Le tour des rochers de Trenze

Les rochers de Trenze sont cette immense falaise granitique qui surplombe Vialas, et qui marquent l’extrémité sud-est du massif du Mont-Lozère. Ils sont visibles de très loin au sud. Chaque fois que je reviens de Montpellier ou Nîmes, les apercevoir dans le lointain me remplit du bonheur anticipé de retrouver mes Cévennes. J’ai pourtant attendu près de 20 années avant d’aller les voir de plus près… et cela valait la peine !

La boucle que je décris ici peut se faire facilement dans la journée, mais elle gagnera à être étalée sur deux journées, avec une nuit en altitude, à Gourdouze, et une exploration des environs qui sont absolument magnifiques.

La boucle se fait à partir de Vialas. La montée se fait par le GR de pays de la vallée du Luech, qui monte vers le nord, d’abord au travers des forêts de châtaigniers, puis dans les genets. L’arrivée à Gourdouze est spectaculaire de changement, l’ambiance s’humidifie soudain, et l’on sent qu’on pénètre vraiment en moyenne montagne.

Au dessus de Gourdouze

A l’heure ou j’écris ces lignes (2021) il existe dans le village une petite cabane de pierre, appartenant au Parc National des Cévennes, qui est ouverte à toute personne qui le souhaite… et à tous vents car il n’y a aucune porte ni fenêtre. Le jour que nous avons choisi pour monter là-haut, il régnait un vent de tous les diables, et la cheminée dans laquelle nous avons entretenu un feu d’enfer toute la soirée n’a pas suffi à lutter contre le froid, il a fallu trouver des solutions de fortune pour calfeutrer un tant soit peu ces orifices. A l’étage, un sol de béton froid accessible après quelques pas d’escalade (il n’y a pas d’escalier) permet de s’allonger pour dormir (n’oubliez pas vos matelas gonflables !) Le croirez-vous ? La nuit a été excellente !

Depuis Gourdouze, une fois les affaires posées à la cabane venteuse, il vous restera en principe du temps, si vous n’êtes pas partis trop tard de Vialas. Je vous conseille une belle boucle complémentaire, qui part au nord-nord-est , passe à proximité des rochers de Peyralte, puis file plein nord, contourne le point côté 1943, pique plein est (hors sentier) jusqu’au lit du ruisseau de bayard, et revient par le sentier indiqué en pointillé sur la carte au 25.000ème. Un émerveillement !

Montée vers les rochers de Peyralte
Redescente vers la rivière

Le lendemain, retour vers Vialas… mais pas tout droit, évidemment : montée la la Chalissade. Au point côté 1362m je vous conseille vivement la variante qui pend au sud et suit l’arête des rochers. Il y a là de sublimes vues sur les Cévennes, et les deux vallées alentour.

Le Ventoux apparaît
Sur la crête
Redescente sur l’arête des rochers
Bouquet fleuri
Jeux de couleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.