Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources

Eléments d'histoire de Barre-des-Cévennes

Vers 2000 ou 1800 avant JC : le Castelas accueille probablement les premiers émigrés originaires des garrigues du Bas-Languedoc. Ces premiers "barrois" ont adossé leurs modestes cabanes à la barre rocheuse qui les protégeait de la bise.

A l'époque gallo-romaine l'homme est bien installé dans les environs (traces trouvées à Saint-Pierre de Noalhac).

Le nom de "Barre" apparaît pour la première fosi au moyen-âge. En 1042, un document cite le nom du seigneur de Barre : Frédol de Barre.

1052 : l'existence du "castrum", fortin qui s'élevait à l'extrémité orientale du Castelas, est avérée pour la première fois par un texte. Aujourd'hui il n'en reste aucune trace : au XVIème siècle déjà il n'était plus que ruine. A cette époque, Barre dépendait de la maison d'Anduze

1265 : à cette date l'ancien castrum est abandonné au profit du "château neuf" qui s'élevait au milieu du bourg. A cette époque, Barre fait partie de la baronnie de Florac qui dépend elle encore de la maison d'Anduze. Il semble que Barre ait été entourée de remparts à cette époque, bien qu'on n'en trouve aucune trace dans le paysage actuel. Peut-être ne s'agissait-il que de deux portes fortifiées aux deux extrémités, la compacité des maisons groupées entre les deux suffisant à assurer la défense sur le reste du tour.

1329. La communauté urbaine de Barre des Cévennes s'organise en un "consulat", pour s'affranchir en partie du pouvoir de la noblesse.

Vers 1350. L'église de Barre, initialement située au Pesquié et dédiée à Saint Pierre de Noalhac, est abandonnée au profit d'un nouveau bâtiment situé au coeur du bourg.

Vers 1420, Barre est divisée en deux parts inégales : les de Taulignan en possédaient les deux tiers, la famille de Gabriac un tiers.

Vers 1550, la seigneurie échoit à Tristan de Thézan. Cette famille et la famille de Gabriac s'affrontèrent violemment en 1601 et 1602.

En 1604, l'église de Barre n'est pas encore au centre du bourg mais à Saint Pierre de Noalhac (actuel Pesquié). Contradiction avec 1350 ???

De 1685 à 1761 environ, Barre a été, à cause de son importance stratégique, une ville de garnison.

A partir de cette date, Barre, malgré sa petite taille, est considérée comme une agglomération importante économiquement et politiquement, sans doute plus que Florac.

En 1788, le seigneur de barre (famille Le Picard de Selletot) est également seigneur de Saint Laurent de Trèves, Cassagnas, Saint Martin de Campselade (actuel Bassurels), le Bousquet-la-Barthe, Molezon, ainsi que de nombreux autres lieux-dits dont Tardonenche... Autant dire qu'il "règne" sur une part non négligeable de la can de l'Hospitalet. Après 1777, il possède également un droit de péage au Rey. (cav p.17).

XVIIIè siècle : l'apogée

A cette époque, Barre des Cévennes, pourtant bien plus modeste en terme de nombre d'habitants, surclasse Florac en terme d'importance économique et politique. Pour des raisons stratégiques elle abrite le subdélégué de l'intendant du Languedoc. Elle est désignée capitale administrative des hautes Cévennes.

Lucien Roume raconte que dans les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale il a encore vu des pans de murs en pierre sèche autour des rochers qui surplombent le replat de l'ancien fortin, et que quelques décennies avant son grand père aurait vu des restes de tours en bois...

25/05/2008
Les Seigneurs de Barre-des-Cévennes Le castelas de Barre de Cévennes
A lire dans cette rubrique
L'époque préhistorique.
L'époque préhistorique couvre la période qui s'étend de l'apparition du genre "homo", en Afrique, vers -2.000.000 d'années, à l'apparition de l'écriture, avec laquelle on entre dans les périodes protohistorique et historique
La protohistoire (-2200 à - 150).
Par "protohistoire" on entend généralement, pour un territoire et une civilisation donnés, la période durant laquelle les peuples en place n'ont pas laissé de traces écrites directes (car ils ne possédaient pas encore l'écriture), mais ont été décrits de manière écrite par des civilisations voisines possédant déjà l'écriture.
Eléments d'histoire de Barre-des-Cévennes.
[Pas de résumé]
Histoire de l'installation humaine sur la can de l'Hospitalet.
Vivre sur la can difficile. L'eau est rare, l'hiver est rude.
Histoire de la végétation sur la can de l'Hospitalet.
A ma connaissance, aucun travail approfondi n'a été effectué sur l"histoire de la végétation de la can de l'Hospitalet proprement dite. Mais il semble raisonnable de supposer qu'elle a été semblable a celles des grands causses, car les conditions sont très similaires
Histoire des paysages de la can de l'Hospitalet.
Il y a une dizaine de millions d'années, la can ne s'était pas encore individualisée : elle était intégrés au vaste plateau qui correspond aujourd'hui aux grands causses.
Histoire des pratiques agricoles sur la can de l'Hospitalet.
Avant le néolithique l'homme est totalement absent de la can. Il fait des passages sur le causse Méjean voisin, mais n'est pas encore agriculteur. Il chasse et récolte les produits spontanés de la terre.
Histoire des routes et chemins de la can de l'Hospitalet.
Les premières traces d'itinéraires de circulation sur la corniche des Cévennes, la crête du Marquairès ou la can de Barre sont apparues bien avant que l'homme ne s'installe dans les environs
L'époque historique sur la can de l'Hospitalet.
L'époque historique débute avec la période gallo-romaine, vers 52 avant JC, et court jusqu'à nos jours
La can de l'Hospitalet, une chaussée naturelle bien pratique... mais dangereuse.
La Can de l'Hospitalet n'est certes pas un lieu facile à vivre. Mais c'est un lieu plein d'avantages intéressants pour voyager.
La guerre des camisards.
La guerre des camisards est un épisode somme toute assez bref (quelques courtes années) dans la vaste période des guerres de religions.
L'époque gallo-romaine.
L'époque gallo-romaine couvre une période débutant avec la conquête de la Gaule (IIème siècle avant JC, on cite souvent l'année -121) à la fin de l'empire romain d'occident (476 après JC).
Le moyen-âge.
Au moyen-âge, les Cévennes et la Can de l'Hospitalet se retrouvent fréquemment sur des frontières, ce qui n'est pas de tout repos
La renaissance.
En Cévennes, et sur la can de l'Hospitalet, la renaissance reste une période plutôt sombre, avec de nombreux conflits et bouleversements
Les guerres de religion et la réforme.
Le XVIIème siècle est une période très agitée autour de la can de l'Hospitalet.
L'époque moderne sur la can de l'Hospitalet.
L'époque moderne sur la can de l'Hospitalet
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages