposer qu'elle a été semblable a celles des grands causses, car les conditions sont très similaires
Histoire des paysages de la can de l'Hospitalet Il y a une dizaine de millions d'années, la can ne s'était pas encore individualisée : elle était intégrés au vaste plateau qui correspond aujourd'hui aux grands causses.
Qu'est-ce qu'un "can" (ou "cham") J'ai lu ou entendu plusieurs explications étymologiques du terme "can". Pour certains, il se rapprocherait de la racine latine calcia (chaux, calcaire), et indiquerait donc une surface spécifiquement calcaire.
Histoire de la faune de la can de l'Hospitalet A ma connaissance, aucune étude spécifique de l'histoire de la faune de la can de l'Hospitalet aux différentes époques n'a été réalisée. Mais on peut raisonnablement supposer qu'il existe de forts points communs avec les causses avoisinants.
Les communes de la can de l'Hospitalet Les 9 communes ayant des portions de territoire sur la can sont : Bassurels, Barre des Cévennes, Florac, Le Pompidou, Les Rousses, Vébron, Saint Laurent de Trèves, Saint Julien d'Arpaon, la Salle Prunet.
Hydrogéologie de la can de l'Hospitalet Il n'existe pas d'eau courante permanente à la surface de la can car la nature perméable du sous-sol a depuis longtemps envoyé toutes les rivières vers les profondeurs.
Histoire de l'installation humaine sur la can de l'Hospitalet Vivre sur la can difficile. L'eau est rare, l'hiver est rude.
La can de l'Hospitalet, une chaussée naturelle bien pratique... mais dangereuse La Can de l'Hospitalet n'est certes pas un lieu facile à vivre. Mais c'est un lieu plein d'avantages intéressants pour voyager.
Le filon de micro-granite du nord de l'Aigoual Ce filon, long de plusieurs dizaines de kilomètres mais large de quelques dizaines de mètres seulement, est rattaché au massif de l'Aigoual et remonte plein nord vers le Bougès au pied duquel il vient mourir.
Géologie et géomorphologie de la can de l'Hospitalet Coraux fossiles, traces de dinosaures, captures de rivières, filon de microgranite baladeur... La can de l'Hospitalet est riche en cusiosités géologiques et géomorphologiques !
Arche de grès au dessus de la plaine du Pesquié Cette arche est située dans les premières couches de grès posées sur le schiste de la plaine du Pesquié, au pied des premières côtes raides qui montent vers la can noire.
La can de schiste La can de l'Hospitalet est, par définition même, un plateau constitué de calcaire, posé sur le schiste sous-jacent. Effectivement, pour l'immense majorité du plateau, cette règle se vérifie parfaitement.
Sols polygonaux sur la Can de L'Hospitalet En 1960, P. Marcelin et P. Rutten signalent l'existence, sur la Can de l'Hospitalet, de sols polygonaux, ou polygones de pierre.
Les chailles, silex du pauvre La "chaille" est une roche siliceuse apparentée au silex, généralement de couleur claire, que l'on trouve dans les calcaires du jurassique.
La mer de chailles Sur la can de Saint Laurent, proche du lieu-dit le Suquet, la concentration de chailles au sol est énorme.
Les terra rossa, ou "Terres rouges" Au moment des labours sur les causses et la can de l'Hospitalet, la terre rougeâtre qui permet la culture attire l'oeil sur le fond des dolines.
La ligne de partage des eaux Atlantique - Méditerranée La can de l'Hospitalet est située sur la ligne de partage européenne des eaux, c'est à dire que l'eau qui descend son flanc ouest pars vers l'Atlantique (via le Tarnon, le Tarn et la Garonne), celle qui descend son flanc est part vers la Méditerranée (via les gardons).
Les limonites et les nodules ferreux de la can de l'Hospitalet Les sols calcaires de la can de l'Hospitalet sont relativement riches en fer.
Les tétines de Balmegouse Au pied de la can des Combes, des reliefs étonnants
Les traces de dinosaure de Saint Laurent Les premiers utilisateurs connus du castelas de Saint Laurent de Trèves sont des dinosaures de l'espèce "grallator minusculus" dont on peut voir les traces sur le plateau.
Les traces de dinosaure sur la can de l'hospitalet Bien avant l'apparition de l'homme, il y a environ 190 millions d'années, la zone aujourd'hui couverte par la can de l'Hospitalet et le causse Méjean était occupée par une mer peu profonde
Les fossiles de la can de l'Hospitalet Les calcaires de la can de l'Hospitalet sont riches en fossiles de toutes époques
La migration saisonnière des animaux sauvages avant l'histoire Bien qu'on ne dispose pas à ce jour de traces tangibles d'un tel phénomène, plusieurs historiens émettent l'hypothèse que la transhumance, aujourd'hui menée par l'homme, n'a pourtant pas été initiée par l'homme, mais par les animaux eux-mêmes.
Les chauves-souris Les chauve-souris
La faune de la can de l'Hospitalet La faune de la can de l'Hospitalet
La flore de la can de l'Hospitalet La flore de la can de l'Hospitalet
Les arbres Les Cévennes ne sont pas à proprement parler une terre de forêts. Rien ici de comparable aux fûtaies humides du nord de la France, rassemblant des centaines de milliers de hêtres géants...
Les lavognes de la can de l'Hospitalet Je ne connais que deux lavognes notables sur la can de l'Hospitalet : la lavogne de Terre-rouge, avec sa couleur caractéristique, et la lavogne des Crottes.
La domestication du mouton Le mouton a été domestiqué vers le VIIème ou VIIIème millénaire, au proche orient, à partir d'une espèce locale, le mouton sauvage.
Les premières transhumances Vers -10.000 ans ou un peu plus récemment, voilà la situation supposée : dans les zones à tendance aride du pied de certains massifs montagneux (en particulier autour du bassin méditerranéen), des herbivores sauvages (concentrons nous ici sur les ovidés) ont pris l'habitude d'effectuer des migrations saisonnières pour aller chercher des herbages mieux fournis durant la saison sèche.
La transhumance s'organise... Il est presque certain qu'à l'époque de la mise en place des premières transhumances (probablement avec l'arrivée du mouton domestique en Languedoc, vers le VIIème millénaire), les Cévennes étaient vides d'hommes.
Les lavognes Les lavognes sont des mares très souvent artificielles destinées à abreuver les troupeaux
Les chemins de la farine Chaque hameau de la vallée du Tarnon a son "hameau d'estive" sur le causse Méjean. Le chemin de la farine permet d'aller de l'un à l'autre.
Histoire des pratiques agricoles sur la can de l'Hospitalet Avant le néolithique l'homme est totalement absent de la can. Il fait des passages sur le causse Méjean voisin, mais n'est pas encore agriculteur. Il chasse et récolte les produits spontanés de la terre.
Rivières et sources de la can de l'Hospitalet Rivières et sources de la can de l'Hospitalet
Exurgence de Pommaret A environ 200 mètres au nord de l'aven de Pommaret, une magnifique exurgence
Préhistoire et histoire de la can de l'Hospitalet et des Cévennes Le passé officiel des Cévennes a été écrit et réécrit dans des ouvrages vénérables et extrêmement érudits, oeuvres de vies entières de la part de personnalités fortes et passionnées. Je les admire beaucoup et passe de grands et bons moments à les lire.
La guerre des camisards La guerre des camisards est un épisode somme toute assez bref (quelques courtes années) dans la vaste période des guerres de religions.
Histoire des paysages de la can de l'Hospitalet Il y a une dizaine de millions d'années, la can ne s'était pas encore individualisée : elle était intégrés au vaste plateau qui correspond aujourd'hui aux grands causses.
Histoire de la végétation sur la can de l'Hospitalet A ma connaissance, aucun travail approfondi n'a été effectué sur l"histoire de la végétation de la can de l'Hospitalet proprement dite. Mais il semble raisonnable de supposer qu'elle a été semblable a celles des grands causses, car les conditions sont très similaires
L'époque historique sur la can de l'Hospitalet L'époque historique débute avec la période gallo-romaine, vers 52 avant JC, et court jusqu'à nos jours
Eléments d'histoire de Barre-des-Cévennes [Pas de résumé]
Histoire de l'installation humaine sur la can de l'Hospitalet Vivre sur la can difficile. L'eau est rare, l'hiver est rude.
Histoire des pratiques agricoles sur la can de l'Hospitalet Avant le néolithique l'homme est totalement absent de la can. Il fait des passages sur le causse Méjean voisin, mais n'est pas encore agriculteur. Il chasse et récolte les produits spontanés de la terre.
Histoire des routes et chemins de la can de l'Hospitalet Les premières traces d'itinéraires de circulation sur la corniche des Cévennes, la crête du Marquairès ou la can de Barre sont apparues bien avant que l'homme ne s'installe dans les environs
La can de l'Hospitalet, une chaussée naturelle bien pratique... mais dangereuse La Can de l'Hospitalet n'est certes pas un lieu facile à vivre. Mais c'est un lieu plein d'avantages intéressants pour voyager.
L'émergence de l'homme Quelques jalons sur le chemin qui a mené à l'apparition de l'homo sapiens sapiens sur cette Terre
Le néolithique Le néolithique (âge nouveau de la pierre) désigne la période s'étendant entre -6000 et -2500 ans durant laquelle se développe une nouvelle technique de fabrication des objets de pierre dure : le polissage, d'abord utilisé pour les parures puis pour affiner des tranchants, améliorant ainsi l'efficacité des outils.
La migration saisonnière des animaux sauvages avant l'histoire Bien qu'on ne dispose pas à ce jour de traces tangibles d'un tel phénomène, plusieurs historiens émettent l'hypothèse que la transhumance, aujourd'hui menée par l'homme, n'a pourtant pas été initiée par l'homme, mais par les animaux eux-mêmes.
Les premières transhumances Vers -10.000 ans ou un peu plus récemment, voilà la situation supposée : dans les zones à tendance aride du pied de certains massifs montagneux (en particulier autour du bassin méditerranéen), des herbivores sauvages (concentrons nous ici sur les ovidés) ont pris l'habitude d'effectuer des migrations saisonnières pour aller chercher des herbages mieux fournis durant la saison sèche.
La can de l'Hospitalet avant l'homme A partir de quelle époque peut-on parler de Can ? La question est moins évidente qu'il n'y paraît.
La formation de la can de l'Hospitalet et des grands causses Avant le jurassique (-200 millions d'années), il n'y a pas de calcaire dans la région. Un vaste bassin existe entre différents massifs cristallins : Aubrac, Margeride, Cévennes, Rouergue... Il est rempli d'eau.
Le paléolithique Paléolithique signifie "Age ancien de la pierre". Cette période s'est étalée de -3 millions d'années jusqu'à - 10.000 ans. Elle débute avec l'apparition du genre "homo" en Afrique
Le mésolithique Le mésolithique (-10.000 à - 6.000 ans) est l"âge moyen de la pierre". La dernière glaciation, très rigoureuse, vient de se terminer.
Les premiers hommes sur la can de l'Hospitalet et en Cévennes Aux époques pré et proto-historiques, les Cévennes apparaissent comme un quasi no man's land entre plusieurs zones très richement dotées en traces d'habitats humains : les grands causses et les garrigues
La domestication du mouton Le mouton a été domestiqué vers le VIIème ou VIIIème millénaire, au proche orient, à partir d'une espèce locale, le mouton sauvage.
Les traces de dinosaure de Saint Laurent Les premiers utilisateurs connus du castelas de Saint Laurent de Trèves sont des dinosaures de l'espèce "grallator minusculus" dont on peut voir les traces sur le plateau.
L'époque préhistorique L'époque préhistorique couvre la période qui s'étend de l'apparition du genre "homo", en Afrique, vers -2.000.000 d'années, à l'apparition de l'écriture, avec laquelle on entre dans les périodes protohistorique et historique
Le mégalithisme Le mégalithisme est une forme d'architecture primitive utilisant d'importantes structures de pierre, dont les principales formes sont les dolmens, les menhirs et les cromlechs.
La transhumance s'organise... Il est presque certain qu'à l'époque de la mise en place des premières transhumances (probablement avec l'arrivée du mouton domestique en Languedoc, vers le VIIème millénaire), les Cévennes étaient vides d'hommes.
La protohistoire (-2200 à - 150) Par "protohistoire" on entend généralement, pour un territoire et une civilisation donnés, la période durant laquelle les peuples en place n'ont pas laissé de traces écrites directes (car ils ne possédaient pas encore l'écriture), mais ont été décrits de manière écrite par des civilisations voisines possédant déjà l'écriture.
L'âge du fer (-800 à -150) : arrivée des Celtes C'est au début de l'âge du fer que les celtes arrivent dans le sud de la France.
L'âge du cuivre, ou chalcolithique Le chalcolitique, dernière période du néolithique, s'étend environ de -2500 à - 1800 ans.
L'âge du bronze (-2200 à -800) L'âge du bronze s'étend approximativement de -2200 à -800. Durant cette période la métallurgie du bronze se répand dans la région, son extension correspond au déclin du mégalithisme.


Les cap barrés Les cap barrés sont des fortifications qui datent généralement de l'âge du fer.
Les tumulus Les tumuli sont des tertes de terre ou de pierre qui recouvrent une sépulture pré ou protohistorique
Les enceintes protohistoriques Les enceintes protohistoriques sont des fortifications rustiques qui datent généralement de l'âge du fer mais peuvent être un peu plus anciennes.
Les gaulois et les Gabales Le terme "gaulois" est une sorte de fourre-tout bien pratique pour désigner un ensemble de tribus qui occupaient grosso-modo le territoire de l'actuelle France dans les siècles qui ont précédé la conquète romaine
Les celtes Probablement originaire du sud des steppes russes, les celtes se sont progressivement infiltrés en Europe centrale à la fin du 3ème millénaire avant notre ère
La confédération arverne Aux IIIème siècle avant JC, un très important regroupement de tribus s'organise sur le territoire de l'actuelle France autour des Arvernes. C'est la Confédération arverne
Les tegulae, ou tuiles plates gallo-romaines Les tegulae sont des tuiles gallo-romaines plates, de forme légèrement trapézoïdales.
L'époque gallo-romaine L'époque gallo-romaine couvre une période débutant avec la conquête de la Gaule (IIème siècle avant JC, on cite souvent l'année -121) à la fin de l'empire romain d'occident (476 après JC).
Le fanum, temple gallo-romain rural Les fanum sont des temples gallo-romains ruraux. Ils sont généralement de forme simple (un carré tout bête) et de petite taille.
Le moyen-âge Au moyen-âge, les Cévennes et la Can de l'Hospitalet se retrouvent fréquemment sur des frontières, ce qui n'est pas de tout repos
Le château de Saint Laurent de Trèves L'actuel site des traces de dinosaures, au dessus du village de Saint Laurent de Trèves, s'appelle le "castelas". Comme "château" en occitan.
Le chemin des croisades Aubrac - Saint Gilles Ce chemin de croisade traversait les Cévennes, et en particulier la can de l'Hospitalet
Les Seigneurs de Barre-des-Cévennes Succession des seigneurs de Barre-des-Cévennes du XIème au XVIIIème siècle
La famille de Gabriac La famille de Gabriac est issue des "de Codoine", seigneurs de Peyrefort sur le Bougès. Ils s'installent ensuite à Gabriac près de Sainte Croix vallée Française.
L'ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem L'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, devenu par la suite ordre de Malte, est représenté en Gévaudan par les commanderies de Gap-Francès et de Palhers
La famille Taulignan C'est à la renaissance que la famille seigneuriale des Taulignan, en provenance du Dauphiné, s'installe en Cévennes.
L'union des communautés cévenoles contre la famille de Gabriac Sur la can de l'Hospitalet et dans les environs, dès 1601 les de Thézan, seigneurs de Barre et de Saint Laurent, et les de Gabriac, seigneurs de Saint Julien d'Arpaon et de Gabriac, s'affrontent dans d'obscures querelles
Les guerres du duc de Rohan (1620 - 1629) Le duc Henri de Rohan, neveu de Sully, était un chef militaire qui a longuement combattu pour la cause du protestantisme un peu partout en France, notablement au service du roi Henri IV.
La famille Thézan Tristan de Thézan, farouche calviniste, contribua à maintenir le calvinisme dans ses domaines.Il servit sous les ordres du capitaine Merle, s'empara de Chirac en 1587.
La renaissance En Cévennes, et sur la can de l'Hospitalet, la renaissance reste une période plutôt sombre, avec de nombreux conflits et bouleversements
Les guerres de religion et la réforme Le XVIIème siècle est une période très agitée autour de la can de l'Hospitalet.
L'assemblée protestante de septembre 1689 à l'Hospitalet L'assemblée du 23 septembre 1689 est sans doute la plus célèbre de toutes celles qui se déroulèrent sur la can de l'Hospitalet, et de fait la plus célébrée encore aujourd'hui. Les raisons de cette célébrité sont multiples.
Le désert (1685 - 1787) Le désert ... n'est pas un lieu, comme je l'ai longtemps cru, mais une période. Ce terme désigne l'intervalle de temps qui va de 1685 (révocation de l'édit de Nantes) à 1787 (édit de tolérance).
Assemblée protestante du bois de l'Astune, le 7 septembre 1738 Le 7 septembre 1738, une assemblée est surprise au bois de l'Astunes, qui se trouve sur le rebord sud-ouest de la can de l'Hospitalet, à quelques centaines de mètres à vol d'oiseau du col de Marquaïres.
Les trois premiers jours de la guerre des camisards Un jour, à la question : "C'est quoi pour vous être protestant ?", une vieille voisine courbée par les ans sur son bâton noueux répondait en en agitant un petit poing rageur : "C'est résister, résister, résister !".
L'époque moderne sur la can de l'Hospitalet L'époque moderne sur la can de l'Hospitalet
Le renouveau protestant A la fin du XIXème siècle démarre un important mouvement de commémoration pour le protestantisme français et cévenol. De grandes assemblées réunissent des centaines, voire des milliers de personnes sur différents sites des Cévennes marqués par des événements de l'époque "héroïque" 1685 - 1705.
Assemblée religieuse sur la Can de l'Hospitalet en 1841 Les archives de la Société pour l'encouragement de l'Instruction primaire parmi les Protestants de France conservent dans le rapport de 1841-1842 le souvenir d'une assemblée sur la Can
Le XIXème siècle Le XIXème siècle est une période de transition sur la can : les châteaux sont tombés, les itinéraires de grande circulation qui y passent sont peu à peu délaissés au profit d'autres choix...
Le XXème siècle Au début du XXème siècle la can de l'Hospitalet est un lieu oublié du monde, à l'écart de tout passage et de tout intérêt. Il n'y subsiste que quelques entreprises agricoles.
La première guerre mondiale La can, vide d'hommes, n'a rien vécu de particulier durant des années sombres de la première guerre mondiale : les communes de la périphérie ont vécu la même chose que tant d'autres en France rurale.
La seconde guerre mondiale Jusqu'en 1942 la can de l'Hospitalet et ses environs restent en dehors de la guerre. Après l'invasion de la zone libre, par contre, des actions de résistance y sont menées.
La résistance et le maquis en Cévennes durant la seconde guerre mondiale Dès janvier 43, la résistance Cévenole et Lozérienne s'organise à l'échelle de la faible population locale. Les premières ébauches de Maquis se forment dans les basses Cévennes, autour de l'Aigoual (Aire de côte) ... ]
L'accueil de réfugiés en Cévennes durant la seconde guerre mondiale Il s'est constitué dans les vallées cévenoles des réseaux d'accueils de juifs et d'antinazis. Ils ont parfois connu de tragiques confrontations avec l'occupant mais dans l'ensemble les choses se sont bien passées.]
Les parachutages clandestins sur la can de l'Hospitalet durant la seconde guerre mondiale Dès 1942 de nombreux petits maquis se créent en Lozère et plus particulièrement en Cévennes. Tous ces groupes manquent cruellement d'armes et demandent une aide logistique à la France libre. Mais aucun parachutage n'est accordé ni par Londres ni par Alger durant l'année 1943, alors que plusieurs terrains ont été homologués en Lozère.
Balzac, terrain de parachutage clandestin en 1944 "Balzac" était l'un des 3 terrains de parachutage homologués par les instances de la résistance durant la seconde guerre mondiale sur ou à proximité immédiate de la can de l'Hospitalet.
Tribunal, terrain de parachutage clandestin à Barre des Cévennes en 1944 Tribunal est l'un des 3 terrains de parachutage clandestins homologués durant la seconde guerre mondiale sur ou a proximité de la can de l'Hospitalet.
Les missions Jedburgh Elles furent conçues au début 1944 par l'état-major interallié pour établir un contact plus étroit et plus militaire avec une force intérieure d'une réelle efficacité, possible si on l'encadrait et l'armait un peu plus sérieusement
Prologue, Saint-Laurent-de-Trèves, le 6 mai 2007 Où j'entends parler pour la première fois de Quincaille et décide d'en savoir plus.
La photo du repas de Barre des Cévennes Cette photo montre les invités au repas de Barre des Cévennes, prise à la fin des parachutages de Quincaille
Quincaille, terrain de parachutage clandestin sur la can de l'Hospitalet en 1944 Quincaille est l'un des 3 terrain de parachutage d'armes homologués pour le parachutage d'armes durant la seconde guerre mondiale sur la can de l'Hospitalet et aux alentours.
Can de Ferrière, Saint-Laurent de Trèves, une nuit de juillet 1944 Nuit de parachutage à Quincaille
Le projet Durant le début de l'année 1944, jean Bonijol élabore le projet de terrain de parachutage clandestin.
Retour au présent Retour sur l'aventure
Sources, remerciements Sources, remerciements
L’enfance L'enfance de Jean Bonijol
Basculement L'année des choix pour Jean Bonijol
Jour J Enfin les parachutages commencent à Quincaille !
Après Les parachutages sont terminés à Quincaille. L'équipe se disperse, chacun part terminer la guerre à sa façon.
Les routes de la can de l'Hospitalet et des alentours Pour des raisons topographiques et géographiques, la can de l'Hospitalet a toujours été un endroit très employé pour circuler, localement et interrégionalement.
Le réseau de tours à signaux Anduze - Florac Ce réseau a été mis en place lors de la guerre de cent ans pour améliorer les communications en Cévennes et organiser la défense contre les anglais.
La route de crête Aire-de-Côte / La Bastide La crête qui relie le massif de l'Aigoual à la Can de l'Hospitalet par les cols du Marquaïrès et de Salidès est un passage pratique car il présente très peu de dénivelé.
La Témélague La Témélague était une ancienne route qui reliait Barre des Cévennes à Pont Ravagers
La route des gabales Peu avant l'époque gallo-romaine, des tribus gauloises sont installées partout sur le territoire des Cévennes et autour.
Les montjoies D'une manière générale, les montjoies sont des repères pour les voyageurs. Mais le terme peut recouvrir une grande variété d'objets très différents.
La route royale n°7 Un article tiré de la revue du Club Cévenol, qui fait un magnifique tour de la question.
Le chemin de Valleraugue Le chemin de Valleraugue est une ancienne route qui reliait Florac à Valleraugue par l'Hospitalet, puis la crête des cols de Salidès et Marquairès et Aire-de-côte.
Le chemin des croisades Aubrac - Saint Gilles Ce chemin de croisade traversait les Cévennes, et en particulier la can de l'Hospitalet
La corniche des Cévennes La corniche des Cévennes est un itinéraire multimillénaire qui relie Florac à Saint Jean du Gard par la Montagne cévenole
La route Cardinale La route Cardinale, ou côte Cardinale, est une petite route raide et tortueuse qui monte de Salgas vers la can de l'Hospitalet, qu'elle rejoint au col de Solpérière.
Histoire des routes et chemins de la can de l'Hospitalet Les premières traces d'itinéraires de circulation sur la corniche des Cévennes, la crête du Marquairès ou la can de Barre sont apparues bien avant que l'homme ne s'installe dans les environs
La can de l'Hospitalet, une chaussée naturelle bien pratique... mais dangereuse La Can de l'Hospitalet n'est certes pas un lieu facile à vivre. Mais c'est un lieu plein d'avantages intéressants pour voyager.
Le contournement de Peyreficade Depuis longtemps, les autorités avaient le désir de permettre aux voyageurs d'éviter la can de l'Hospitalet par temps de brouillard ou de tourmente. En 1787, le sieur Boissonade, directeur des travaux publics du Gévaudan, propose un itinéraire de Mende
Les grands itinéraires naturels autour de la can de l'Hospitalet La can de l'Hospitalet relie entre eux trois grands itinéraires naturels, orientés nord / sud, nord / sud-est, et est.
La draille de Margeride Le terme de "draille de Margeride" a une force d'évocation poétique qui donne envie de l'utiliser, ce dont je ne me prive pas. Mais il manque de précision pour décrire le réseau de chemins dont il est question ici.
Histoire générale des drailles et de la transhumance en Cévennes Le principe de transhumance est si ancien qu'il s'est ancré au plus profond de l'animal, sous la forme d'une sorte de mémoire collective : aujourd'hui encore, les troupeaux semblent avoir une connaissance intuitive de la draille : ils ne s'en éloignent jamais.
Les drailles Les drailles, ou dralhas en occitan, sont des itinéraires utilisés pour faire "transhumer" les troupeaux de moutons mais aussi parfois de vaches, c'est à dire les faire monter dans les alpages d'altitude pendant la saison chaude
Les drailles du Massif Central Pour permettre aux troupeaux des plaines du Languedoc et du Roussillon de monter dans les herbages d'altitude, un ensemble d'itinéraires de transhumance se sont mis en place avec le temps.
Le Cadélioc, chemin muletier Le cadélioc était un chemin muletier qui descendant de la can de l'Hospitalet, traversait le Tarnon à Vébron et remontait sur le causse
Le chemin muletier Anduze - col du Rey Depuis Anduze, un chemin muletier remontait la vallée du Gardon par Saint Jean de Gardonnenque. Peu après ce dernier bourg, à pied de côte, il gravissait au pris d'une forte rampe le versant de l'échine schisteuse séparant la Vallée Borgne du Valfrancesque.
Les chemins muletiers de la can de l'Hospitalet et des alentours Un chemin muletier est un chemin accessible aux piétons, cavaliers, mules, troupeaux... mais non conçu pour permettre le passage de voitures à roues.
Le chemin muletier Alais - col du Rey Au départ d'Alès (à l'époque : Alais), cette piste muletière rejoint l'abbaye de Cendras. Puis elle suit la vallée du Galeizon pour atteindre Saint Paul la Coste et ensuite Mandajors.
Les chemins de la farine Chaque hameau de la vallée du Tarnon a son "hameau d'estive" sur le causse Méjean. Le chemin de la farine permet d'aller de l'un à l'autre.
Les "Lieux-dits" de la can de l'Hospitalet "La" can de l'Hospitalet est une entité à la forme complexe, dont chaque excroissance, pourtant de même nature et de même origine que l'ensemble, à reçu un nom plus précis et plus localisé.
La corniche des Cévennes La corniche des Cévennes est un itinéraire multimillénaire qui relie Florac à Saint Jean du Gard par la Montagne cévenole
Can de Tardonnenche Tardonnenche... "Tard dans la nuit", aime-t-on à traduire ce nom en occitan quand comme moi on ne le parle pas.
Point coté 984 Le point côté 984, sous la can de Tardonnenche
Le vallon de la Borie Le vallon de la Borie est situé au nord-est de la can de Tardonnenche
Cazelle de Giral Cazelle intégrée à un muret, sur le versant nord de la can de tardo
Cros paradis Le Cros paradis est une "doline", c'est à dire une dépression dans la surface relativement plane de la can de Tardonnenche. Le 14 août 1718, en pleine période du désert, à l'appel d'un prédicant protestant venu du midi, une assemblée s'y réunit.
Aven de Tardonnenche Aven introuvable signalé dans les années 50 sur la can de Tardonnenche
Une nuit étrange à ventajols, mars 1702
La meule abandonnée de la can de Balazuègne Sur le contrefort est de la can de Balazuègne, dans une couche de grès très grossier située à environ 200 mètres à l'est et 100 mètre en dessous du point côté 986, on peut voir l'esquisse d'une meule.
La can de Balazuègne La can de Balazuègne est l'ultime avancée nord du plateau des cans.
Cazelle dans un muret sur la can de Ventajols Parmi d'autres, une belle cazelle encastrée dans un muret de bancel sur la can de Ventajols.
Sources de Ventajols Au fond du vallon de la Borie, non loin de Ventajols, un ensemble de sources ont été aménagées
Ventajols Le hameau de Ventajols est un petit village perché au dessus de la vallée de la Mimente, à l'extrème nord du plateau de la can de l'Hospitalet.
Nuit blanche à Ventajols
Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre
Le vallon au dessus de l'Oultre Au sud de la can de Ferrière, un vallon discret mais plein de charme est perché au dessus du hameau de l'Oultre.
Le col de vache Le col de vache est un lieu dit de la can de Ferrière.
La can de Ferrière La can de Ferrière est la portion de plateau qui s'étend à l'est et au nord de la route qui descend vers le hameau de Ferrière. C'est un territoire assez vallonné, au sein duquel on trouve des "sommets" et des "vallées".
Quincaille, terrain de parachutage clandestin sur la can de l'Hospitalet en 1944 Quincaille est l'un des 3 terrain de parachutage d'armes homologués pour le parachutage d'armes durant la seconde guerre mondiale sur la can de l'Hospitalet et aux alentours.
Souvenirs de parachutage sur la can de Ferrière M. Guitard, de Saint Julien d'Arpaon, raconte que les parachutages se font généralement en trois passes, largués depuis des avions volant à environ 200 mètres au dessus du site.
Le rocher des Conques de Ferrière (Saint Laurent de Trèves, Lozère) Très abondantes sur les crêtes et les éperons de schiste des Cévennes, les cupules deviennent rares dès qu'on aborde les calcaires des Causses où les cavités naturelles peuvent être confondues avec les véritables cupules...
Amorce au nord-ouest des Conques Amorce au nord-ouest des Conques
La can d'Artigue La can d'Artigue est un minuscule territoire, une étroite bande de rocher qui s'avance au dessus de la vallée du Tarnon, dans une direction nord-ouest. On en fait le tour en 1 heure à peine.
Artigue Artigue est l'un des hameaux de la commune de Saint Laurent de Trèves, sur le flanc ouest de la can de l'Hospitalet.
Deux tumulus du Causse Noir et de la Can d'Artigues Article de Camille Hugues paru dans la Revue du Gévaudan, des Causses et des Cévennes, n°6, 1960
Saint Laurent de Trèves Saint Laurent de Trèves est une commune de Lozère situé au sud de Florac, sur la Corniche des Cévennes, au pied du plateau appellé "can de l'Hospitalet".
Grallator minusculus Les grallators étaient des dinosaures bipèdes carnivores qui faisait partie de l'ordre des Saurischiens, sous-ordre des Théropodes.
Saint Laurent de Trèves à l'heure gallo-romaine Dès l'époque gallo-romaine, un groupe de maisons a probablement existé sur le castellas, soit sur le sommet, soit sur le versant exposé au midi, à l'abri du vent du nord.
Les traces de dinosaure de Saint Laurent Les premiers utilisateurs connus du castelas de Saint Laurent de Trèves sont des dinosaures de l'espèce "grallator minusculus" dont on peut voir les traces sur le plateau.
Le chemin muletier Col du Rey - Florac Au col du Rey convergent les chemins muletiers venant d'Anduze et d'Alais.
La ferme de Carlèque La ferme de Carlèque
La côte 1034 de la can de Saint Laurent La côte 1034 de la can de Saint Laurent est un léger bombement visible à gauche de la route qui mène du col du Rey à Ferrière.
La source de Saint Laurent A quelques dizaines de mètres au nord du castelas de Saint Laurent, sous les pentes d'herbe raides entrecoupées de barres rocheuses qui mènent au site des traces de dinosaures, on peut remarquer, juste au dessus de la route, au milieu d'un pré, une maçonnerie qui émerge, laissant apercevoir un segment de voute.
Les étranges tâches noires de la can de Saint Laurent Sur une photo aérienne de l'IGN, campagne 1947, on aperçoit, à la surface de l'une des prairies de la can de Saint Laurent de Trèves, 4 alignements de taches noires bien mystérieux.
Mars la rouge Attention, dans 5 secondes, insertion sur orbite martienne... 4, 3, 2, 1... capture.
Le replat sous Suquet Sous le Suquet, en versant sud de la can de Saint Laurent, à l'ouest du point côté 883, un vaste replat court sur plusieurs centaines de mètres.
Le Suquet Le Suquet est un petit plateau situé à l'extrémité ouest de la can de Saint Laurent de Trèves, au sommet de la crête qui monte du village.
La can de Saint Laurent La can de Saint Laurent est une petite excroissance qui se détache du plateau principal des cans et se développe plein ouest, vers la vallée du Tarnon.
Eléments d'histoire de Saint Laurent de Trèves Eléments d'histoire de Saint Laurent de Trèves
La plus belle cabine téléphonique du monde La pénétration du téléphone portable en Cévennes est lente. Certains grands opérateurs annoncent fièrement qu'ils couvrent tout le territoire, c'est à dire 99%. Les 1% restants, c'est évidemment ici.
Saint Laurent de Trèves village Saint Laurent village est le hameau central de la commune de Saint Laurent.
Le temple et l'église de Saint Laurent de Trèves L'église réformée de Saint Laurent est "dressée" des les années 1560.
Le bar de Saint laurent de Trèves Le bar de Saint Laurent de Trèves a fermé dans les années 80. Il était situé juste à l'entrée de la rue qui part vers la place du temple et les traces de dinosaures.
La quille de Saint Laurent La quille de Saint Laurent est un rocher à la forme caractéristique qui domine le village.
Notes historiques sur Saint Laurent de Trèves - I : Des origines à 1689 Vingt pages qui résument toutes les recherches de Camilles Hugues sur l'histoire de Saint Laurent de Trèves et des environs
René Allio, réalisateur des "Camisards" Sur un rocher situé à gauche du portail d'entrée au site des dinosaures de Saint Laurent de Trèves, une inscription très discrète est gravée. Elle raconte qu'en ces lieux ont été dispersées les cendres d'un certain René Allio.
Le palet blanc du castelas de Saint Laurent de Trèves Nicole habite non loin du castelas de Saint Laurent. Souvent, elle s'y balade le nez au vent, mais les yeux pas dans sa poche. Un jour de 2006, dans la pente nord, celle qui a abrité des habitats néolithiques, elle bute contre un objet blanc à demi enterré.
Le château de Saint Laurent de Trèves L'actuel site des traces de dinosaures, au dessus du village de Saint Laurent de Trèves, s'appelle le "castelas". Comme "château" en occitan.
Le site des traces de dinosaures à Saint Laurent de Trèves Un site magnifique, merveilleux, et touristique, aussi...
Le castelas de Saint Laurent Le castelas de Saint Laurent
Le Causset de Barre Le Causset de Barre (à ne pas confondre avec le Causset de la can de l'Hospitalet, à l'extrême sud du plateau) est un reliquat de calcaire formant un petit causse totalement détaché de la can, au nord de Barre des Cévennes.
Tribunal, terrain de parachutage clandestin à Barre des Cévennes en 1944 Tribunal est l'un des 3 terrains de parachutage clandestins homologués durant la seconde guerre mondiale sur ou a proximité de la can de l'Hospitalet.
Barre des Cévennes Si la commune de Barre des Cévennes empiète largement sur la can de l'Hospitalet, le bourg lui-même est situé en dehors du territoire concerné par ce site.
Les Seigneurs de Barre-des-Cévennes Succession des seigneurs de Barre-des-Cévennes du XIème au XVIIIème siècle
Le castelas de Barre de Cévennes Le Castelas de Barre des Cévennes est une barre calcaire de près d'un kilomètre de long, orientée nord-ouest - sud-est (cette barre aprobablement donné son nom au village), qui est très caractéristique.
Eléments d'histoire de Barre-des-Cévennes [Pas de résumé]
Une « chèvre d’or » cévenole Naguère à Barre-des-Cévennes, on racontait qu’une « chèvre en or » était cachée dans un souterrain reliant le Castelas de Barre au Château de Terre-Rouge situé sur la Can de l’Hospitalet, à proximité de la grande route Nîmes-Saint-Flour. L’entrée de ce souterrain se trouverait sur le Castelas au fond d’une grotte.
La can des Combes La can des Combes est un petit diverticule du plateau de la can de l'Hospitalet, qui s'en détache en direction de l'est, en direction de Barre des cévennes.
Le ravin de Sez Le versant nord de la can des Combes, près du village de Ferrière, se présente comme une succession de petites vallées encaissées portant des noms évocateurs comme le ravin de Sez, la vallée des Auglanières...
Les tétines de Balmegouse Au pied de la can des Combes, des reliefs étonnants
Aven can des Combes centrale Une amorce d'aven ouvert en 2013 sur la can des Combes
Le col du Rey Le col du Rey est un site-clé de l'histoire humaine de la can de l'Hospitalet. Il constitue un noeud d'itinéraires importants au niveau local mais aussi régional
Effondrements au nord de Terre rouge Une zone avec plusieus effondrements, au nord de Terre rouge
La maison maudite de Terre-rouge Un ancien témoigne de l'existence, à proximité du château de Terre rouge, sur le chemin qui descend vers le Pesquié, d'une maison appelée "Le Castellas". Elle aurait été mal famée.
La can de Terre Rouge La can de Terre Rouge est la portion de plateau qui s'étend entre le Col du Rey, le col des Faysses et la can noire.
Le château du col du Rey Au hameau du rey, situé à l'embranchement de la route du Pompidou par la can de l'Hospitalet, on trouve parait-il les vestiges d'un autre château
La grotte de la carrière PNC Cette grotte s'ouvrait autrefois sur le site de la carrière qui a servi à rénover le château du Parc à Florac.
Le plateau oriental de la can noire La can noire se termine, à son extrémité est, par un plateau bien individualisé d'une altitude un peu supérieure au reste de la zone, qui surplombe le village de Barre des Cévennes.
La can noire La can noire est une excroissance relativement bien individualisée de la can de l'Hospitalet, qui s'en détache au niveau des ruines du château de Terre rouge, et part plein est en direction de Barre des Cévennes.
Siles et quarz à l'est de la côte 1004 de la can noire centrale Le point 1004 est juste un très léger bombement à 300 mètres à l'ouest du plateau principal de la can noire, au bord d'un versant exposé sud qui descend vers la vallée française. Il n'a en soi rien de particulier, si ce n'est que ses alentours présentent un certain nombre de signes d'occupation humaine à plusieurs époques.
Arche de grès au dessus de la plaine du Pesquié Cette arche est située dans les premières couches de grès posées sur le schiste de la plaine du Pesquié, au pied des premières côtes raides qui montent vers la can noire.
Le Pesquié Le pesquié est un hameau de 3 bâtiments construit au pied de petites falaises du rebord est de la can de Terre Rouge.
Rocher des fées du Barret : compte-rendu de fouille Compte-rendu de fouille du site du "Rocher des croix", ou "Rocher des Fées" à Barre des Cévennes par Gilbert Fages.
Amorce de grotte à la pointe sud de la can noire Cette amorce est située près de la pointe sud de la can noire orientale.
Four à chaux présumé, pentes nord de la can noire centrale Peut-être un four à chaux bien abimé
Le four à chaux de Solpérière Ce four est situé à un peu plus d'un kilomètre du hameau de Solpérière, juste sur le bord de la route Cardinale
Le col des Faïsses Le col des Faïsses est, avec 1004 mètres, le point à l'altitude la plus basse de la ligne de partage des eaux qui court sur la can de l'Hospitalet.
Le col de Solpérière Le col de Solpérière est un lambeau de calcaire très étroit qui fait le lien entre la can de l'Hospitalet proprement dite et les cans situées plus au nord (Fau Florit, Terre Rouge, Ferrière, Tardonnenche...).
Le jardin de Dieu "L'hort de Dieu"... le jardin de dieu en occitan, hortus dei en latin. Ne pas confondre cet Hort de Dieu là avec celui, beaucoup plus célèbre, de l'Aigoual.
Le Trescol de Solpérière Je ne sais pas exactement ou se situe le Trescol de SOlpérière, ou Trescot selon les sources. Sans doute tout près du col de Solpérière. Peut-être même ce nom désigne-t-il le col lui même (voir l'étymologie du terme, ci-dessous).]
Fau florit "Fau florit" est une avancée pointue qui se détache du plateau principal au niveau du col des Faïsses en direction du nord-est.
L'aven de Pommaret L'aven de Pommaret est indiqué sur la carte IGN. Il est situé au sommet du versant nord du vallon du Pommaret dont il tire son nom, non loin des grottes de Nozière et des Faroux.
La capture du Valat de Baumoleïro A environ 500 mètres au nord de l'Hospitalet, la route longe à main droite une dépression peu profonde. C'est le vestige d'une ancienne rivière, qui a connu un sort au nom peu enviable : la capture.
L'assemblée protestante de septembre 1689 à l'Hospitalet L'assemblée du 23 septembre 1689 est sans doute la plus célèbre de toutes celles qui se déroulèrent sur la can de l'Hospitalet, et de fait la plus célébrée encore aujourd'hui. Les raisons de cette célébrité sont multiples.
La can de Broussous La can de broussous (appellation personnelle) est un petit plateau triangulaire, situé à l'ouest de la ligne Hospitalet / col de Solpérière]
Le clapas Cazelle marguerite Le clapas Cazelle marguerite
La can de l'Hospitalet sud La can de l'Hospitalet sud est la partie du plateau qui est située au sud du hameau de l'Hospitalet.
Les corniches occidentales de la can de l'Hospitalet, secteur de Peyrebesse Les corniches occidentales de la can de l'Hospitalet dominent la vallée du Tarnon, à laquelle elles sont reliées par des vallons secondaires dont plusieurs sont sauvages et isolés : Baumale, Broussous...
La fileuse de Vébron L'un des rochers de la couronne du vallon de Baumale, au dessus de la grotte de Baume Dolente et non loin du hameau de l'Hospitalet, a d'après les habitants des environs une forme qui évoque vaguement une femme assise filant sa quenouille.
Montagut sur désert Montagut est loin... Montagut est haut... Montagut est perdu.
Menhir de Peyrebesse Petit menhir sur le bord de la draille
Les prairies de Montgros, ou "le p'tit coin magique" Au pied du versant sud du serre de Montgros, il existe un ensemble de prairies tout à fait uniques à mes yeux, que les enfants ont d'ailleurs spontanément nommées "le p'tit coin magique", c'est pour dire...
La ferme de Montgros Au sud du serre de Montgros, au milieu des prairies, se niche ce qui reste de la Ferme de Montgros
Le Serre de Montgros et ses alentours Le serre de Montgros est le point culminant de la Can de L'Hospitalet, avec l'altitude remarquable (bien que modeste au regard de la chaîne hymalayenne) de 1111 mètres.
Les coraux fossiles de la can de l'Hospitalet Quelques coraux fossiles de la can de l'Hospitalet
Les prairies de Montgros Au sud du serre de Montgros, entourant l'ancienne ferme de Montgros, de vastes et belles prairies se développent d'est en ouest.
Can de l'hospitalet sud, secteur central Le secteur qui occupe toute la partie centrale de la can de l'Hospitalet est d'aspect très uniforme.
Le rassemblement des mâles d'abeille de la can de l'Hospitalet Fin juin. Une chaude après-midi sur "la plane", cette étendue peu accidentée du centre de la can de l'Hospitalet, envahie par les genêts. La chaleur fait monter du sol un air vibrant. C'est le silence... et pourtant... il y a comme... un bruit
Aven rebouché de la plaine de montgros Au sud-est de l'aven de Montgros, un "tas de cailloux en creux" pourrait être un aven.
La lavogne des Crottes Une "mare" très présente au centre de la can de l'Hospitalet
Le mystérieux mur de la plaine des crottes Un mur antédéluvien de la plaine des crottes ?
La source des Crottes A environ 250 mètres au sud de la ferme des Crottes, sous la falaise, se trouve la source des crottes.
La plaine des Crottes Entre la ferme des crottes et la ferme de la Bastide s'étend une vaste prairie d'un vert intense, couleur rare sur la can qui est plus souvent d'un vert gris caractéristique des prairies sèches.
Le ponor des Crottes Entre la ferme des crottes et la ferme de la Bastide s'étend une vaste prairie d'un vert intense, couleur rare sur la can. C'est la plaine des crottes
Les Crottes Les crottes est un lieu-dit situé près de la bordure sud-est de la can de l'Hospitalet, juste au dessus de la route qui descend au Pompidou.
Balzac, terrain de parachutage clandestin en 1944 "Balzac" était l'un des 3 terrains de parachutage homologués par les instances de la résistance durant la seconde guerre mondiale sur ou à proximité immédiate de la can de l'Hospitalet.
Le devès Le Devès est cette vaste zone plane que longe la route de la Corniche des Cévennes sur la Can de l'Hospitalet, avant d'entamer la descente vers le village du Pompidou.
Le "chaos de tout petit le vieux" Le long de la route qui mène de l'Hospitalet au Pompidou s'étend une belle zone dolomitique basse
Amorces du "chaos de petit le vieux" Amorces du "chaos de petit le vieux"
Le Pompidou Difficile de passer à côté du Pompidou lorsque l'on s'intéresse de près à la can de l'Hospitalet. Ce village est en effet une sorte de porte d'entrée de la can, dernier bastion civilisé avant d'entamer la montée qui mène au ciel
Les corniches orientales de la can de l'Hospitalet La corniche orientale de la can de l'Hospitalet est la bordure le long de laquelle circule la route actuelle entre l'Hospitalet et le début de la descente vers le Pompidou.
La mine de fer du plo du toupi Au dessus de la prairie du plo se trouve une courte galerie de mine de fer.
Le col de Tartabisac Tartabisac. Un nom qui sonne pour un lieu qui résonne
Le pré du plot Le pré du plot est un beau replat herbeux situé au dessus du col de Tartabisac
La mine de fer de Tartabisac Cette courte galerie de mine qui s'ouvrait au dessus du col de Tartabisac a aujourd'hui disparu
La mine de la barre 2 de Camplong Cette petite galerie de mine s'ouvre sur le flanc oriental de la can de l'Hospitalet
Camplong Camplong
Vieilles carrières de Camplong Vieilles carrières de Camplong
La mine de fer de la barre 3 de Camplong Au dessus des prairies de camplong, une petite mine de fer
Les corniches méridionales de la can de l'Hospitalet Les corniches méridionales de la can de l'Hospitalet courent de l'éperon de Peyre-Agude à la carrière de la Borie.
Puech vendut Le puech vendut (la "montagne ventée", en occitan) est un léger bombement de la can de l'Hospitalet, proche de la bordure méridionale, qui culmine à la cote 1050, entre les fermes des Crottes et de la Bastide.
La route de crête Aire-de-Côte / La Bastide La crête qui relie le massif de l'Aigoual à la Can de l'Hospitalet par les cols du Marquaïrès et de Salidès est un passage pratique car il présente très peu de dénivelé.
Les pésières Lorsqu'on descend la D9 depuis le sommet de la can de l'Hospitalet vers le Pompidou, peu de temps après être passés sous la ferme des crottes, on arrive dans une zone relativement plate qui tranche nettement avec les kilomètres précédents.
Peyre-agude Peyre-agude est une avancée rocheuse située à l'extrême sud ouest de la can de l'Hospitalet. De cet endroit part la longue arête du Marquaïrès qui rejoint le massif de l'Aigoual à Aire de côte.
Le Causset, pointe magique Le "Causset" est un éperon aigu que forme la can de l'Hospitalet au sud de la ferme des crottes et au dessus du hameau de Cripsoules.Il constitue l'avancée extrème du calcaire vers le sud.
Les carrières de Peyre-agude La pointe de Peyre-agude, à l'extrème sud de la partie sud de la can de l'Hospitalet, est presque entièrement bordées de carrières de calcaire.
Effondrement près de la bastide
La vallée de la Mimente [Pas de résumé]
La vallée du Briançon La vallée du Briançon
La vallée du Tarnon La vallée du Tarnon marque la bordure est du Causse Méjean.
Vernagues Vernagues est l'un des 11 hameaux de la commune de Saint Laurent de Trèves.
C'est un pont C'est un pont où personne ne passe
Vestiges humains sur la can de l'Hospitalet Cette rubrique constitue une tentative de recensement des divers types de "machins" et "bidules" intéressants résultant de quelques millénaires de présence humaine sur la can de l'Hospitalet
Sites et bâtis cultuels et funéraires Sites et bâtis cultuels et funéraires
Le fanum, temple gallo-romain rural Les fanum sont des temples gallo-romains ruraux. Ils sont généralement de forme simple (un carré tout bête) et de petite taille.
Claroudens Il y a à Claroudens, au bord de la vieille route du Plan de Fontmort qui passe sous le Mont Mars (un GR maintenant), un très beau site archéologique...
Menhir de Peyrebesse Petit menhir sur le bord de la draille
Les menhirs Les menhirs sont des pierres artificiellement dressées, probablement à des fins symboliques ou cultuelles, par les peuples primitifs qui occupaient l'Europe à la période mégalithique.
Les dolmens Les dolmens sont des sépultures collectives, probablement à la fois créées pour enterrer et honorer les morts. Etant censés servir de nombreuses fois, ils sont munis d'un couloir d'accès qui permet d'y accéder à volonté.
Les tumulus Les tumuli sont des tertes de terre ou de pierre qui recouvrent une sépulture pré ou protohistorique
Les tombes à coffre Les tombes à coffre sont des sépultures individuelle datant, en général, du premier âge du fer (VIIème siècle avant JC), à la différence des dolmens plus anciens et de taille plus importante, qui servaint à inhumer plusieurs personnes
Les habitats humains Les habitats humains sur la can de l'Hospitalet
Les abris sous roche Avant que l'homme ne sache correctement construire des habitats de surface (en d'autres termes, des "maisons"), il a beaucoup utilisé les "abris sous roche"
Sites industriels et de production sur la can de l'Hospitalet Sites industriels et de production sur la can de l'Hospitalet
L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne
La mine de fer de la barre 3 de Camplong Au dessus des prairies de camplong, une petite mine de fer
La mine de fer du plo du toupi Au dessus de la prairie du plo se trouve une courte galerie de mine de fer.
La mine de la barre 2 de Camplong Cette petite galerie de mine s'ouvre sur le flanc oriental de la can de l'Hospitalet
La mine de fer de Tartabisac Cette courte galerie de mine qui s'ouvrait au dessus du col de Tartabisac a aujourd'hui disparu
La mine de fer du plo du toupi Au dessus de la prairie du plo se trouve une courte galerie de mine de fer.
L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne
L'industrie du fer sur la can de l'Hospitalet En raison de la présence de minerai, une industrie du fer s'est installée très tôt sur la can de l'Hospitalet.
Les limonites et les nodules ferreux de la can de l'Hospitalet Les sols calcaires de la can de l'Hospitalet sont relativement riches en fer.
Les scories, vestiges d'industries métallurgiques anciennes Les scories sont des résidus de transformation du minerai en fer pur dans les "bas fourneaux" de l'âge du fer.
Scories dans le ravin de Fontanille Scories dans le haut du ravin de Fontanilles.
Les carrières de la can de l'Hospitalet L'exploitation du sous-sol a sans doute été l'un des attraits de la can de l'Hospitalet dans les siècles et millénaires passés
La mine de fer du plo du toupi Au dessus de la prairie du plo se trouve une courte galerie de mine de fer.
Vieilles carrières de Camplong Vieilles carrières de Camplong
Le four à chaux de Terre-Rouge Le four à chaux de Terre-Rouge
Le four à chaux de Solpérière Ce four est situé à un peu plus d'un kilomètre du hameau de Solpérière, juste sur le bord de la route Cardinale
Les fours à chaux artisanaux sur la can de l'Hospitalet Pour fabriquer les matériaux de construction dont ils avaient besoin, les hommes étaient d'autrefois étaient beaucoup plus pragmatiques qu'aujourd'hui : ils avaient compris qu'il valait mieux les produire sur place, directement sur le lieu où l'on en avait besoin, plutôt qu'aller les chercher dans des grosses usines très loin.
Four à chaux présumé, pentes nord de la can noire centrale Peut-être un four à chaux bien abimé
Outillage et objets domestiques Outillage et objets domestiques
Les pierres taillées sur la can de l'Hospitalet Les pierres taillées sont rares sur la can de l'Hospitalet, pour plusieurs raisons
Les chailles, silex du pauvre La "chaille" est une roche siliceuse apparentée au silex, généralement de couleur claire, que l'on trouve dans les calcaires du jurassique.
Les poteries anciennes La céramique est une invention du néolithique. Elle est d'abord relativement frustre, montée selon la technique du colombin par superposition de boudins d'argile et régularisation (lissage extérieur et intérieur de la paroi du vase).
Les gravures en Cévennes et sur la can de l'Hospitalet De nombreux rochers gravés ont été répertoriés dans les Cévennes, sur les schistes et les grès essentiellement. Ce sont le plus souvent des dessins peu figuratifs, très difficiles à interpréter et impossibles à dater avec précision.
Les cupules Le mot "cupule", issu du latin cupula (petite coupe) désigne un creux circulaire de petite dimension pratiqué dans la roche.
Le réseau de tours à signaux Anduze - Florac Ce réseau a été mis en place lors de la guerre de cent ans pour améliorer les communications en Cévennes et organiser la défense contre les anglais.
La signalisation La signalisation
Les montjoies D'une manière générale, les montjoies sont des repères pour les voyageurs. Mais le terme peut recouvrir une grande variété d'objets très différents.
Les cap barrés Les cap barrés sont des fortifications qui datent généralement de l'âge du fer.
Le château de Saint Laurent de Trèves L'actuel site des traces de dinosaures, au dessus du village de Saint Laurent de Trèves, s'appelle le "castelas". Comme "château" en occitan.
Les enceintes protohistoriques Les enceintes protohistoriques sont des fortifications rustiques qui datent généralement de l'âge du fer mais peuvent être un peu plus anciennes.
Les châteaux de la can de l'Hospitalet Vers le second tiers du moyen-âge, plusieurs villages des environs de la can de l'Hospitalet se sont pourvus de châteaux
Sites et bâtis agricoles Sites et bâtis agricoles
Les lavognes Les lavognes sont des mares très souvent artificielles destinées à abreuver les troupeaux
Les lavognes de la can de l'Hospitalet Je ne connais que deux lavognes notables sur la can de l'Hospitalet : la lavogne de Terre-rouge, avec sa couleur caractéristique, et la lavogne des Crottes.
La "source horizontale" de Ventajols Le long de la piste La Borie - Ventajols construite en 2005, à quelques centaines de mètres du hameau de Ventajols, un ensemble de sources sort du versant, à différentes hauteurs.
La source des Crottes A environ 250 mètres au sud de la ferme des Crottes, sous la falaise, se trouve la source des crottes.
Les sources de la can de l'Hospitalet Les sources sont rares, donc précieuses, sur la can de l'Hospitalet
Sources de Ventajols Au fond du vallon de la Borie, non loin de Ventajols, un ensemble de sources ont été aménagées
Les clapas Les clapas sont des tas de pierres entassées par les paysans pour débarrasser de leurs cailloux les terrain environnants (en occitan, clap signifie "pierre, caillou").
Le clapas Cazelle marguerite Le clapas Cazelle marguerite
La meule abandonnée de la can de Balazuègne Sur le contrefort est de la can de Balazuègne, dans une couche de grès très grossier située à environ 200 mètres à l'est et 100 mètre en dessous du point côté 986, on peut voir l'esquisse d'une meule.
Les cazelles de la can de l'Hospitalet Les cazelles de la can de l'Hospitalet
Cazelle de Giral Cazelle intégrée à un muret, sur le versant nord de la can de tardo
Cazelle dans un muret sur la can de Ventajols Parmi d'autres, une belle cazelle encastrée dans un muret de bancel sur la can de Ventajols.
Traces d'activité humaine Les "Traces d'activités humaines" regroupent tous ce qui résulte d'une activité humaine passée, sans en être l'objet même recherché par l'homme.
Canalisation de terre cuite près de Nozière Entre Nozière et le vallon situé à l'est, court une canalisation de terre cuite.
Schiste Beaucoup de débris de schiste
Les débris de schiste et de quarz sur la can de l'Hospitalet Les débris de schiste et de quartz
Les tegulae, ou tuiles plates gallo-romaines Les tegulae sont des tuiles gallo-romaines plates, de forme légèrement trapézoïdales.
Les bouteilles de Barre-des-Cévennes La rue principale de Barre des Cévennes est le siège d'un fait intrigant.
Le Trescol de Solpérière Je ne sais pas exactement ou se situe le Trescol de SOlpérière, ou Trescot selon les sources. Sans doute tout près du col de Solpérière. Peut-être même ce nom désigne-t-il le col lui même (voir l'étymologie du terme, ci-dessous).]
La côte 1034 de la can de Saint Laurent La côte 1034 de la can de Saint Laurent est un léger bombement visible à gauche de la route qui mène du col du Rey à Ferrière.
La maison maudite de Terre-rouge Un ancien témoigne de l'existence, à proximité du château de Terre rouge, sur le chemin qui descend vers le Pesquié, d'une maison appelée "Le Castellas". Elle aurait été mal famée.
Aven de Tardonnenche Aven introuvable signalé dans les années 50 sur la can de Tardonnenche
Les mystères de la can A force de marcher, on fait du chemin. On comprend certaines choses, mais on en découvre d'autres pour lesquelles on n'a pas d'explications...
Bibliographie concernant la can de l'Hospitalet Voici les sources d'information écrite que j'ai utilisées pour enrichir ce site.
Les sources utilisées pour l'étude de la can de l'Hospitalet Pour réaliser ce travail sur la can de l'hospitalet, je m'abreuve à de nombreuses sources.
Notes historiques sur Saint Laurent de Trèves - I : Des origines à 1689 Vingt pages qui résument toutes les recherches de Camilles Hugues sur l'histoire de Saint Laurent de Trèves et des environs
Les personnes qui m'aident à écrire ce site Plein de gens savent des choses sur la can de l'Hospitalet. Certains ont spécifiquement travaillé sur le sujet, d'autres ont tout simplement vécu là, ou entendu des histoires se raconter.
Photos de la can de l'Hospitalet Photos de la can de l'Hospitalet
Musiques à partager, accueil général Bienvenue dans l'antre des musiques d'ici et d'ailleurs à partager sans retenue.
Pourquoi une page "spécial diato" dans ce site ? Pourquoi une page spéciale "accordéon diatonique" dans ce site ? Hé bien, d'abord parce que l'accordéon diatonique est... diatonique !
Où sont les tablatures de diato dans ce foutu site ? Sur le site reveeveille, il n'y a pas de tablatures pour les diatos... et pourquoi donc ?
Morceaux de groupes Morceaux de groupes
Duo Marc - Daniel Duo Marc - Daniel
PDS - Musiques PDS - Musiques
Duo Balkans - Musique Duo Balkans - Musique
Quatuor Maman - Musique Quatuor Maman - Musique
BLP - travail BLP - travail
Projets musicaux - Accueil Projets musicaux - Accueil
Tradosphère, atelier de musique d'ensemble à Florac Tradosphère, atelier de musique d'ensemble à Florac
Bricolos 2005 - 2006 Bricolos 2005 - 2006
Bricolos 2006 - 2007 Bricolos 2006 - 2007
Bricolos 2007 - 2008 Bricolos 2007 - 2008
Bricolos 2008-2009 Bricolos 2008-2009
Bricolos 2009 - 2010 Bricolos 2009 - 2010
Bricolos 2010 - 2011 Bricolos 2010 - 2011
Bricolos 2011 - 2012 Cette rubrique regroupe les morceaux joués par l'atelier de musique trad de Florac durant la saison 2011 - 2012
Bricolos 2012-2013 Liste des morceaux travaillés à l'Atelier des Bricolos durant l'année scolaire 2012 - 2013
Tradosphère 2013 - 2014 Répertoire de l'atelier Tradosphère pour l'année 2013 - 2014
Projet EDM Val de Saône Projet EDM Val de Saône
Ecoles de musique de Louhans et Cuiseaux 2009 - 2010 Ecoles de musique de Louhans et Cuiseaux 2009 - 2010
Morceaux proposés au collège de Cuisery en 2009 Morceaux proposés au collège de Cuisery en 2009
Spécial marc Quelques infos sur le gestionnaire du site "Musiques à partager"
Mes compos Tous les morceaux que j'ai composés depuis que j'ai 10 ans
Des morceaux en chantier Des morceaux en chantier
Réflexions musicales Réflexions musicales
Quelques réflexions sur la musique trad Le mot clé qui me vient spontanément à l'esprit pour désigner la musique traditionnelle (du moins celle d'origine française) serait peut-être "simplicité". Aucun mépris de ma part là-dedans, bien au contraire.
Trad / folk, quelle différences ? C'est quoi un bal folk, c'est quoi un bal traditionnel ? Je ne sais pas bien répondre à ces questions... mais je vais essayer !
Stages Stages
Stage de musique d'ensemble, Sébazac, 29 mai 2010 Stage de musique d'ensemble, Sébazac, 29 mai 2010
Quelques informations sur le site "Musiques à partager" Quelques informations sur le site "Musiques à partager"
Historique du site Historique du site "Musiques à partager"
Origine des morceaux Origine des morceaux du site "Musiques à partager"
Aide Aide à l'utilisation du site "Musiques à partager"
MIDI Les fichiers MIDI sur le site "Musiques à partager"
mp3 Les fichiers mp3 sur le site "Musiques à partager"
Partitions Les partitions du site "Musiques à partager"
Synthèse des infos Synthèse des infos fourniessur chauqe morceau et arrangemetn du site "Musiques à partager"
Etre musicien Ce petit site a pour vocation d'aider les musiciens qui le souhaitent à avancer dans leur pratique musicale individuelle ou collective, de création ou d'interprétation
Utiliser un instrument de musique pour composer Quelques trucs simples pour composer avc un instrument
Les enregistreurs numériques Les enregistreurs sont un formidable outil de travail pour les musiciens, que ce soit pour composer, arranger, ou tout simplement travailler leur son individuel ou collectif.
Les séquenceurs Le séquenceur est un logiciel spécialisé dans la composition et l'arrangement musical
Composer, arranger Cette rubrique rassemble des conseils sans prétention pour aider ceux qui veulent se lancer dans la création musicale.
Elaborer le morceau A ce stade, vous avez une première mélodie qui vous satisfait.
La compo collective La composition collective est une démarche très intéressant et utile car elle peut, dans certains cas permettre d'accélérer considérablement les choses, et toujours de produire plus original que seul.
D'autres conseils Quelque soit votre démarche (composition individuelle ou collective, démarrage d'une rythmique, d'une grille, d'un texte...), voici quelques conseils toujours valables.
Partir d'une émotion pour composer C'est un fait bien connu : il est plus facile de créer (de la musique ou autre chose) sous l'emprise d'une émotion, positive ou négative...
Composer Composer de la musique... ça me paraissait infaisable autrefois, réservé à quelques génies qui tiraient leur inspiration d'un lien direct avec la sphère de l'art. Et puis il y a eu un déclic.
Le point de départ de la compo C'est le moment le plus dur. Il faut démarrer, trouver une première "accroche" qui va permettre ensuite de développer une idée.
Arranger L'arrangement est le processus qui permet de transformer une simple mélodie en un morceau complet.
Ecrire des voix Voici quelques remarques et conseils ultra-basiques pour écrire des voix sur un morceau dont la mélodie et l'harmonie sont déjà définies.
Fixer l'harmonie du morceau Conseils pour trouver la tonalité, puis les accords d'un morceau
Fixer l'ambiance rythmique Fixer l'ambiance rythmique
Fixer la structure générale du morceau Il est rare qu'un morceau "déroule" un thème unique du début à la fin]
Quelques exemples de fins classiques Quelques exemples de fins classiques
Quelques exemples d'intros classiques Quelques exemples d'intros classiques
Introduire des séquences rythmiques Une "séquence rythmique" est une séquence durant laquelle aucune mélodie n'est jouée.
Changer de tempo Au cours de l’interprétation d’un morceau il est évidemment possible d’accélérer ou de ralentir. Quelques possibilités parmi d'autres.
Changer de tonalité Il s’agit de jouer le même air dans une autre tonalité.
Changer la rythmique C’est une démarche souvent utilisée dans les reprises de chansons connues, pour que ça ne sonne pas trop exactement pareil que l'original
Diversifier un morceau Le risque, avec un morceau qui présente une mélodie bien définie, c'est que le fait de "tourner" plusieurs fois de suite cette mélodie génère rapidement une impression de rengaine.
Changer l'accompagnement En restant dans le même tempo et le même rythme, il est possible de changer les « pattern », c’est à dire les figures d’accompagnement des instruments harmoniques et rythmiques.
L'accompagnement par les instruments mélodiques On reste souvent persuadés que l'accompagnement est l'apanage des instruments rythmiques (percussions, batteries...) et harmoniques (guitares, pianos, etc...).
Agréger plusieurs morceaux Lorsque décidément le morceau travaillé est très « rengaine », il reste la possibilité d’accoler un ou plusieurs autres morceaux à la suite.
Insérer des nuances Jouer plus ou moins fort un même morceau ou une partie de morceau modifie énormément la perception que peut en avoir un auditeur. C'est tout l'univers des "nuances".
Changer l'harmonie Changer l'harmonie d'un passage ou d'un morceau consiste à en modifier les accords d’accompagnement et / ou les voix.
Exploiter les possibilités des instruments Beaucoup d'instruments présentent de nombreuses possibilités sonores différentes.
Improviser Le principe de base de l'improvisation est simple : quelques musiciens jouent la structure rythmique et harmonique du morceau, mais on arrête la mélodie et un instrumentiste improvise sur cette base
Insérer des breaks Les breaks sont des moments durant lesquels l’accompagnement, et parfois la mélodie, s’interrompent brutalement.
Insérer des "ponts" Un pont est une mélodie ou figure harmonique très courte (quelques secondes, rarement plus), qui ne ressemble pas à la mélodie générale, et que l’on peut intercaler de temps à autre.
Modifier l'instrumentation L'instrumentation d'un morceau est tout simplement le choix des instruments qui vont jouer telle ou telle voix, telle ou telle partie.
Modifier la mélodie Modifier la structure mélodique d'un morceau permet d'en diversifier l'interprétation sans changer radicalement de morceau.
Progresser dans sa technique musicale individuelle Il est important, indépendamment de tout morceau précis, de faire des exercices techniques qui permettront, bien plus que d'apprendre un nouveau morceau, de se donner accès à un nouveau niveau technique.
Une séquence de travail "idéale" Comment organiser une séquence de travail individuel ?
Déchiffrer un nouveau morceau Voici une démarche générale pour déchiffrer un nouveau morceau avec un instrument de musique.
Travailler Cette rubrique est destinée aux personnes qui souhaitent travailler leur technique musicale et instrumentale sans professeur.
Jouer en groupe Jouer en groupe est toujours passionnant mais rarement simple.
La sono La question de la sonorisation d'un groupe est toujours délicate, et à mon goût ne présente pas de solution simple.
Le travail musical Comment organiser le travail musical du groupe
Les répétitions de création Comment organiser une répétition de création
Les répétitions de mise en place L'objectifs des répétitions de mise en place est de "rôder" l'interprétation d'un morceau lorsque sa structure a été définie.
Les répétitions générales Les répétitions générales ont pour objectif de réviser une dernière fois le déroulé complet d'un concert, en intégrant toutes les composantes (musique, effets de scène, transitions, etc...).
Les répétitions mixtes Comme rien n'est jamais totalement simple, il est très rare qu'un groupe différencie totalement les différents types de répétitions.
Entre les répétitions Si les répétitions sont évidemment le haut lieu du travail de la musique collective, il serait largement faux de prétendre qu'il ne doit rien se passer dans l'intervalle.
Le fonctionnement du groupe La vie d'un groupe de musique implique un certain nombre de soucis, de tâches, de travaux, une organisation générale, des rapports entre les personnes.
Les aspects administratifs Comment se répartir les tâches administratives au sein du groupe ?
Les aspects financiers Même si le groupe s'est constitué sur une idée non lucrative -et donc à plus forte raison dans le cas inverse- les questions d'argent sont importantes, et peuvent rapidement donner lieu à des problèmes si elles ne sont pas correctement discutées et gérées.
Les aspects musicaux Il n'y a pas de surprise : si on veut que le groupe avance musicalement, il faut de l'organisation, de la méthode.
Les aspects humains Un groupe est un ensemble de personnes, avec leurs potentiels, leurs richesses, leurs faiblesses. Comprendre tout ça ne donnera pas forcément la solution pour que tout baigne de façon idyllique, mais ça pourra aider...
Réflexions sur le niveau musical Comment concilier au sein d'un même groupe des personnes de niveaux techniques très différents ?
Les aspects financiers Même si le groupe s'est constitué sur une idée non lucrative -et donc à plus forte raison dans le cas inverse- les questions d'argent sont importantes, et peuvent rapidement donner lieu à des problèmes si elles ne sont pas correctement discutées et gérées.
Les droits d'auteur La question des droits est complexe et intéresse autant les artistes (qui veulent protéger leurs oeuvres) que les organisateurs de concerts (qui veulent essayer de payer le moins possible de droits)
L'administratif Dès que l'on sort de la simple pratique "plaisir", et en particulier dès que l'on souhaite exercer professionnellement ou se produire en spectacle (même bénévolement), apparaissent des problèmes administratifs innombrables et souvent rebutants
Les statuts Aussi bizarre que cela puisse paraître, sauf dans quelques cas très particuliers, il est en principe illégal de se rassembler sur une scène entre copains musiciens et de faire venir des personnes pour écouter
Statut des musiciens Bénévoles ou rémunérés ? Professionnels ou non ? Quelques questions essentielles...
Quel statut choisir pour son groupe de musique ? Un groupe doit-il avoir un statut ? Avantages et inconvénients du statut associatif
Statut de l'organisateur Il est important pour un organisme qui souhaite organiser un spectacle de savoir quel est son statut officiel vis à vis de l'organisation de spectacle.
Entrepreneur de spectacle Il est fondamental de savoir si son association est ou doit être considérée comme "Entrepreneur de spectacle" ou non, car cela aura des répercussions importantes sur la manière de procéder administrativement
Obligations de l'entrepreneur de spectacle Voici un aperçu de l'ensemble des conditions auxquelles doit répondre un organisme entrepreneur de spectacle.
Portage salarial et statut d'intermittent du spectacle Depuis juillet 2013, portage salarial et statut d'intermittent du spectacle ne font plus bon ménage...
Organiser un spectacle Le point sur tout ce qu'il est nécessaire de faire pour organiser correctement et légalement un spectacle.
Obligations administratives des musiciens professionnels Voici les obligations auxquelles doivent souscrire les artistes pour que le concert auquel ils vont participer soit considéré comme un cachet valide.
Obligations de l'entrepreneur de spectacle Voici un aperçu de l'ensemble des conditions auxquelles doit répondre un organisme entrepreneur de spectacle.
Etape par étape Voici un descriptif détaillé de chaque étape permettant d'organiser un spectacle en toute légalité.
Quelques cas particuliers Quelques cas particulier d'embauches d'artistes
Les 3 phases Les 3 phases de la vie d'un artiste
L'agent Avantages et inconvénients d'avoir un agent.
Le site web comme outil de promo Un site web pour faire de la promotion, est-ce une bonne idée ?
Le contact avec les salles ou les organisateurs Quelques conseils pour le contact avec les organisateurs
La diffusion de l'information Une fois les outils de promotion créés, il faut qu'ils soient efficacement diffusés.
Les principaux outils de promo Quelques outils de communication utiles à un artiste
La promo La promo... quel casse-tête ! Aller à la pêche aux contrats demande une telle énergie, un tel temps !
Etre pro La vie de musicien professionnel fait beaucoup fantasmer : "ça doit être génial de pouvoir vivre de sa passion !", ou encore : "En fait, ce n'est pas vraiment du travail ce que vous faites !"...
Obligations administratives des musiciens professionnels Voici les obligations auxquelles doivent souscrire les artistes pour que le concert auquel ils vont participer soit considéré comme un cachet valide.
Combien on gagne ? Combien on gagne en étant musicien professionnel ? Il est évidemment impossible de répondre une fois pour toute à cette question tant les réalités de chacun sont différentes.
Intermittents : la société à besoin des artistes, les artistes ont besoin de la société
Une petite animation Petit bal dans un VVF
Un marathon Cette fois, c'est un assez gros coup. Nous sommes engagés, avec un copain, pour faire la musique dans une nuit du conte.
Témoignages Voici quelques courts récits vécus d'animations et de concerts, dans des registres et à des échelles très différentes.
Le quotidien La vie d'un musicien professionnel est assez libre : en dehors des moments de répétition et de concerts, on n'a pas forcément beaucoup d'horaires à respecter.
Les tâches à effectuer En tant que musicien professionnel, voici les différentes tâches que j'ai à mener pour que mon métier tourne correctement.
Une semaine-type Voici le déroulement d'une semaine imaginaire, cumulant un certain nombre d'événements qui arrivent régulièrement et sont, eux bien réels.
Une année-type Une année-type imaginaire mais représentative
Quelles études faire ? "Quelles études dois-je faire pour devenir musicien pro ?". Voilà une question souvent posée, encore une dont la réponse ne peut pas être simple tant les situations et projets de chacun sont différents.
Devenir pro, année après année Les premières années de la carrière de musicien professionnel : témoignage
Faire le pas "Faire le pas", et devenir musicien professionnel est sans doute très différent d'un milieu musical à l'autre.
Pour quel instrument ? Est-on mieux armé pour être musicien pro si on joue d'un instrument ou d'un autre ? Vaste question
Devenir pro Il me paraîtrait injuste de terminer sans dire ceci : être musicien professionnel n'est pas infaisable.
Pour quel projet ? L'une des questions récurrentes du musicien professionnel est la suivante : comment gagner suffisamment d'argent pour vivre de cette passion ?
Démocratie participative, accueil La démocratie participative réfléchit à des méthodes pour que les groupes humains fonctionnent au mieux, en essayant de respecter les envies, propositions et besoins des individus, tout en recherchant la meilleure efficacité collective possible. Ca n'est pas gagné, mais ça vaut la peine d'essayer.
Introduction Bien souvent dans le fonctionnement de nos organisations, l’attention est portée sur les décisions prises ou à prendre, et pas sur le processus qui y mène.
Différentes façons d’envisager la conduite des affaires collectives : les systèmes politiques
La démocratie participative : principes généraux La démocratie participative : principes généraux
Conclusions La méthode qui est présentée ici, semble complètement « calée ». Pourtant sa mise en œuvre ne va pas d’elle même.
Enjeux et objectifs Enjeux et objectifs de la démocratie participative
Organiser un groupe Organiser un groupe en démocratie participative
Les implications de la démocratie participative Pour qu’un groupe ou une organisation puisse réellement fonctionner en démocratie participative, les individus qui en font partie doivent pouvoir participer aux prises de décision dans de bonnes conditions. Ils doivent en particulier bénéficier des « 5 pouvoirs de la démocratie participative »
Des moyens d'information Les moyens d'information
Un dispositif internet approprié Les groupes humains ont fonctionné des millénaires sans internet. Il n’est donc pas question ici de prétendre qu’il est impossible de s’en passer. Internet peut cependant s’avérer formidablement utile pour la démocratie participative, tout particulièrement pour les groupes d’effectifs nombreux et/ou répartis sur des territoires étendus.
Des moyens de réflexion Des moyens de réflexion
Des moyens d'expression C’est une banalité que de le dire, mais les membres d’un groupe doivent pouvoir exprimer leurs opinions, avis, demandes, propositions. Le groupe doit fournir des moyens pour cela.
Un pouvoir décisionnel Trop souvent des groupes ont l’impression de fonctionner en démocratie participative lorsque les membres sont informés et consultés sur les orientations et projets. Cela ne suffit pourtant pas, et la démarche décisive consiste à confier une réelle part du pouvoir décisionnel aux membres du groupe.
Du temps et de l'envie Du temps et de l'envie
Mettre en place un bulletin de liaison Le bulletin de liaison est un outil de base de la démocratie participative. Son objectif est de permettre un premier niveau d’échange (d’information, d’opinion…) entre les membres du groupe.
Comprendre le groupe Que ce soit pour préparer un processus décisionnel, mettre en place des instances décisionnelles ou des groupes de projets…… il est important de bien comprendre comment est fait et fonctionne le groupe concerné.
La Fiche projet, outil d'information et de transparence Ce document fait le point sur tous les aspects liés au sujet : état de situation, description des enjeux du sujet, principaux argumentaires déjà développés, éléments financiers s’il y en a, éléments de planning.
Le groupe fonctionne-t-il en démocratie participative Voici un petit jeu amusant que nous vous invitons à faire régulièrement pour mesurer si l’avancée de vos pratiques va dans un sens intéressant.
Prendre une décision ensemble La question de la prise de décision collective se pose dès qu’il s’agit de faire des choix ou de mener des actions qui influent sur la vie de plusieurs personnes
Le contexte du processus décisionnel Un grand nombre de facteurs influent sur la manière dont se déroule un processus décisionnel. Les connaître ne vous suffira pas pour les maîtriser tous, mais vous apportera quelques éléments pour mieux comprendre.
Les grandes étapes du processus décisionnel Quelle que soit la durée et la nature du processus décisionnel, celui-ci devra présenter un certain nombre d’étapes incontournables pour « bien » se dérouler.
Comment commencer ? Comment lancer le processus décisionnel ?
Etudes de cas Quelques études de cas
Prendre une décision à distance Lorsque le groupe est réparti sur un vaste territoire, il peut être nécessaire de mener une réflexion préparatoire puis une prise de décision « à distance », c’est à dire sans que les personnes soient physiquement en présence.
Tester une proposition avant validation Tester une proposition avant validation
Voter en respectant les principes de la démocratie participative Cette fiche présente des méthodes de vote permettant de pallier aux inconvénients des techniques de vote « classiques ».
Prendre une décision collective [Pas de résumé]
Préparer et animer une réunion La réunion est un outil essentiel du fonctionnement d’un groupe. Elle pet presque servir à tout : informer, former, sensibiliser, élaborer des réflexions, préparer des projets, prendre des décisions, réguler ou raffermir les relations au sein du groupe…
Commencer Commencer
Objectifs et enjeux des réunions en démocratie participative La réunion est depuis la nuit des temps un outil fondamental du fonctionnement des groupes.
La démocratie participative, quelques rappels
La réunion, première approche Il n’existe et n’existera jamais deux réunions semblables. Elles diffèrent tant par les motivations qui les suscitent que par les personnes qui y assistent, les sujets qui y sont traités.
Les exigences de la démocratie participative Les exigences de la démocratie participative dans une réunion.
Fonctionnements personnels t dynamiqe de groupe : la composante humaine Pour faire travailler dans de bonnes conditions les groupes et les personnes, il faut commencer par s’intéresser à leurs fonctionnements et à leurs limites.
L'individu Chaque individu possède un « fonds » qui lui est personnel, en terme de capacités physiques, intellectuelles et émotionnelles. Chacun communique à sa manière, selon des besoins qui lui sont propres.
Le groupe Quelques phénomènes de groupe couramment observés durant des réunions.
Des fonctions utiles Une réunion ne peut pas se dérouler toute seule. Elle doit être préparée, animée… Des personnes doivent assumer ces fonctions
La démarche de projet au service de la préparation et de l'animation de réunions La démarche de projet au service de la préparation et de l'animation de réunions
Les 4 forces du principe de réunion Si des centaines de générations d’humains de toutes cultures ont pratiqué la réunion sous toutes ses formes, c’est qu’il y a une raison ! Rassembler des personnes permet en effet au groupe de développer une importante puissance de travail, qu’il s’agisse de réflexion, de communication ou d’action.
Démarche de projet : rappel Quelques rappels sur la démarche de projet
Quelques démarches collectives Quelques démarches collectives
L'alternance des modes de travail L’alternance est un excellent moyen pour que le groupe et ses participants n’atteignent pas leurs limites physiques, psychiques et émotionnelles, et soient dans de bonnes conditions pour être efficaces.
La préparation de la réunion Voici venu le temps de l’action.
Une réunion se prépare et s'anime ! Pour être absolument sûrs de ne pas démarrer cette partie sur un quiproquo, commençons par réaffirmer quelques évidences.
Les étapes de la préparation On peut distinguer cinq étapes principales dans la préparation d’une réunion.
La préparation des méthodes de travail Trop souvent on considère que la préparation de la réunion s’achève avec l’établissement de l’ordre du jour et son envoi aux participants.
La capacité du groupe Mieux vaut proposer peu de méthodes simples et efficaces que plein de méthodes qui noient les participants à une réunion.
Les débats Entrons maintenant dans le détail de ces moments centraux lors d’une réunion : les débats
Mettre hors-jeu la la violence Démocratie participative ne signifie pas disparition des conflits, bien au contraire.
Garder de la souplesse C’est bien connu, la contrainte peut développer la créativité d’un groupe car elle permet de canaliser les énergies dans une direction commune et d’aller beaucoup plus loin
C1 : Quelques méthodes de gestion de la parole Voici quelques règles ou méthodes à mettre en application par l’animateur de la séquence
B3 : Conclure une réunion Une réunion ne devrait pas en principe se terminer « sans fin », c’est à dire sur les dernières discussions concernant le dernier sujet à traiter.
B4 : Mettre de la convivialité dans une réunion La convivialité n’est pas une fin en soi dans une réunion. Elle peut cependant beaucoup apporter, tant au niveau du bien-être des participants que de l’efficacité même des travaux
B5 : Coordonner le déroulement d'une grosse réunion Une part du travail du coordinateur est terminée lorsque la réunion commence. Le déroulement nécessite cependant une grande attention de sa part pour s’assurer que tout le monde est « à son poste », et fait bien au moment opportun le travail qu’il s’est engagé à faire.
B6 : Prendre une décision collective La prise de décision collective est parfois, par simple manque de méthode, un moment délicat d’une réunion
B7 : Préparer les salles de travail L’allure des lieux a une influence directe et immédiate sur les relations qui vont s’établir entre les participants d’une réunion, et l’ambiance de travail qui va se mettre en place.
C2 : Mener un bilan de réunion Voici une démarche simple et éprouvée pour mener un bilan en fin de réunion.
Fiches pratiques
A1 : Préparer sa première réunion Si vous êtes perfectionnistes, la préparation et l’animation de réunions respectant les principes de la démocratie participative vous permettront de vous régaler car il est toujours possible de faire mieux, plus performant, plus efficace, plus participatif.
A2 : Préparer l'ordre du jour d'une réunion En démocratie participative, la préparation d’un ordre du jour nécessite que l’on porte une attention toute particulière à associer les participants au choix des sujets à traiter.
A3 : Etablir le planning de la réunion Le planning est construit à partir de l’ordre du jour, mais il apporte beaucoup de précisions supplémentaires, comme la durée de la réunion, l’ordre de traitement des sujets, les durées de travail consacrées à chaque sujet, les méthodes de travail employées, les configurations de groupes, etc.
A4 : Préparer la logistique de la réunion La logistique des réunions n’est évidemment pas l’objet central de cet ouvrage. Voici tout de même, sous forme d’inventaire à la Prévert, quelques aspects auxquels il sera utile de penser pour améliorer les conditions du travail, et donc sa qualité.
A5 : Préparer les débats Durant cette phase, le coordinateur s’assure que chaque sujet à traiter est préparé comme il faut, c’est-à-dire que tous les atouts seront réunis pour que le travail avance au mieux sur ce sujet.
A6 : Préparer et mener une séquence d'information L’apport d’information est la première étape d’un processus décisionnel (qui en comprendra ensuite 2 autres : la réflexion et la prise de décision), mais elle peut aussi être utilisée en tant que tel, juste pour informer le groupe, ou pour lancer une réflexion sans objectif décisionnel.
A7 : Préparer une réunion de taille moyenne La présente fiche se positionne dans le cas de figure d’une réunion d’importance moyenne (une journée, une trentaine de participants).
A8 : Préparation d'une grosse réunion La préparation d’une grosse réunion (exemple : plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personne durant plusieurs jours) suit la même logique chronologique générale que pour une petite, mais nécessite une grosse équipe de préparation et d’animation.
A9 : Préparer une réunion pour un groupe qui n'a pas l'habitude de la démocratie participative Comment faire lorsque le groupe que l’on doit réunir ne sait pas ce qu’implique concrètement de travailler en démocratie participative ?
B1 : Animer sa première réunion L’objet de cette fiche très concrète est de vous guider pas à pas dans le déroulement de votre première réunion, afin de vous aider à ne rien oublier.
B2 : Introduire la réunion Les premiers instants d’une réunion sont très importants. C’est à ce moment que l’ambiance s’installe, que l’esprit dans lequel la réunion a été préparée « passe ».
C3 : mener une rlexion colletive de manière interactive : la méthode des "papiers volants" Voici une méthode pour lancer la réflexion sur un sujet au sein d’un groupe. Elle peut être utilisée seule ou comme première étape d’un travail de réflexion.
C4 : Mener une réflexion collective Voici une méthode pour mener une réflexion sur un nouveau sujet au sein d’un groupe. Elle peut être utilisée seule ou comme première étape d’un travail qui se prolongera ensuite.
C5 : Quelques attitudes de gestion des conflits Si l’ambiance au sein du groupe est mauvaise, que les discussions sont conflictuelles et se déroulent dans une atmosphère d’agressivité ou de violence, l’animateur peut intervenir assez simplement et de manière efficace.
C6 : Préparer et animer une réunion téléphonique Nous essaierons dans cette fiche d’identifier les points particuliers sur lesquels il faut être vigilant en réunion téléphonique.
C7 : Les suites d'une réunion Toute réunion s’inscrit dans un processus commençant avec sa préparation et s’achevant par sa valorisation. Quand la réunion est terminée, il reste donc un travail non négligeable, au moins pour quelques personnes !
C8 : Commencer avec un groupe débutant Le premier contact avec les méthodes de travail respectant la démocratie participative est souvent déconcertant pour des gens qui n’en ont pas l’habitude (c’est à dire une grande partie de la planète !).
D1 : Etre simple participant à une réunion Travailler en démocratie participative signifie s’efforcer d’avoir un niveau d’implication personnelle fort. Cela est valable concernant les sujets traités durant la réunion, cela peut aussi s’appliquer à la manière dont se déroule la réunion elle-même. Chaque participant devra mettre du sien pour que tout se passe au mieux.
D2 : Etre garant d'une réunion Le garant est une personne qui garde du recul sur le déroulement d’une réunion pour veiller à ce que le fond (les sujets traités) et la forme (les méthodes de travail employées pour travailler sur les sujets) restent bien en accord avec les valeurs du groupe, et soient efficaces.
D4 : Etre secrétaire d'une réunion
D5 : Etre animateur d'une séquence Un seul animateur suffira pour une réunion courte (moins de 2 heures). Au-delà, il est conseillé de travailler à plusieurs, chacun étant responsable d’une séquence.
D6 : Etre coordinateur d'une réunion La préparation d’une grosse réunion nécessite une équipe qui peut être importante. Cette équipe doit elle-même être animée et organisée, d’où la nécessité d’un(e) coordinateur(trice).
Liste des personnes ayant participé à l'écriture Liste des personnes ayant participé à l'écriture
Bibliographie Bibliographie
Un exemple complet : les réunions de CA du réseau Ecole et Nature Un exemple complet : les réunions de CA du réseau Ecole et Nature
La fraise, comptine pour énever son enfant le soir [Résumé]
La rubrique Vrac Dans le vrac, je mets tout ce qui ne rentre pas ailleurs
L'émergence de l'homme Quelques jalons sur le chemin qui a mené à l'apparition de l'homo sapiens sapiens sur cette Terre
A propos du site "Rêve éveillé" Rêve éveillé est une sorte de nébuleuse, constituée d'un ensemble de sites thématiques concernant des passions, et d'autres sites au contenu plus général ou personnel... Le seul point commun de tout ça est que ça me concerne de près ou de loin, moi Marc Lemonnier. C'est donc ma page perso, voilà.
Si vous voulez aider Rêve Eveillé Si votre passage sur Rêve éveillé vous a été utile ou agréable, et que vous voulez soutenir
Communiquer Ce site avance principalement grâce à la communication : avec ceux qui y passent, mais aussi avec ceux que je rencontre "chez eux", sur leurs propres sites
Si vous avez des contacts musicaux Je suis musicien professionnel, et je joue dans plusieurs groupes de styles divers, et comme vous vous en doutez, on est toujours en recherche de lieux pour jouer
Les sources Sauf exception mentionnée explicitement, toutes les infos et données présentées dans les différents sites de Rêve éveillé ont été créées par moi-même
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages