Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Cévenne vivante
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Généralités
Vie
Gens
Coins
Balades
Récits
Art
Bonjour,
Je suis en train de transférer ce site vers une plateforme plus moderne. Ca va durer quelques mois. La page que vous avez demandé est encore affichée ici (ci-dessous) mais elle existe déjà sur le nouveau site, vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien ci-dessous.
A tout de suite là-bas

http://www.reveeveille.net/cevennevivante/wordpress/?p=528





Marc
Rubrique : La vie
Il est encore parfois possible de skier un peu sur la can de l'Hospitalet. ici, près de Peyre Agude
Le barrage de Grattegals pris dans les glaces
Quand le Tarnon est pris par la glace...
Une feuille de chêne prise dans la glace de la rivière
Une conduite forcée percée, sur le Mont Lozère, et c'est toute la forêt qui est congelée
Une drôle de congère toute en lame de couteau sur un arbre du Mont aigoual
Prière sur la glace de la lavogne des Crottes
Les aléas de l'agriculture sur la can de l'Hospitalet
Retour à ski de fonds autour des puech des Bondons

Hiver de neige

"L'été, c'est chouette chez vous, mais l'hiver, ça doit être terrible !"

Ceux qui vivent en Cévennes l'entendent souvent, cette répartie implacable. Avec ses serres escarpés, la montagne cévenole, d'altitude pourtant modeste, prend des allures de grande. Les visiteurs de passage lui imaginent des hivers aussi rigoureux que ceux de ses grands frères les massifs alpins et pyrénéens. Ils ne sont pas si éloignés de la vérité. Il se raconte beaucoup de souvenirs d'hivers très rudes, il y a une, deux ou trois décennies. La neige qui tombe en abondance, les routes coupées, les fermes isolées plusieurs semaines au bout de leurs interminables petites routes, le ravitaillement par hélico pour les plus éloignés...

En cette seconde décennie du XXIème siècle, les hivers se font plus doux. Avec les années qui passent et le réchauffement climatique qui est à l'oeuvre, la neige devient plus rare. Elle ne couvre plus le sol que de temps à autres, en couches raisonnables. Les gens sérieux disent que c'est bien, que la neige c'est que des emmerdes... Mais, tous les 3 ou 4 ans, lorsque le vrai, le grand hiver fait sa réapparition, que l'épaisseur de la couche de neige atteint plusieurs décimètres, que la température descend au point de faire geler en bloc les rivières, un sourire apparait au coin des mêmes bouches qui la critiquaient. Il y a quelque chose de logique, de normal, de sain même, à retrouver une saison de caractère. L'été prochain, lorsqu'il fera 40 degrés, on regrettera, tiens !

Voici quelques photos de l'hiver en Cévennes.

29/01/2013
Prospections spéléo Une journée à Radio Bartas
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages