Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Cévenne vivante
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Généralités
Vie
Gens
Coins
Balades
Récits
Art
En montant vers l'enceinte protohistorique de la Tourelle
La Chapelle de Sainte Côme
La chapelle de Sainte Côme, depuis l'enceinte protohistorique
A l'intérieur de l'enceinte...
Vue vers Mas Saint Chély
Vers le sud
Un chandelier crochu
Couleurs du causse au printemps

L'enceinte protohistorique de la Tourelle

Cette enceinte protohistorique est un peu moins impressionnante que sa soeur de Drigas, quelques kilomètres plus au sud-est, mais elle permet tout de même de faire une jolie boucle et de rêver. Elle est de plus assez facile d'accès. Vous la trouverez sur la route qui va de l'aérodrome de Chanet à la Malène, sur la droite. Arrêtez vous à environ 6 km de l'aéroport. Vous apercevrez, au sommer de la crête qui vous domine au nord (vers la droite, donc), la chapelle de Sainte Côme. Cherchez le chemin qui y mène et montez-y.

Le bâtiment a été restauré récemment, et surtout mise en valeur d'une manière inattendue, à l'occasion du gigantesque incendie qui a détruit toute la forêt de résineux qui couvrait la vallée et la crête. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

De là-haut, vous apercevrez le replat de l'enceinte, sur un sommet arrondi à quelques centaines de mètres vers l'ouest. Un sentier y mène.

La haut règne le même genre d'ambiance qu'à l'enceinte de Drigas : celle des temps perdus. Devenue clapas, l'ancienne muraille ne défend plus rien que des courants d'airs et des buissons épineux. reste la vue panoramique, la même qu'on contemplée les occupant des lieux à l'âge du Fer...

Choc des civilisations : à 2 km vers le nord vous apercevrez l'ouverture du Col de Coperlac, ou s'est déroulé un étrange événement dans les années 2000.

14/04/2014
Le causse Méjean, point culminant de la Terre à l'époque Protocambrienne La grotte de Nabrigas
A lire dans cette rubrique
Gargantua et compagnie ... Un peu de géomorphologie légendaire sur les Causses !.
Pour ceux qui viennent de plats pays, les paysages tourmentés des causses et des gorges ne sont pas sans étonner, attirer ou parfois effrayer...
L'aven des Corneilles.
Pourquoi aller à l'aven des Corneilles ? Pourquoi là plutôt qu'à l'aven Armand, son illustre voisin ?
L'enceinte protohistorique de la Rode à Drigas.
L'enceinte protohistorique de la Rode est la plus belle des enceintes protohistoriques du Causse Méjean.
L'enceinte protohistorique de la Tourelle.
L'une des enceintes protohistoriques du Causse Méjean.
L'habitat préhistorique de l'aven des Corneilles.
L'habitat préhistorique de l'aven des Corneilles est situé à une quinzaine de mètres sous la surface du sol. Pour l'atteindre il faut descendre une rampe assez raide.]
La balme de Fraissinet de Fourques.
La balme de Fraissinet de Fourques
La grotte bègue.
Une petite grotte à double entrée s'ouvre sur le bord du chemin, en haut du vallon du Bègue.
La grotte de Cros - Paillo.
Sous le chemin d'estive de Salgas, tout près de déboucher sur le causse, s'ouvre une belle grotte
La grotte de Nabrigas.
La grotte de Nabrigas
Le causse de Sauveterre.
Le causse de Sauveterre
Le causse Méjean, point culminant de la Terre à l'époque Protocambrienne.
Le Causse Méjean serait le relief résiduel d'un colossal sommet de 17000 mètres d'altitude.
Le château de Blanquefort, repaire de brigands idéal.
Pour une fois, je m'attelle ici à décrire une destination touristique tout à fait homologuée. Le château de Blanquefort dispose en effet de son étoile rouge sur la carte IGN au 25.000ème. Ceci atteste la présence d'un site remarquable, mais aussi probablement de son accessibilité en voiture !
Le chemin d'estive de Racoules.
Comme tous hameau de la vallée du Tarnon qui se respecte, Racoules a son chemin d'estive. Celui-ci est particulièrement impressionnant.
Le clapas-bergerie d'Espinard.
On dit que beaucoup de clapas ont été édifiés sur toutes sortes de choses intéressantes, comme par exemple des tumuli, ou des ruines diverses. Mais parfois, il est difficile de dire qui a recouvert quoi.
Le frère du guerrier, un tournage sur le Causse.
Le frère du guerrier est un film de Pierre Jolivet qui est sorti en 2002, et dont l'action se passe au XIIIème siècle sur le Causse de Sauveterre.
Le Mont Gargo.
Le Mont Gargo est le point culminant du Causse Méjean.
Le rocher de la table.
Le rocher de la table
Le Tarnon.
Le Tarnon est un cours d'eau trop mal connu. Né au pied de l'Aigoual, il se jette dans le Tarn après une trop courte existence.
Les badlands d'Ispagnac.
J'a-do-re les paysages secs et érodés. Comme dans les westerns. Les "arroyos" (lits de petites rivières temporaires), les strates de roches acérées qui émergent de la terre craquelée, tout ça.
Les baumes chaudes.
La grotte des baumes chaudes est un endroit étonnant. Dans cette grotte facile d'accès, située sur le rebord sud du Causse de Sauveterre près du célébrissimme "point sublime" des gorges du Tarn, ont été trouvés des dizaines de crânes préhistoriques trépanés datant d'il y a plusieurs milliers d'années
Les gorges du Tarn.
Les gorges... Deux entailles dans le calcaire, qui donnent au Causse Méjean son caractère d'île, isolée du reste du monde. Les gorges sont le trait d'originalité qui, par contraste, donne tout son sens aux immensités désertiques des Causses.
La vallée du Tarnon.
La vallée du Tarnon marque la bordure est du Causse Méjean.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages