Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources

Le paléolithique

Paléolithique signifie "Age ancien de la pierre". Cette période s'est étalée de -3 millions d'années jusqu'à - 10.000 ans. Elle débute avec l'apparition du genre "homo" en Afrique, et se termine avec le mésolithique, lorsque l'homme va cesser d'être un simple chasseur-cueilleur pour se sédentariser, inventer l'élevage et l'agriculture. Cette période est extrêmement longue car les premiers progrès de l'homme ont été très lents.

Les hommes

Les espèces se succèdent par dizaines au sein du genre homo. Des principales (homo habilis, ergaster, erectus, neandertalensis, sapiens...) seules 3 quitteront l'Afrique pour coloniser le reste de la terre :

  • Homo Erectus, que l'on retrouve dans toute l'Europe et l'Asie il y a 1 million d'années, et qui commence à disparaît progressivement à partir d'il y a 500.000 ans.
  • Bien plus tard, homo neandertalensis, le célèbre homme de néandertal, présent en Europe il y a 200.000 ans et jusqu'à 35.000 ans. Sa disparition reste mal comprise.
  • Enfin, homo sapiens, nous-mêmes, qui occupe toute l'Europe il y a 60.000 ans.

Malgré toutes ces espèces, l'homme reste très rare, et discontinu. Sur le territoire de l'actuelle France, le sud-ouest semble avoir constitué une sorte d'exception, avec une densité unpe plus importante de présence.

Le paléolithique est souvent découpé en trois époques : le paléolithique ancien (3 millions d'années à 200.000), le paléolithique moyen (200.000 à 35.000 ans) et le paléolithique récent ou supérieur (35.000 ans à 10.000 ans). Ce découpage pourrait presque être superposé aux périodes de présence des trois espèces d'hommes hors d'Afrique.

Sur la can et dans les environs

Homo Erectus n'a pas fréquenté la can ni les environs. On n'en trouve aucune trace dans les Cévennes schisteuses, les grands causses, le Mont Lozère ou l'Aigual. Il est tout de même présent plus loin en Languedoc-Roussillon : le célèbre "homme de Tautavel", trouvé dans le village du même nom des Pyrénées orientales, en était peut-être un. Le plus proche Erectus détecté pourrait être celui qui a laissé un biface acheuléen à Saint Roman de Codière (gpp, p. 14).

L'homme de Néandertal n'a à priori pas non plus posé le pied sur la can, mais il a été présent de manière sporadique aux alentours dès le paléolithique moyen : des traces attestent le passage de chasseurs néanderthaliens (aucun habitat permanent n'a été trouvé à ce jour) sur les grands causses (à partir de -200.000) ou dans les Cévennes (vers -50.000, abri de chasseurs du Chassezac). Puis, au paléolithique supérieur (à partir de -35.000 ans), plus aucune trace humaine n'est décelée dans les environs de la can pendant plusieurs milliers d'années. Le début de cette période correspond à la disparition constatée (et encore assez énigmatique) de l' homme de Néandertal de la surface de la terre. Cela signifie-t-il pour autant qu'aucun autre type d'homme n'a réellement plus fréquenté la région durant tous ces millénaires, ou plus probablement que l'on n'a pas à ce jour détecté de traces ?

On détecte la présence d'Homo sapiens dans la région au paléolithique supérieur (vers -20.000) dans les basses Cévennes (environ de Ganges et Saint Hippolyte du fort). Selon des données récentes (2009) qui restent encore à confirmer, des hommes se sont au moins temporairement installés dans la vallée du Tarnon à l'époque Magdalénienne, vers -17000 ans.

Sapiens et néandertaliens n'ont donc probablement pas coexisté dans la région, comme en beaucoup de parties de l'Europe.

Il faudra attendre les environs de -6000 pour détecter des traces de présence plus fréquente dans les environs immédiats de la can de l'Hospitalet. C'est la période à laquelle on estime que sont arrivés les ovins dans la plaine du Languedoc. Se pourrait-il que la présence de ces animaux ait entraîné la mise en place de la transhumance (montée des bêtes en estive sur le massif central), donc les premiers passages humains ? A  confirmer.

06/07/2009
25/03/2009
25/05/2008
La formation de la can de l'Hospitalet et des grands causses Le mésolithique
A lire dans cette rubrique
La can de l'Hospitalet avant l'homme.
A partir de quelle époque peut-on parler de Can ? La question est moins évidente qu'il n'y paraît.
La formation de la can de l'Hospitalet et des grands causses.
Avant le jurassique (-200 millions d'années), il n'y a pas de calcaire dans la région. Un vaste bassin existe entre différents massifs cristallins : Aubrac, Margeride, Cévennes, Rouergue... Il est rempli d'eau.
L'émergence de l'homme.
Quelques jalons sur le chemin qui a mené à l'apparition de l'homo sapiens sapiens sur cette Terre
La domestication du mouton.
Le mouton a été domestiqué vers le VIIème ou VIIIème millénaire, au proche orient, à partir d'une espèce locale, le mouton sauvage.
La migration saisonnière des animaux sauvages avant l'histoire.
Bien qu'on ne dispose pas à ce jour de traces tangibles d'un tel phénomène, plusieurs historiens émettent l'hypothèse que la transhumance, aujourd'hui menée par l'homme, n'a pourtant pas été initiée par l'homme, mais par les animaux eux-mêmes.
Le mégalithisme.
Le mégalithisme est une forme d'architecture primitive utilisant d'importantes structures de pierre, dont les principales formes sont les dolmens, les menhirs et les cromlechs.
Le mésolithique.
Le mésolithique (-10.000 à - 6.000 ans) est l"âge moyen de la pierre". La dernière glaciation, très rigoureuse, vient de se terminer.
Le néolithique.
Le néolithique (âge nouveau de la pierre) désigne la période s'étendant entre -6000 et -2500 ans durant laquelle se développe une nouvelle technique de fabrication des objets de pierre dure : le polissage, d'abord utilisé pour les parures puis pour affiner des tranchants, améliorant ainsi l'efficacité des outils.
Le paléolithique.
Paléolithique signifie "Age ancien de la pierre". Cette période s'est étalée de -3 millions d'années jusqu'à - 10.000 ans. Elle débute avec l'apparition du genre "homo" en Afrique
Les premières transhumances.
Vers -10.000 ans ou un peu plus récemment, voilà la situation supposée : dans les zones à tendance aride du pied de certains massifs montagneux (en particulier autour du bassin méditerranéen), des herbivores sauvages (concentrons nous ici sur les ovidés) ont pris l'habitude d'effectuer des migrations saisonnières pour aller chercher des herbages mieux fournis durant la saison sèche.
Les premiers hommes sur la can de l'Hospitalet et en Cévennes.
Aux époques pré et proto-historiques, les Cévennes apparaissent comme un quasi no man's land entre plusieurs zones très richement dotées en traces d'habitats humains : les grands causses et les garrigues
Les traces de dinosaure de Saint Laurent.
Les premiers utilisateurs connus du castelas de Saint Laurent de Trèves sont des dinosaures de l'espèce "grallator minusculus" dont on peut voir les traces sur le plateau.
Stations préhistoriques de la Can de l'Hospitalet et du Causse Méjan (Lozère).
Article écrit par Camille Hugues et Michel Lorblanchet à l'occasion du Congrès préhistorique de France, XIXème session, Auvergne, 1969 (1972)
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages