Les fabuleuses aventures de pioupiou en Cévennes

Lieu de l’aventure : la rambarde de ma terrasse, face au Mont Aigoual et au Causse Méjean

Marc : Oh, mais regardez le petit oiseau, comme il est mignon… Ohhhh, mais il tremble, on dirait qu’il a peur, le pauvre….
Marc : Allez, viens là mon meugnon petit oiseau, viens !
Marc : Alors, ça va ? Mmmm ? Tu as bien chaud comme ça ?
Marc : Bon, c’est pas l’tout, ça. Maintenant, il va falloir apprendre à voler, pour pouvoir vivre ta vie d’oiseau. Je vais t’aider…
Marc : Allez, hop ! Saute !
Pioupiou : Hé, qu’esse qu’y m’fait c’lui là, il est malade ou quoi ? C’est vachement haut, d’ici ! flap flap flap
Marc : Hé ben pioupiou, qu’est-ce qui t’arrive ? Pourquoi tu te repose dans ma main ? Tu vois pas que c’est vers le ciel qu’il faut aller ? Allez, on refait un essai ! Courage !
Marc : Hop !
Pioupiou : « Aaaah, au s’cours, j’vais m’exploser ! »
Pioupiou : « Ouf, c’te fois ci j’ai bien cru que c’était la fin ! »
Marc : Hé, Pioupiou, qu’est-ce que tu fous ? Tu crois que j’ai que ça à faire, moi, d’apprendre à voler à un oiseau trouillard ? Allez, cette fois t’as intérêt à te lancer !
Pioupiou : Héééé, bouge pas comme ça, tu vas m’faire tomber !
Marc : Mais lâche moi, espèce d’abruti, tu me griffes !
Pioupiou : La vache, heureusement que j’accroche ferme !
Marc : Bon sang de #%§!, tu vas t’barrer oui, espèce de%§!@ d’oiseau ?
Marc (balançant Pioupiou dans le vide) : Allez, bon vent !
Pioupiou : Ahhhhhhhh, retiens moi, j’vais m’casser la figure
Marc : C’est ça, casse toi, minable ! Bon, c’est pas l’tout, faut que j’me rentre, moi !
Quelques minutes plus tard
Marc : Tiens, c’est quoi c’truc posé sur ma porte ?

Alors, vous avez aimé cette aventure ? On vit des choses pas possibles en Cévennes, hein ? Vous devez m’envier…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.