Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources

La mine de fer de Tartabisac

Claude Fraïsse, de La Coste au Pompidou, signale qu'existait autrefois une galerie de mine qui s'ouvrait sur la croupe caillouteuse qui descend de la Can de l'Hospitalet vers le col de Tartabisac, à peu près au même niveau que la mine du plo du toupi. Cette galerie a fini par s'effondrer. D'après son récit, dans les années 1950, un de ses grands-oncles, Mr Ernest CHAUSSE,  berger à La Roquette, a rapporté plusieurs fois des restes d'outils, pioches ou pelles, qui avaient été enfouis sous l'éboulement.

Il ne reste aujourd'hui plus aucune trace de ce chantier. J'ai toutefois retrouvé, en 2010, des fragments de minerai de fer qui descendaient avec l'éboulis.

Cette galerie est probablement l'une des galeries de prospection de fer, creusée dans les années 60 comme au moins trois autres galeries proches. La date avancée par Mr Fraïsse serait peut-être un peu trop ancienne.

15/10/2017
23/01/2013
L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne
A lire dans cette rubrique
La mine de fer de la barre 3 de Camplong.
Au dessus des prairies de camplong, une petite mine de fer
La mine de fer de Tartabisac.
Cette courte galerie de mine qui s'ouvrait au dessus du col de Tartabisac a aujourd'hui disparu
La mine de fer du plo du toupi.
Au dessus de la prairie du plo se trouve une courte galerie de mine de fer.
La mine de la barre 2 de Camplong.
Cette petite galerie de mine s'ouvre sur le flanc oriental de la can de l'Hospitalet
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages