Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Cévenne vivante
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Généralités
Vie
Gens
Coins
Balades
Récits
Art
Rubrique : La vie

Organiser un chantier de copains, une journée chinoise

La mise au point d'une démarche de chantier de copains ne s'est pas faite en un jour : c'est après en avoir organisé plusieurs années de suite que j'ai commencé à comprendre certaines choses. Il est par exemple maintenant clair pour moi qu'organiser une journée chinoise ou un chantier de copains doit répondre à deux objectifs simultanés :
  • Abattre un travail important, donc être techniquement efficace
  • Permettre aux participants de passer un bon moment.
C'est d'ailleurs la condition impérative pour qu'ils aient envie de venir, et éventuellement de revenir d'autres fois. Les chantier de copains ne ressemblent donc pas tout à fait à des chantiers de professionnels. On y travaille un peu moins dur, les participants doivent avoir la liberté de s'arrêter quand ils en ont envie ou besoin, ils doivent pouvoir causer en travaillant, ils doivent être motivés par autre chose qu'un salaire, etc... J'espère que les quelques conseils que je commence à rassembler ici pourront être utiles à d'autres.

A quelle occasion programmer un chantier de copains ?

Il me semble que les chantiers de copains sont particulièrement adaptés pour réaliser des travaux qui sont à la fois :
  • De grande ampleur, ce qui permet de faire travailler beaucoup de gens à la fois
  • Peu techniques, car il est rare d'avoir à disposition une grande quantité de personnes ayant des compétences pointues dans les métiers concernés par le chantier.
Il est également important de ne pas avoir un niveau d'exigence trop important quant à la qualité du résultat (régularité, esthétique, etc...). Si vous souhaitez obtenir un résultat irréprochable, nickel, adressez-vous à des professionnels (et encore, parfois vous serez déçus tout de même !). Monter un mur parfait ou élaguer un arbre dans les règles de l'art demande du savoir-faire. On peut déjà obtenir de beaux résultats avec des non professionnels qui sont correctement guidés et qui sont attentionnés, mais il restera toujours des choses améliorables. Pour ces raisons, les journées chinoises sont souvent dévolues à des travaux du genre : débroussaillage, terrassement, montage de gros murs de pierre, etc... même si la compétence n'est pas là au début du chantier, elle s'acquiert avec la répétition des gestes.

La préparation

Pour utiliser au mieux le formidable potentiel d'énergie d'un groupe qui va venir travailler pour vous, il faut impérativement prendre le temps de bien préparer le chantier, vous y gagnerez énormément. J'ai par exemple dû prendre jusqu'à 2 ou 3 jours de préparation pour certains chantiers regroupant une quinzaine de personnes durant une semaine. Voilà quelques aspects auxquels penser :
  • Préparer des tâches réalistes et possibles à terminer dans le temps imparti. C'est certes difficile à évaluer au début, d'où l'intérêt de segmenter le chantier en tâches séparées, chacune étant atteignable à coup sûr.
  • Préparer plus de tâches qu'il semble réaliste d'en mener. Conséquence logique du conseil précédent, on peut prévoir un grand nombre de tâches à mener. On mènera celles qu'on pourra, voilà tout. Mais en avoir d'avance est important, car rien n'est plus frustrant d'avoir terminé tout ce qui a été préparé alors que des bonnes volontés ont encore envie de travailler !
  • Préparer tous les outils et matériaux nécessaires. Là encore, la frustration est grande de voir des mains et des bonnes volontés inutilisées par manque d'outils. Emprunter à droite à gauche, demander aux participants d'amener leurs propres outils... peu importe si des outils ne servent pas.

Le lancement du chantier

Fixez des horaires précis. Sinon les arrivées et les départs vont rapidement s'échelonner sur de longues périodes et rendre l'organisation complexe, chaque mouvement dans les équipes nécessitant une petite réorganisation des tâches, un nouvel outil à chercher, etc... Et puis, l'expérience le montre, les copains apprécieront, surtout si le chantier dure, avoir de la régularité, même si ça impose de se lever tôt... Mais ça permet à tout le monde de savoir ou on en est, de doser son énergie...

Constituez des équipes. En fonction du nombre de personnes, décidez du nombre effectif de tâches sui vont être ouvertes, et répartissez les personnes sur ces sous-chantiers en fonction des envies, des compétences, de l'importance de la tâche. Ne sous-estimez pas les effectifs sur une tâche, les gens se décourageront s'ils voient que ça n'avance pas vite. Ne surestimez pas non plus, chacun doit trouver sa place. Il faudra donc passer voir les équipes au travail pour rééquilibrer si besoin.

Repérer toutes les personnes ayant une compétence utile, et déléguez-leur la responsabilité d'une partie du chantier. Pour que ça marche bien il est important de passer du temps avec les "chefs de chantier", bien leur transmettre vos souhaits, sinon ça ne marchera pas comme vous voulez.

Le déroulement du chantier

Dès que les équipes sont au travail, le vôtre est d'être... au service des gens, beaucoup plus que de travailler vous-même. Les "chefs de chantier" auront besoin régulièrement de voir avec vous ou ça en est. Les quipes auront régulièrement besoin de matériel, etc... Bref, vous devrez répondre à toutes les questions, tous les besoins, pour que personne ne soit bloqué. Eventuellement, lorsque tout le monde sera rôdé, que tout roulera, vous pourrez vous aussi intégrer une équipe... mais c'est rare et fugitif.
Ne laissez personne travailler seul, sauf cas exceptionnel. Les copains sont là aussi pour la convivialité, s'ils sont seuls ils se sentiront à part et n'apprécieront pas longtemps.
Organisez des pauses. Des vraies, programmées, ou tout le monde s'arrête, où on vous sert à boire et à manger des bonnes choses. Encore un moment important des chantiers.
Veillez personnellement à ce que tout le monde ait du travail et se sente utile. Le plaisir de chacun viendra en partie du fait d'avoir réalisé quelque chose de concret.

En cas de chantier de plusieurs jours

Les chantiers de plusieurs jours sont une expérience vraiment passionnante car on peut réaliser des choses énormes. Mais il faut encore plus veiller à ce que l'équipe travaille dans le plaisir. Quelques conseils supplémentaires :
  • Fixez des horaires réalistes. Les copains en vacance n'auront probablement pas envie de passer tout leur temps à travailler. Une grosse demi-journée par jour c'est déjà bien. Personnellement je pratique 7 heures - 13 heures en été. Ca laisse une bonne après-midi pour le repos, les vacances.
  • Répartissez aussi les tâches de vie quotidienne. Il est quasiment impossible de subvenir à une ou deux personnes aux besoins d'un groupe de 20 personnes en terme de repas, pauses café, mais aussi ménage, logistique et intendance. Au delà d'une certaine taille de groupe il faut aussi répartir toutes ces tâches parmi les copains. Mais on peut faire tournér les équipes chaque jour. Je conseille de constituer des équipes d'intendances suffisamment importantes pour pouvoir tout faire (tous les repas de la journée, y compris celui du soir, le ménage, les courses, pourquoi pas s'occuper des enfants s'il y en a) sur le même temps que les plages de travail du chantier. Comme ça, lorsqu'on arrête à 13 heures, il n'y a vraiment plus RIEN à faire de la journée, sauf mettre les plats à réchauffer avant le repas du soir, et faire la vaisselle.
Bon travail à tous !
26/01/2008
Rat des villes, rat des champs Séance de balnéothérapie
A lire dans cette rubrique
La boite aux lettres de Grattegals.
Une boite postale, au milieu de presque rien
Assemblée commémorative à l'Hospitalet.
200 personnes sont rassemblée dans l'ombre des hêtres, au milieu des rochers ruiniformes. La foule massée au sommet des rochers ou au fond des trous ressemble à une mer houleuse.
Au fil des saisons.
Ce matin, le sommet du Mont Lozère était blanc. Juste un chapeau, à la lisière inférieure horizontale et bien marquée. La première neige. Elle a tardé un peu, cette année...
Construire un toit de bardeaux en Cévennes.
Cette fois, c'est avéré. Le toit de notre maison fuit ! Il y a quelques années, seules les pluies les plus fortes et les plus tenaces réussissaient à introduire quelques gouttes dans notre intérieur.
Cueillettes et autres petites pratiques rurales.
En Cévennes, on n'a pas le choix : il FAUT faire des cueillettes à l'automne !
De ma fenêtre....
Vues depuis ma fenêtre, au gré des jours, des saisons, des années...
Hiver de neige.
Hiver de neige en Cévennes
Ils partent.
Cette fois ça y est : ils partent. Les enfants quittent la maison. Définitivement.
Jeux d'enfants.
Les Cévennes ne sont exemptes ni de Gameboy ni de portables... les enfants y connaissent autant qu'ailleurs des sollicitations du monde moderne propres à énerver les parents qui trouvent "qu'ils ne savent plus s'amuser avec ce qu'ils ont", ou "qu'ils veulent toujours plus"...
L'écobuage.
L'écobuage est une pratique agricole consistant à bruler les végétations envahissantes pour nettyer les terrains.
L'épisode cévenol.
Dans la nuit, le vent est passé au sud, poussant vers les Cévennes un plafond de nuages lourds qui défilent devant la lune. Les arbres, les volets, les portes de la maison, tout a commencé à respirer sous l'influence du souffle tiède aux odeurs de mer et de garrigue.
La fête.
L'orchestre foutraque et improvisé qui a joué toute la soirée s'est peu à peu réduit. Ses membres, comme le reste de l'assemblée, ont progressivement gagné des lieux de repos... Me voilà seul à jouer encore.
La fleur parfaite.
Sous les assauts du printemps, le sous-bois est tiède, chargé d'effluves résineuses, percés de rais de lumière qui constellent le sol de taches claires.
Le cinéma associatif.
Comparatif du cinéma associatif en Cévennes et dans le Mercantour
Le tableau électrique.
Mon copain Steph, il a installé tout seul l'électricité de sa maison. C'est un crack ! Y'a qu'à voir le tableau électrique !
Les cabanes.
Les cabanes... sans doute une partie de la légende des Cévennes d'aujourd'hui
Les enfants et les chèvres.
Les enfants râlent, râlent. On veut ENCORE les emmener en balade. Eux, ils voudraient qu'on leur foute-la-paix !
Les fabuleuses aventures de Pioupiou en Cévennes.
Pioupiou est un jeune oiseau qui va prendre son envol pour la première fois. Suivez son apprentissage en direct
Notes sur l'aventure de la découverte du corail du Serre de Montgros.
La fantastique aventure scientifique de la découverte des coraux du Serre de Montgros, racontée minute après minute sur un rythme haletant
Organiser un chantier de copains, une journée chinoise.
Quelques conseils pour faire travailler un grand nombre de personnes sur un chantier.
Plongée à Baume Dolente.
17 février 2007. Deux plongeurs vont franchir le siphon de baume Dolente pour essayer de reconnaître les suites du réseau
Prospections spéléo.
Prospecter... voilà une activité qui se prète bien aux Cévennes, si tortueuses, si secrètes. Presque tout ce qui est intéressant et important commence par se cacher à la vue.
Quizz dans une cuisine cévenole.
Attention, regardez-bien la première photo ci-contre, et essayez de déterminer de quoi il s'agit. Si vous n'êtes pas sûr(e) de vous, cliquez dessus pour la voir en plus grand... Alors ?
Rat des villes, rat des champs.
Finalement, l'home est-il fait pour vivre à la ville, ou à la campagne ? En Cévennes, la faible densité de population fait prendre une acuité toute particulière à cette question.
Séance de balnéothérapie.
Souvenirs d'un surréaliste bal sous les flocons.
Sortir la tête.
Naître n'est jamais facile. J'en sais quelque chose : je suis moi-même né un jour. En Cévennes, cet événement prend une dimension particulière.
Une journée à Radio Bartas.
Une journée dans les locaux de la radio associative de Florac
Une semaine de jeûne.
Chronique de cinq jours de jeune en Cévenne
Venir vivre en Cévennes ?.
Quelques conseils pour ceux qui veulent vivre en Cévennes.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages