Séance de balnéothérapie

La photo est mauvaise mais l’ambiance est là. Ce soir là, quelques jeunes habitants de Fraissinet-de-Lozère avaient fait courir l’annonce d’une soirée « Four à pain ». Le principe est simple : on allume le four du village, vient qui veut avec ses plats à cuire, quelques bouteilles, et voilà. L’assemblée était hétéroclite : des tout jeunes néo récemment arrivés, de vieux néo briscards, des amis de néo, tout à fait citadins, passant par là à l’occasion des vacances et ne s’attendant pas à tomber dans ce genre d’endroit mal famé…

Il faisait tellement froid ce soir là (quelque chose comme -5°C, j’imagine), que la populace s’était progressivement tassée dans la petite pièce du four, seul endroit où régnait une chaleur acceptable, malgré la mince couverture faisant office de porte.

Dans la spontanéité de l’échange entre gens qui ne se connaissaient pas tous, loin de là, et les canons de vin rouge aidant, quelques instruments de musique étaient sortis de leurs étuis, et les chansons d’abord tranquille montaient en puissance. Les jambes commençaient à remuer et bientôt la petite pièce fut une véritable fourmilière trop étroite pour ses occupants.
La couverture fût rapidement écartée et le flot d’agités se répandit sur la chaussée glacée. L’orchestre improvisé se réinstalla dans le vent et un vrai bal démarra, en pleine rue, sous les flocons de neige qui commençaient à tomber.

Ce pays est peuplé de fous, mais on s’y amuse en toutes circonstances !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.