Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
Rubrique : Le territoire
Carte géologique des Cévennes

Qu'est-ce qu'un "can" (ou "cham")

J'ai lu ou entendu plusieurs explications étymologiques du terme "can". Pour certains, il se rapprocherait de la racine latine calcia (chaux, calcaire), et indiquerait donc une surface spécifiquement calcaire. Pour d'autres, qui l'écrivent plutôt "cham", ou "cam", le mot se rapprocherait de "chaume", qui signifie "champ de céréale" (le chaume désignant les tiges sèches de céréale qui permettent de faire des toits dans d'autres région). Les céréales ne poussant par ici que sur les surfaces calcaire (pas sur le schiste ni sur le granite) ces deux explications se rejoignent.

Pour d'autres encore, "can" désigne une forme de paysage particulière, à savoir une zone plate située en altitude, même si elle n'est pas constituée de calcaire. La portion de crête schisteuse qui relie Barre des Cévennes au Plan de Fontmort est ainsi parfois appelée "can de Barre". Je n'ai à ce jour trouvé aucune confirmation écrite de cette appellation.

Dans ce site, je considère que les "cans" sont tous les petits plateaux calcaires, disséminés par-ci par là sur le schiste ou le granite, dans la périphérie des grands causses de Lozère. Formant autrefois un seul bloc avec les causses, elles en ont été séparées par l'érosion qui, a grands coups de rivières et de millions d'années, ont taillé des vallées et isolé ces reliquats de calcaires des "mères" que sont les causses.

Sur la carte géologique des Cévennes présentée à gauche, le calcaire apparaît en orange, tandis que le violet représente le granite. La grande masse orange de gauche représente la bordure est du Causse Méjean. On distingue très nettement, un peu plus à droite et au dessus, plusieurs taches oranges de plus petite dimension. Ce sont les cans. La can de l'Hospitalet est la plus grande d'entre elles, juste sur la droite du causse Méjean, de l'autre côté du Tarnon, la rivière qui les a autrefois séparés.

Les cans ont donc plein de choses en commun avec les causses : la forme générale en plateau présentant peu de relief, la sécheresse du sol calcaire qui absorbe l'eau, le peu de végétation spontanée, le type d'architecture des bâtiments, construits en pierre calcaire, l'élevage tourné vers la brebis plus que vers la chèvre ou la vache...

10/07/2008
Histoire des paysages de la can de l'Hospitalet
A lire dans cette rubrique
La can de l'Hospitalet, une chaussée naturelle bien pratique... mais dangereuse.
La Can de l'Hospitalet n'est certes pas un lieu facile à vivre. Mais c'est un lieu plein d'avantages intéressants pour voyager.
Qu'est-ce qu'un "can" (ou "cham").
J'ai lu ou entendu plusieurs explications étymologiques du terme "can". Pour certains, il se rapprocherait de la racine latine calcia (chaux, calcaire), et indiquerait donc une surface spécifiquement calcaire.
Les communes de la can de l'Hospitalet.
Les 9 communes ayant des portions de territoire sur la can sont : Bassurels, Barre des Cévennes, Florac, Le Pompidou, Les Rousses, Vébron, Saint Laurent de Trèves, Saint Julien d'Arpaon, la Salle Prunet.
Géologie et géomorphologie de la can de l'Hospitalet.
Coraux fossiles, traces de dinosaures, captures de rivières, filon de microgranite baladeur... La can de l'Hospitalet est riche en cusiosités géologiques et géomorphologiques !
La faune de la can de l'Hospitalet.
La faune de la can de l'Hospitalet
La flore de la can de l'Hospitalet.
La flore de la can de l'Hospitalet
Histoire de l'installation humaine sur la can de l'Hospitalet.
Vivre sur la can difficile. L'eau est rare, l'hiver est rude.
Histoire de la faune de la can de l'Hospitalet.
A ma connaissance, aucune étude spécifique de l'histoire de la faune de la can de l'Hospitalet aux différentes époques n'a été réalisée. Mais on peut raisonnablement supposer qu'il existe de forts points communs avec les causses avoisinants.
Histoire de la végétation sur la can de l'Hospitalet.
A ma connaissance, aucun travail approfondi n'a été effectué sur l"histoire de la végétation de la can de l'Hospitalet proprement dite. Mais il semble raisonnable de supposer qu'elle a été semblable a celles des grands causses, car les conditions sont très similaires
Histoire des paysages de la can de l'Hospitalet.
Il y a une dizaine de millions d'années, la can ne s'était pas encore individualisée : elle était intégrés au vaste plateau qui correspond aujourd'hui aux grands causses.
Hydrogéologie de la can de l'Hospitalet.
Il n'existe pas d'eau courante permanente à la surface de la can car la nature perméable du sous-sol a depuis longtemps envoyé toutes les rivières vers les profondeurs.
Histoire des pratiques agricoles sur la can de l'Hospitalet.
Avant le néolithique l'homme est totalement absent de la can. Il fait des passages sur le causse Méjean voisin, mais n'est pas encore agriculteur. Il chasse et récolte les produits spontanés de la terre.
Rivières et sources de la can de l'Hospitalet.
Rivières et sources de la can de l'Hospitalet
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages