Autour de Nîmes-le-vieux

Nîmes-le-vieux est l’un des sites les plus courus du Causse Méjean. Il est sur les plaquettes les plus officielles, il a son sentier de découverte mis en place par le Parc National des Cévennes (à l’Hom), et même un sentier de découverte privé concurrent, mis en place par les propriétaires du lieu (au Veygalier). Il faut bien vivre. Non, je plaisante, ça doit être insupportable de voir des tas de gens passer sans cesse sur vos terrains, escalader vos clôtures, vous demander sans cesse des renseignements sur le pays, et ne bénéficier d’aucune manière de tout ça.

Une trace part vers le désert

Bref, Nîmes-le-vieux c’est du vrai tourisme, 100% homologué. Et c’est vrai que ça n’est pas banal. Ce qu’il faut, pour vraiment bien en profiter, c’est y être quand les autres n’y sont pas. En automne, par exemple. Ou en hiver. Sous la neige, c’est le top !

Une route part vers le désert

Et puis, c’est bien aussi de s’y balader à sa guise, et pas forcément de suivre les parcours balisés. Le dédales de roches ménage au promeneur à pieds d’innombrables possibilités de déambulations secrètes et tranquilles. On peut s’y croiser à quelques mètres sans s’y apercevoir, l’endroit est inoubliable pour les cache-cache d’enfants et d’adultes. On peut même, c’est ce que je vous conseille là, s’en éloigner un peu aussi, vers le sud, pour en avoir une vision distanciée.

Une partie du chaos de Nîmes le vieux, dans le secteur de Gally

Un jour qu’il a neigé de frais, venez faire un tour par ici avec des skis de fonds au pied. Laissez la voiture au dessus du col de Perjuret, et partez droit devant vous, en direction du nord, après avoir jeté un œil aux corniches du Méjean, côté Jonte.

Une barrière moutonne près du col de Perjuret

Faites à votre guise un grand tour du chaos, montez au sommet, redescendez par l’Hom, et trouvez le chemin du retour selon votre humeur…

Seul, si seul
Une curiosité : les sommets des Alpes vus depuis le sommet du chaos de Nïmes le vieux. C’est au zoom 380 mm, la photo est retravaillée pour améliorer les contrastes qui n’étaient pas terribles à plus de 200 km de distance. !
Un itinéraire parmi d’autres possibles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.