L’aven du petit coin magique

Le « coin magique » est l’appellation familiale d’un ensemble de prairies étroitement imbriquées dans la forêt à proximité de la ferme de Montgros. A force d’aller y passer des nuits à la belle, en 2002 j’avais remarqué au coin de l’une de ces prairies, au pied d’une courte paroi de calcaire, une dépression embroussaillée, au fonds de laquelle je croyais apercevoir un départ de galerie en forme d’ogive. Pendant quelques années les épines féroces et le manque de temps m’avaient tenu à distance.

L’entrée de l’aven du coin magique, en bordure de prairie

En 2005, un premier débroussaillage sommaire m’avait permis de constater que la galerie ressemblait fort à une tête d’aven, travaillée par l’eau de manière évidente. Elle se prolongeait en pente assez forte jusqu’à environ – 5m, à l’amorce de ce qui ressemblait à un puit comblé par des alluvions, pierrailles et autres ossements de tailles et formes diverses. Rien de plus à l’époque, mais il semblait que le site méritait un petit creusement… J’en parle à des membres du TNT, club spéléo local plein de gens passionnés qui n’aiment rien tant que passer leurs Week-ends à gratter la terre.

En 2006 le TNT s’attelé à la tâche et commence une désobstruction. En 2007, le puit a gagné 4 mètres de profondeur environ, au travers d’une terre argileuse humide et collante, mais n’aboutit toujours pas. Rien n’empêche de continuer car le puit semble continuer tout droit sans faiblir, il faut juste trouver le courage. Avis aux amateurs… avec de la prudence toutefois : les bouts de bois, ossements et débris divers qui ont été remontés semblent indiquer que l’aven du coin magique est un « aven piège », dans lequel beaucoup d’objets et d’animaux sont tombés accidentellement ou jetés intentionnellement.

Le puit « final » (pour l’instant) de l’aven

Descendre dans les profondeurs correspond donc à remonter le temps. Une fouille intégrale de l’aven permettrait d’avoir un aperçu archéologique de toute une page de l’histoire de la can de l’Hospitalet… mais cela implique de procéder méthodiquement, en conservant toutes les informations sur la localisation des objets dans la succession des couches de sédiments.

Les marches installées à l’entrée de l’aven du coin magique par les spéléos dézobeurs du TNT

L’aven du coin magique a été également appelé « Aven de la vipère » par les spéléos du TNT, en mémoire d’une rencontre faite durant la dézob.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *