Flûte à bec

Avant de fabriquer cette flûte à bec, je vous conseille fortement de fabriquer quelques sifflets de frêne, et une kéna en sureau. Les principes de fabrications sont les mêmes mais plus simples à mettre en œuvre, et cela vous permettra de vous faire la main. Si vous ne m’écoutez pas, vous allez vous planter, voilà !

Choisir un entre-nœud

Dans votre canne de bambou ou de canne de Provence , choisissez un entre-nœuds d’une vingtaine de centimètres, pas trop épais. Du côté le plus large, découpez en enlevant l’opercule, et du côté le plus étroit, découpez en laissant l’opercule en place. Percez l’opercule d’un trou d’environ 7 à 8 mm de diamètre. Poncez bien l’intérieur de l entre-nœuds.

Tailler un bec

A l’extrémité large de l’entre-nœuds, taillez un bec. Pour cela : A 2 cm de l’extrémité, faites un fin trait de scie perpendiculairement au tube, jusqu’à traverser l’épaisseur du tube. Au cutter, faites une découpe en diagonale qui partira à 1 cm du trait de scie et en rejoindra la base (voir dessin), ce qui créera une sorte de plan incliné aboutissant à l’intérieur du tube. C’est l’encoche du bec.

Profil d'un sifflet de frene

Dans un morceau de bois tendre, ou un bouchon de liège, tailler une pièce qui s’adapte exactement à l’intérieur du tube. Il doit pouvoir se glisser dans le tube jusqu’au raz de l’encoche. Ôtez une fine épaisseur de bois (1 mm) à votre bouchon sur tout sa longueur. Mettez-le en place. Il ménagera un fin passage entre lui-même et le tube, ce qui permettra à l’air de passer et de venir buter contre le plan incliné.

Testez votre sifflet. S’il ne marche pas, faites des essais. Modifiez l’encoche, modifiez le bouchon… et recommencez s’il le faut, ça va venir !

Placer les trous

Une fois que le sifflet fonctionne, vous pouvez placer les trous de vôtre flute, avec la méthode habituelle.

Remarque : vous pouvez également fabriquer une flûte à bec en frêne, en commençant comme il est spécifié dans l’article « Le sifflet de frêne », puis en creusant des trous dans l’écorce (délicat)