Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources

Balzac, terrain de parachutage clandestin en 1944

"Balzac" était l'un des 3 terrains de parachutage homologués par les instances de la résistance durant la seconde guerre mondiale sur ou à proximité immédiate de la can de l'Hospitalet. Pour autant que j'interprète correctement les informations géographiques en ma possession (mmc p. 211), il était situé au lieu-dit "Le Devès", le long de l'actuelle route D9 (corniche des Cévennes) à peu de distance de la descente vers Le Pompidou. Il a été homologué le 30 septembre 1943, et destiné à la réception d'armes. La phrase convenue était  "Le plomb fond, le zinc résiste", et "Le cuivre est ramassé". Tout était en ordre pour l'action, sauf que...

"Le premier soir de parachutage, après réception du message correct, l'équipe de réception s'y rend (à priori, ce parachutage était à destination des FTP selon hrl, pp 83, 193, 207, 209), mais s'aperçoit qu'un maquis (équipe CFL de "Mistral") veillait pour essayer de s'approprier le matériel en encerclant les gens du SOAM  Or le lieutenant "Maurice" voulait appliquer les ordres reçus : réceptionner et mettre en réserve les armes avant toute distribution. Aussi ne fit-on pas le balisage, et l'avion repartit avec son chargement" (mmc, p. 211).

Après cette expérience malheureuse et pour éviter que cela ne se reproduise, le terrain Balzac est abandonné au profit de "Quincaille", un peu plus au nord, en juin 1944. Je manque d'information pour comprendre pourquoi les oppositions entre les différents maquis locaux avaient moins de chance de se produire autour de Quincaille ?

13/04/2008
Les parachutages clandestins sur la can de l'Hospitalet durant la seconde guerre mondiale
A lire dans cette rubrique
Quincaille, terrain de parachutage clandestin sur la can de l'Hospitalet en 1944.
Quincaille est l'un des 3 terrain de parachutage d'armes homologués pour le parachutage d'armes durant la seconde guerre mondiale sur la can de l'Hospitalet et aux alentours.
Balzac, terrain de parachutage clandestin en 1944.
"Balzac" était l'un des 3 terrains de parachutage homologués par les instances de la résistance durant la seconde guerre mondiale sur ou à proximité immédiate de la can de l'Hospitalet.
L'accueil de réfugiés en Cévennes durant la seconde guerre mondiale.
Il s'est constitué dans les vallées cévenoles des réseaux d'accueils de juifs et d'antinazis. Ils ont parfois connu de tragiques confrontations avec l'occupant mais dans l'ensemble les choses se sont bien passées.]
La résistance et le maquis en Cévennes durant la seconde guerre mondiale.
Dès janvier 43, la résistance Cévenole et Lozérienne s'organise à l'échelle de la faible population locale. Les premières ébauches de Maquis se forment dans les basses Cévennes, autour de l'Aigoual (Aire de côte) ... ]
Les missions Jedburgh.
Elles furent conçues au début 1944 par l'état-major interallié pour établir un contact plus étroit et plus militaire avec une force intérieure d'une réelle efficacité, possible si on l'encadrait et l'armait un peu plus sérieusement
Les parachutages clandestins sur la can de l'Hospitalet durant la seconde guerre mondiale.
Dès 1942 de nombreux petits maquis se créent en Lozère et plus particulièrement en Cévennes. Tous ces groupes manquent cruellement d'armes et demandent une aide logistique à la France libre. Mais aucun parachutage n'est accordé ni par Londres ni par Alger durant l'année 1943, alors que plusieurs terrains ont été homologués en Lozère.
Tribunal, terrain de parachutage clandestin à Barre des Cévennes en 1944.
Tribunal est l'un des 3 terrains de parachutage clandestins homologués durant la seconde guerre mondiale sur ou a proximité de la can de l'Hospitalet.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages