Les claves minérales

Testez déjà le simple choc de deux pierres d’un même minéral l’une contre l’autre. Des pierres molles (schiste mou, calcaires mou) vont faire un bruit… mou ! Peu percussif. Les roches très dures comme le silex, les chailles ou les calcaires très durs vont produire des notes très cristalline, qui titillent bizarrement l’oreille. Les pierres les plus sonores sont parfois appelées « phonolithes ».

Caillou contre caillou, avec resonnance dans la main  Quelle que soit la matière, la forme des pierres est très importante : plus la pierre est plate et fine, ou longue et fine, plus la vibration sonore sera puissante, et dans les cas extrêmes de finesse, une petite résonance pourra se faire entendre.

Quelle que soit la matière, la manière de tenir les pierres influe beaucoup : une pierre fermement entourée de la main sur une grande partie de sa surface va sonner mat et moins fort, une pierre juste posée sur la main sonnera mieux, une pierre tenue sur son pourtour par les doigts d’une main, la paume étant derrière pour faire caisse de résonance, sonnera encore plus fort. De nombreux jeux sont possibles avec cette caisse de résonance naturelle. Choisissez une pierre plate ovale d’environ 5 cm de diamètre (du genre de celles qu’on utilise pour faire des ricochets), entourez sa circonférence avec toute la longueur de votre pouce et le sillon de la seconde phalange de vos doigts. Frappez, et ouvrez de temps en temps la caisse de résonance en ouvrant plusieurs doigts. Le son va changer, plus aigu lorsque la caisse sera ouverte, plus grave lorsqu’elle sera fermée.

La bouche comme resonnateur

On peut aussi faire des effets intéressants en posant ces pierres sur la bouche grandes ouverte, et modifier les sons émis en modifiant la forme et l’ouverture de la bouche.

Le frottement des pierres peut aussi produire beaucoup de sons intéressants. Trouvez par exemple deux pierres très dures et à la surface irrégulière (par exemple du quartz) de 10 centimètres de diamètre. Frottez les l’une contre l’autre, assez brièvement et sèchement. Vous entendrez bientôt le chant d’une grenouille. Prenez deux galets plats de schiste et frottez les doucement l’un contre l’autre. Faites cette manip à plusieurs personnes, avec des cailloux de tailles différentes : vous aurez le chant saoulant des cigales dans les garrigues provençales.

Si au contraire vous frottez les pierres l’une contre l’autre en un rythme bien soutenu, vous aurez une percussion brésilienne ou africaine très efficace, d’autant plus si vous variez la sonorité en ouvrant et fermant votre caisse de résonance.

Toutes ces expériences peuvent être variées à l’infini, par exemple en les réalisant dans l’eau, à l’intérieur d’un troc creux. Cherchez, amusez-vous… et tenez-moi au courant de vos découvertes !

One thought on “Les claves minérales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *