Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
Ferrière, vu depuis l'ouest
Un chaos rocheux sur la can de Ferrière
Des prairies sur la can de Ferrière
La pierre aux 40 fossiles (can de Ferrière)

La can de Ferrière

La can de Ferrière est la portion de plateau qui s'étend à l'est et au nord de la route qui descend vers le hameau de Ferrière. C'est un territoire assez vallonné, au sein duquel on trouve des "sommets" et des "vallées". Elle n'a l'air de rien comme ça, mais cette can recèle plein de petits trésors naturels ou historiques. Son nom provient du hameau de Ferrière, qui lui même vient de "fer", ce qui témoigne de l'existence d'une industrie du fer ancienne. De fait, autour du village on trouve des fragments de minerai ou de scories.

Autre caractéristique de cette can : elle est particulièrement riches en clapas de grande taille. Dans de nombreux d'entre eux on trouve des fossiles, témoin ce bloc de quelques kilos à peine qui en compte au moins 30 ou 40 à lui seul ! Côté grottes, par contre, ce n'est pas l'endroit le plus riche. J'y ai juste recensé deux cavités : la petite grotte de Ferrière, et un mystérieux aven de Ferrière qui a disparu sans laisser de traces.

Témoins de l'époque protohistoque, on y trouve aussi un site de roches à cupules appelé "Les Conques", un tumulus au col de vache, et on a des traces de l'existence d'un établissement gallo-romain.

Plus récemment, la can de Ferrière a accueilli, en 1944, un terrain de parachutage d'armes pour la résistance.

Autre fait intéressant : la can de Ferrière est l'un des endroits explicitement nommés et décrits dans le roman de Jean Carrière : l'épervier de Maheux. Il sera amusant de la parcourir le livre à la main...

01/05/2010
11/04/2008
16/01/2011
Le col de vache Quincaille, terrain de parachutage clandestin sur la can de l'Hospitalet en 1944
A lire dans cette rubrique
Amorce au nord-ouest des Conques.
Amorce au nord-ouest des Conques
Grotte de Ferrière.
Grotte de Ferrière
L'aven de la remise.
Cet aven très discret s'ouvre le long de la route de Ferrière
L'épervier de Maheux.
La lecture du roman "L'épervier de Maheux", de Jean Carrière (prix Goncourt 1972), peut constituer une manière originale et différente de faire connaissance avec la can de l'Hospitalet. L'écrivain a en effet situé l'intrigue de son roman dans les environs immédiats de la can.
Le col de vache.
Le col de vache est un lieu dit de la can de Ferrière.
Le rocher des conques.
Le rocher des Conques est un ensemble de pierres gravées situé sur la can de Ferrière.
Le rocher des Conques de Ferrière (Saint Laurent de Trèves, Lozère).
Très abondantes sur les crêtes et les éperons de schiste des Cévennes, les cupules deviennent rares dès qu'on aborde les calcaires des Causses où les cavités naturelles peuvent être confondues avec les véritables cupules...
Le vallon au dessus de l'Oultre.
Au sud de la can de Ferrière, un vallon discret mais plein de charme est perché au dessus du hameau de l'Oultre.
Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre.
Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre
Quincaille, terrain de parachutage clandestin sur la can de l'Hospitalet en 1944.
Quincaille est l'un des 3 terrain de parachutage d'armes homologués pour le parachutage d'armes durant la seconde guerre mondiale sur la can de l'Hospitalet et aux alentours.
Souvenirs de parachutage sur la can de Ferrière.
M. Guitard, de Saint Julien d'Arpaon, raconte que les parachutages se font généralement en trois passes, largués depuis des avions volant à environ 200 mètres au dessus du site.
Tumulus 1 du col de vache.
Le tumulus du col de vache a été fouillé, et a révélé les restes d'un guerrier.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages