Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
L'assemblée commémorative de 1901 à Baume Dolente

Le renouveau protestant

A la fin du XIXème siècle démarre un important mouvement de commémoration pour le protestantisme français et cévenol. De grandes assemblées réunissent des centaines, voire des milliers de personnes sur différents sites des Cévennes marqués par des événements de l'époque "héroïque" 1685 - 1705. (dlc, p. 151). Ce mouvement est au passage l'occasion d'aider à relancer une foi quelque peu déclinante à l'époque en utilisant la force évocatrice de ces moments sombres et glorieux.

La première de ces assemblées se tient à Saint Roman de Tousque, près du col de l'Exil, le 23 septembre 1885. C'est à cette occasion que les participants chantent pour la première fois "la cévenole", chanson écrite par Ruben Saillens de Saint Jean, destinée à devenir une sorte d'hymne des protestants. Suivirent bientôt les rassemblements de Saint Etienne vallée Française (1886), puis le Plan de Fontmort (14 août 1887) à l'occasion du centenaire de l'édit de Tolérance. Dans les années suivantes le principe se développe et il s'organise plusieurs assemblées chaque année, à des occasions diverses.

La première assemblée qui se déroula sur la can eut naturellement lieu à l'Hospitalet même, le 27 août 1893, en souvenir de la plus importante des assemblées du désert (du moins dans les souvenirs), celle du 23 septembre 1689. D'autres suivirent bientôt : celle du 7 août 1898, à l'occasion de tricentenaire de l'Edit de Nantes, fût paraît il une énorme réussite (1500 fidèles, 21 pasteurs), et contribua à instituer pour plus d'un siècle la tradition de l'Assemblée de l'Hospitalet, qui perdure encore aujourd'hui. (cec, n°1, 2000, p. 164).

Le 25 août 1901, une assemblée commémorative est même organisée par le pasteur Alcaix à la baume dolente, lieu lui aussi chargé d'histoire, mais bien peu pratique à atteindre pour les belles dames en robes et chapeaux. L'aventure n'aura pas de suite.

25/05/2008
Le XXème siècle La première guerre mondiale
A lire dans cette rubrique
La seconde guerre mondiale.
Jusqu'en 1942 la can de l'Hospitalet et ses environs restent en dehors de la guerre. Après l'invasion de la zone libre, par contre, des actions de résistance y sont menées.
Assemblée religieuse sur la Can de l'Hospitalet en 1841.
Les archives de la Société pour l'encouragement de l'Instruction primaire parmi les Protestants de France conservent dans le rapport de 1841-1842 le souvenir d'une assemblée sur la Can
La première guerre mondiale.
La can, vide d'hommes, n'a rien vécu de particulier durant des années sombres de la première guerre mondiale : les communes de la périphérie ont vécu la même chose que tant d'autres en France rurale.
Le renouveau protestant.
A la fin du XIXème siècle démarre un important mouvement de commémoration pour le protestantisme français et cévenol. De grandes assemblées réunissent des centaines, voire des milliers de personnes sur différents sites des Cévennes marqués par des événements de l'époque "héroïque" 1685 - 1705.
Le XIXème siècle.
Le XIXème siècle est une période de transition sur la can : les châteaux sont tombés, les itinéraires de grande circulation qui y passent sont peu à peu délaissés au profit d'autres choix...
Le XXème siècle.
Au début du XXème siècle la can de l'Hospitalet est un lieu oublié du monde, à l'écart de tout passage et de tout intérêt. Il n'y subsiste que quelques entreprises agricoles.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages