Carnac en Cévennes

Il y a des nom irrémédiablement évocateurs. Carnac en fait partie. Qui ne pense pas, en entendant le son de ce quasi palindrome, à d’interminables alignements de mégalithes, quelque part sur la côte sud de la Bretagne. L’homonymie a suffi à m’entraîner dans les environs, histoire de voir si le lieu présentait des similitudes avec l’autre, qui me touche énormément et que je visite à chaque fois que je passe à proximité.

Il n’en est rien, on est ici bien ailleurs, mais l’endroit vaut lui aussi le détour, et la boucle que je vous propose enchaîne les surprises et les changements d’ambiance et de perspective, vous ne risquez pas de vous y ennuyer !

Garez-vous au pont qui traverse le Tarnon à l’entrée de l’une des deux routes d’accès au hameau de Carnac (route reliant les Vanels à Rousses). Montez à Carnac, traversez le village et continuez à monter en traversant bientôt de belles prairies exposées ouest, puis sud. La piste pénètre bientôt dans une forêt de hêtres, lumineuse et accueillante. Peu à peu, la piste s’oriente plein nord puis à l’ouest, et l’on entre progressivement dans la vallée de Baumale. C’est un lieu chargé d’histoires et de sites passionnants comme la grotte de Baume Dolente. Il ne s’agira pas de l’atteindre aujourd’hui car elle est située tout au fond de la vallée, qui est profonde, mais pensez-y pour une future balade.

En attendant, nous voilà au cœur d’une forêt humide, plus austère que le versant Carnac. De nombreuses ruines de clèdes s’y nichent, témoin d’un passé plus rieur

Un chemin secondaire vous permettra de plonger vers le valat de Baumale. Attention, embranchement peu visible, une inattention et vous le manquerez. Marchez au bord du valat est délicieux au printemps, lorsque les prairies sont constellées de fleurs.

A l’arrivée sur le goudron, tournez à droite vers Ricandels, et prenez le chemin du Serret, qui suit la rivière jusqu’aux Vanels.

Entre Ricandel et les Vanles

A gauche après le pont, prenez un chemin peu tracé qui monte à l’assaut d’une petite butte rocheuse surplombant le hameau. Il est étonnant que ce chemin ne soit pas mieux tracé ni balisé, car les quelques centaines d mètres que vous allez parcourir maintenant font d’après moi partie des très belles sections de chemins de tous les environs. Vous passerez au milieu de rochers, de buis, jusqu’à un minuscule col qui surplombe le village. Vous serez alors exactement à l’aplomb du tunnel des Vanels.

Le petit col au dessus du tunnel
Une mine sur le bord du chemin

Le chemin vers le Gua

A partir de là, un magnifique chemin en balcon circule au dessus du Tarnon, et vous descendra au hameau du Gua, à partir duquel un chemin charmant, quoique plus classique, vous ramènera au pont de Carnac où se trouve (en principe) votre voiture.

Une vraie immersion en vallée du Haut Tarnon, avec toutes les orientations, tous les points de vue… Comptez trois à quatre heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.