Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
La vallée de tardo et le Causse Méjean depuis col de vache

Le col de vache

Le col de vache est un col de 998m d'altitude qui sépare la can de Ferrière de la can de Tardonnenche. Il est peu marqué dans le paysage... et pas du tout marqué sur la carte IGN. N'y passe actuellement qu'une simple piste de terre. C'est pourtant un lieu important du plateau.

C'est ici que, depuis des millénaires, la draille de Margeride, après avoir cheminé près de 10 kilomètres sur le plateau depuis la pointe de Peyre-Agude, le quitte pour plonger vers la vallée du Tarnon, en descendant vers Tardonnenche. A la fin de l'époque préhistorique, les hommes ont commencé à utiliser la draille pour leurs échanges commerciaux, et l'itinéraire normal pour monter de la plaine du Languedoc vers les villes du massif central passait donc ici. On sait qu'il était pavé dès le moyen-âge.

A partir de 1745, des travaux furent entrepris pour construire la route actuelle qui descend du col du Rey vers Florac en passant par Nozière. Il n'est plus nécessaire de passer par le col de vache, qui redevient alors un simple point sur la draille.

Il est donc probable que la partie de plateau située au nord du col de vache est restée, depuis très longtemps, plus à l'écart des circulations humaines et animales que la partie sud, de tous temps très fréquentée.

Les environs du col de vache sont riches en petites surprises intéressantes : le tumulus de l'âge du fer, l'aven introuvable...

13/02/2008
24/07/2010
Le vallon au dessus de l'Oultre La can de Ferrière
A lire dans cette rubrique
Amorce au nord-ouest des Conques.
Amorce au nord-ouest des Conques
Grotte de Ferrière.
Grotte de Ferrière
L'aven de la remise.
Cet aven très discret s'ouvre le long de la route de Ferrière
L'épervier de Maheux.
La lecture du roman "L'épervier de Maheux", de Jean Carrière (prix Goncourt 1972), peut constituer une manière originale et différente de faire connaissance avec la can de l'Hospitalet. L'écrivain a en effet situé l'intrigue de son roman dans les environs immédiats de la can.
Le col de vache.
Le col de vache est un lieu dit de la can de Ferrière.
Le rocher des conques.
Le rocher des Conques est un ensemble de pierres gravées situé sur la can de Ferrière.
Le rocher des Conques de Ferrière (Saint Laurent de Trèves, Lozère).
Très abondantes sur les crêtes et les éperons de schiste des Cévennes, les cupules deviennent rares dès qu'on aborde les calcaires des Causses où les cavités naturelles peuvent être confondues avec les véritables cupules...
Le vallon au dessus de l'Oultre.
Au sud de la can de Ferrière, un vallon discret mais plein de charme est perché au dessus du hameau de l'Oultre.
Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre.
Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre
Quincaille, terrain de parachutage clandestin sur la can de l'Hospitalet en 1944.
Quincaille est l'un des 3 terrain de parachutage d'armes homologués pour le parachutage d'armes durant la seconde guerre mondiale sur la can de l'Hospitalet et aux alentours.
Souvenirs de parachutage sur la can de Ferrière.
M. Guitard, de Saint Julien d'Arpaon, raconte que les parachutages se font généralement en trois passes, largués depuis des avions volant à environ 200 mètres au dessus du site.
Tumulus 1 du col de vache.
Le tumulus du col de vache a été fouillé, et a révélé les restes d'un guerrier.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages