Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Cévenne vivante
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Généralités
Vie
Gens
Coins
Balades
Récits
Art
Bonjour,
Je suis en train de transférer ce site vers une plateforme plus moderne. Ca va durer quelques mois. La page que vous avez demandé est encore affichée ici (ci-dessous) mais elle existe déjà sur le nouveau site, vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien ci-dessous.
A tout de suite là-bas

http://www.reveeveille.net/cevennevivante/wordpress/?p=362





Marc
Rubrique : Balade
Les moutons autour de l'arbre
Les mines de baryte du vallon de Malaval
Sur le sommet de l'Eschino-d'Aze la vue se dégage à l'infini vers le sud
Le "piège à loups" de l'Eschino-d'Aze
En passant au pied du puech "Allègre"
Une photo classique mais qui fait toujours son petit effet : la jasse au pied du puech "Allègre"
L'entrée de l'aven de Malaval
Au hameau de malaval, entrée du chemin qui redescend à Malbosc. Il y en a qui ont le sens de l'humour, par ici...
Les tas de bois en "chapeaux de géants" dans le vallon de Malaval
Carte de la balade (cliquez pour agrandir)

Malaval, la mauvaise vallée

Malaval, la mauvaise vallée... Malbosc : la mauvaise forêt... Malapertus : le mauvais passage... Qu'a donc fait ce lieu au bon dieu pour mériter de telles appellations. C'est sûr, l'endroit est truffé d'étrangetés. Mais elles m'ont plutôt semblé émettre de bonnes vibrations, et de cette randonnée en boucle on revient la mémoire chargée de tout plein de merveilles.

Dans les pentes au dessus du chadenet, on domine comme en avion les vastes prairies rases d'être broutées sans cesse. Les moutons ont fait la ronde autour de l'arbre, tous tournés dans la même direction.

Lorsqu'on est engagés sur l'Eschino d'Aze, la vue se dégage à une distance stupéfiante. A peine plus hauts que le causse, on semble pourtant le dominer pour laisser le regard porter jusqu'au Mont Aigoual.

Sur le chemin, nous croisons une étrange cavité maçonnée en pierre sèche, dans laquelle subsiste une plaque de neige protégée de la dureté des rayons du soleil. Renseignement pris au retour, il s'agirait d'un "piège à loups". J'ai des doutes... mais il est si bon d'avoir un folklore local que j'accepte l'explication avec bonne volonté.

Au sommet de l’Eschino-d’Aze, on débouche sur de vastes prairies, que la topographie aérienne du lieu ne paissaient pas prévoir. Les hommes de la protohistoire ont su y détecter le site parfait pour y construire une enceinte protohistorique. Un peu plus au sud, dans la partie plus étroite, sans structure d'habitat visible, ont été trouvés quantités de tessons, de morceaux d'amphores, de fragments de meules, qui viennent probablement d'un site défensif plus récent, probablement de la fin de l'âge du fer, destiné à surveiller le passage de la draille (avant l'histoire, p. 51).

Descente de la pente nord, passage au pied des deux puechs des Bondons, descente hors sentier dans les pentes raides au sud d’Allègre… voilà enfin l'entrée de l'aven de Malaval. C'est peut-être ici que l'impression de "quelque chose" de mauvais peut momentanément se réveiller. La vallée est encaissée, sombre. L'ouverture de l'aven est tortueuse, et peut paraître inquiétante. Probablement l'une des explications de la dénomination du lieu : Malapertus.

Enfin, au jour baissant, le village de Malbosc réapparaît à l'horizon. Dans ce frais fonds de vallée, subsistent des témoins d'un autre âge : des tas de bois empilés en cône."Les chapeaux pointus de quelques géants enterrés là-dessous pour l'hiver", a décidé notre amie Cécile en passant par là.

En pratique

Pour rejoindre Malbosc, le point de départ : de Florac, prendre la direction "Le Pont de Montvert". Juste avant l'entrée dans Cocurès, tourner à gauche vers "Les Bondons". A 2 km, prendre la première à gauche. En vue du village de Malbosc, prendre à gauche et se garer dans le virage près de la rivière.
Prendre le GR et monter sur la crête (après Chadenet il est possible de quitter le GR et de monter à gauche dans les pentes ensoleillées.
Monter sur l'Eschino d'Aze. Il n'y a pas de sentier officiel mais ça passe très bien partout. Le parcourir dans sa grande longueur et redescendre par une pente assez raide mais laissant apparaître un petit sentier escarpé.
Passer au sud des deux puechs. Trouver la bergerie de la photo panoramique, et viser plein sud pour descendre dans des pentes raides jusqu'à l'aven de Malaval qui s'ouvre tout près du lit du ruisseau.
Descendre au hameau de Malaval en suivant le lit de la rivière.
Descendre à Malbosc par le sentier.

Il faut compter environ 4 heures pour faire la boucle. C'est un peu sportif parfois.
21/11/2007
Pèlerinage aux sources du Tarn Balades
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages