L’enceinte protohistorique de la Tourelle

Cette enceinte protohistorique est un peu moins impressionnante que sa sœur de Drigas, quelques kilomètres plus au sud-est, mais elle permet tout de même de faire une jolie boucle et de rêver. Elle est de plus assez facile d’accès. Vous la trouverez sur la route qui va de l’aérodrome de Chanet à la Malène, sur la droite. Arrêtez vous à environ 6 km de l’aéroport. Vous apercevrez, au sommer de la crête qui vous domine au nord (vers la droite, donc), la chapelle de Sainte Côme. Cherchez le chemin qui y mène et montez-y.

La Chapelle de Sainte Côme
La chapelle de Sainte Côme, depuis l’enceinte protohistorique

Le bâtiment a été restauré récemment, et surtout mise en valeur d’une manière inattendue, à l’occasion du gigantesque incendie qui a détruit toute la forêt de résineux qui couvrait la vallée et la crête. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

A l’intérieur de l’enceinte…
Vue vers Mas Saint Chély

De là-haut, vous apercevrez le replat de l’enceinte, sur un sommet arrondi à quelques centaines de mètres vers l’ouest. Un sentier y mène.

La haut règne le même genre d’ambiance qu’à l’enceinte de Drigas : celle des temps perdus. Devenue clapas, l’ancienne muraille ne défend plus rien que des courants d’airs et des buissons épineux. reste la vue panoramique, la même qu’on contemplée les occupant des lieux à l’âge du Fer…

Choc des civilisations : à 2 km vers le nord vous apercevrez l’ouverture du Col de Coperlac, ou s’est déroulé un étrange événement dans les années 2000.

Vers le sud
Un chandelier crochu
Couleurs du causse au printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.