Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Cévenne vivante
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Généralités
Vie
Gens
Coins
Balades
Récits
Art
Rubrique : Généralités

Les Cévennes c'est comment ?

S'il est justement une question à laquelle il n'est pas possible de répondre simplement concernant les cévennes, c'est bien celle-là. Pour tourner la difficulté on pourrait employer le terme de "diversifié". Voilà, c'est ça. Les Cévennes, elles sont diversifiées.

La ville de Florac, qui s'enorgueillit d'attirer beaucoup de touristes, a pris la peine de réfléchir à un slogan qui donne envie : "Le carrefour de la pierre et de l'eau". Ca n'est pas mal vu car ce bourg est effectivement situé au confin de trois régions géologiques totalement différentes : le Mont Lozère et le Mont Aigoual sont en granite, les "vraies Cévennes" sont en schiste, et les causses sont en calcaire. Trois roches, trois types de paysages, trois agricultures, trois cultures, trois mondes...

Le calcaire a généré ici d'immenses plateaux au relief peu marqué, de loin en loin profondément entaillés par des gorges. Autrefois boisés ils sont aujourd'hui pour l'essentiel dénudés, la pierre apparaît presque partout, la culture est possible en de rares endroits seulement, les moutons arrivent à y trouver, en pâturage extensif, une maigre pitance dont l'absorption leur permet de produire un lait peu abondant mais d'excellente qualité qui part vers l'Aveyron pour être transformé en Roquefort.

Le granite donne également lieu à des reliefs peu marqués, vastes épaulements arrondis desquels émergent des chaos rocheux aux formes étranges et multimillénaires. Ici l'eau ne s'infiltre pas : elle reste en surface, apportant au pays une verdeur qui achève de faire la différence avec les causses. Les reines du lieu sont les vaches, elles nous donnent peu de lait, mais hélas pour eux leur viande. Les humains, quant à eux, sont rares et dispersés en hameaux frileux qui se pelotonnent contre leur clocher de tourmente destiné à rappeler vers la vie les imprudents qui se seraient laissés surprendre dehors dans les blizzards glacés.

Le schiste, quant à lui, est une roche nerveuse qui part en éclats acérés. Les vallées cévenoles sont à la même image : tortueuses, déchirées, mouvementées... Incroyable dédale naturel, de tous temps utilisé pour se cacher de l'ennemi, qu'il soit catholique à l'époque des camisards (encore aujourd'hui, les protestants sont largement majoritaires sur ce territoire), allemand à celle des maquisards... Heureusement, situées au sud-est de la ligne de changement climatique (quelques petits kilomètres font toute la différence), elles sont déjà en territoire méditerranéen : le climat y est chaud, la végétation en bonne partie composée de chêne vert (qui est ici chez lui) et de châtaignier (qui a été planté mais qui s'est bien plu). Les serres (arêtes rocheuses émergeant de la végétation) sont le territoire de prédilection des chèvres, que les néo-ruraux comme les anciens exploitent pour fabriquer le Pélardon.

Trois roches, trois mondes. A quelques kilomètres les uns des autres. Circuler en Cévennes donne le tournis, et pas seulement à cause des virages.

On pourrait cependant trouver des points communs entre ces trois zones, expliquant l'étrange unité qui somme toute les tient unies.

Il y a d'abord la rudesse et la sauvagerie des paysages et du climat. Ici, l'hiver c'est l'hiver, même dans les vallées cévenoles. Ici, la montagne est un obstacle partout. Il y a aussi cette étrange combinaison d'omniprésence et de rareté de l'homme : ils sont peu, mais ils sont partout. Chaque rare pouce de terrain utilisable est utilisé, ou du moins a été utilisé, travaillé, aplani...

Quoi encore ?

11/05/2008
Les portes des Cévennes Les Cévennes, c'est où ?
A lire dans cette rubrique
Les paysages cévenols.
Les Cévennes, c'est la folie des paysages.
Les Cévennes c'est comment ?.
S'il est justement une question à laquelle il n'est pas possible de répondre simplement concernant les cévennes, c'est bien celle-là. Pour tourner la difficulté on pourrait employer le terme de "diversifié". Voilà, c'est ça. Les Cévennes, elles sont diversifiées.
Les Cévennes, c'est où ?.
Il se dit que si tous les français connaissent le nom de "Cévenne", c'est parce qu'il est quasiment prononcé tous les jours à la météo. Je me rappelle très bien en effet, lorsque j'étais encore petit garçon normand, l'avoir souvent entendu à France Inter, juste avant le jeu des Mille Francs, le samedi, en rentrant joyeusement de l'école pour la dernière fois de la semaine.
Les Cévennes... c'est quoi ?.
Impossible de consacrer un site aux Cévennes sans se demander un peu sérieusement "les Cévennes, c'est quoi, au juste ?". Cette question apparemment anodine n'a pas de réponse simple, car au sein d'une vaste et indéfinissable zone du sud-est de la France, tout le monde veut être cévenol !
Les portes des Cévennes.
Par où entrer en Cévennes ? Choisissez soigneusement votre porte car tout le reste en dépendra.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages