Sources utilisées pour ce site

Pour comprendre un territoire, rien de tel que de l’arpenter en tous sans et toutes saisons. Cette démarche permet de construire avec les lieux une relation intuitive et amicale, irremplaçable. Mais la compréhension en profondeur nécessite d’aller chercher d’autres regards, d’autres sources. Voici celles auxquelles je m’abreuve.

Personnes ressources

Plein de gens savent des choses sur la can de l’Hospitalet et les Cévennes. Certains ont spécifiquement travaillé sur le sujet, d’autres ont tout simplement vécu là, ou entendu des histoires se raconter. Oralement ou au travers de leurs écrits, c’est d’eux que je reçois les informations et les histoires vivantes qui émaillent ce site. Il y a…

… Les utilisateurs du lieu

Ce sont à eux que vont mes premières pensées. Ils vivent ou travaillent ici et parcourent la can et ses environs car leur vie ordinaire les y mène sans cesse. Ils sont modestes et n’aimeraient pas avoir leur biographie sur ce site, alors je me contente de les citer. Ce sont entre autre Marceau Jouve des Bouars, qui a observé les parachutages d’armes en 1944 de ses yeux d’enfant, Didier et Noëlle Pratlong, agriculteurs au Crouzet qui prennent le temps d’observer les traces de dinosaures, Jean-Christophe Barthez de la Borie, Henri Roume (résistant à Barre des Cévennes en 1944), Paulette et Lucien Roume de Barre, André et Marie-Paule qui ont choisi le Masbonnet pour y installer des jours tranquilles et parcourent le plateau et les vallées alentour, Guy et Odile Bazalgette, agriculteurs aux Crottes toujours intéressés pour visiter une nouvelle grotte qui s’ouvre sur leur terrain, Sylvie Pianalto (agent du PNC sur le secteur sur de la can jusqu’en avril 2007, partie vers d’autres régions depuis), Alain Ausset (agent du PNC sur le secteur nord du plateau), Nathalie Roux, Maryse et Marylène Pin de l’Hospitalet, Michel  et Bernard Bancilhon de Ferrières, Jean Bonijol qui a dirigé l’équipe du terrain de parachutage clandestin dans la fin de l’année 44, Bernadette Pin de Ferrières, Claude Faïsses de La Coste a Pompidou, Eliette Valat des Rousses, infatigable rassembleuse d’énergies au service de la vitalité du pays…

… Les chercheurs

Sur le terrain, aux archives, auprès des personnes âgées, ils ont collecté méthodiquement des données, des informations, des récits, et essayé de mettre tout ça en perspective. Certains ont quitté cette Terre avant que je ne m’intéresse à tout ça et je suis désolé de ne pas avoir eu la chance de les rencontrer. La plupart ne me sont connus que par des écrits. J’en ai croisé certains autres, souvent au travers d’une conférence, plus rarement de personne à personne mais j’espère que j’aurais d’autres occasions. Ce sont (entre autre, et à des échelles d’investissement différentes) : Camille Hugues, Michel Lorblanchet, Robert Poujol, Numa Bastide, Daniel Travier, Gilbert Fages, Roger Lagrave, Olivier Poujol, Jean Paul Chabrol, Daniel André, Catherine Perret, Guillaume Coerchon, André Coste qui a participé à des prospections spéléo sur le plateau depuis les années 50, Sophie Lemonnier la femme qui comme moi, quoi que sur des thématiques différentes, farfouille autant le terrain que la bibliographie, et me fait profiter en primeur de ses découvertes, Jean-Louis Cabanne qui explore particulièrement le versant donnant sur la vallée Borgne.

… Les curieux

Comme moi ils sont venus ponctuellement sur la can ou l’arpentent régulièrement parce que ce lieu leur parle. Sans forcément chercher… ils trouvent… des objets, des endroits sympas… Ce sont entre autre Nicole Rousseau, Hubert Guérin, Gisèle Cavali, Marie Haag, Raymond Lefillâtre, Thierry Leboulenger, Jean-Pierre Hours, Rémi Noël, Béatrice Galzin…

Merci à toutes et tous, et que cette liste s’allonge…

Bibliographie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *