Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Etre musicien
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Composer, arranger
Travailler
Jouer en groupe
L'administratif
La promo
Etre pro
Rubrique : Etre pro > Devenir pro

Faire le pas

"Faire le pas", et devenir musicien professionnel est sans doute très différent d'un milieu musical à l'autre. Je pense par exemple au classique, pour lequel il y a des cursus précis, à respecter si l'on veut avoir des chances de percer... Les réflexions qui suivent concernent plutôt le milieu des musiques actuelles (variété, rock, musiques traditionnelles, etc...) pour lesquels il n'y a à priori pas de chemin tracé.

Voici quelques conseils en vrac, prenez ce qui vous semble adapté à votre cas, oubliez le reste, et inventez la suite.

Créez vous un bagage

Beaucoup de jeunes m'écrivent pour me dire à peu près ceci : "J'ai 16 (ou 20, ou 25) ans, je débute la guitare (ou l'accordéon, ou la musique), je suis hyper-motivé, j'ai envie de jouer dans des groupes, de partir en tournée, aidez-moi s'il vous plaît". Hum... dur dur de répondre totalement positivement à ça. Même s'il ne faut pas forcément un super niveau technique pour être professionnel... il faut bien partir de quelque chose ! Avoir un niveau musical de base, des qualités humaines ou musicales !

Si vous débutez totalement... pas le choix, il va falloir le bosser ! Longuement. A fond. Prendre votre instrument et apprendre à en jouer. Tout seul, en vous faisant aider, en écoutant énormément d'autres jouer le style qui vous plait et en essayant d'abord de reproduire, puis de chercher votre propre style... Je ne peux guère imaginer que cette étape, si elle est rondement menée, dure moins de ... quelques mois dans les cas miraculeux, à quelques années dans les cas plus ordinaires. Mais c'est ça.

Commencez à tourner en amateur.

Il faut un début à tout. On ne se décrète pas professionnel, on le devient. Il faut d'abord exister quelque par en amateur, jouer, tourner, se faire voir, faire ses preuves. C'est progressivement que l'activité musicale augmentera, et qu'un jour, il sera peut-être envisageable de se professionnaliser. Alors jetez vous à l'eau. Présentez ce que vous avez en tête et dans les mains, au mariage de votre soeur, à la fête des écoles de votre fille, n'importe où, mais commencez ! C'est lors de ces occasions que vous aurez les premières impressions (suis-je à ma place face à un public ? qu'est-ce qui m'éclate le plus ? qu'est-ce que je déteste faire ?). Vous aurez aussi les premiers retours de vos publics, qui viendront (ou pas) vous voir, pour vous dire : j'ai beaucoup aimé... ou : c'est quand vous chantez que c'est le plus chouette. Ou... rien, ce qui est aussi un retour intéressant.

C'est aussi à ces occasions que des gens vont venir vous voir pour vous dire "j'organise une petite soirée la semaine prochaine, ça ne vous dirait pas de venir prendre l'apéro et nous faire quelques morceaux ?". Hé oui, c'est comme ça que ça commence !

Essayez de comprendre ce qui fait votre valeur

Un public n'est jamais homogène. Certains seront sensibles au solo d'enfer qui déchire tout, d'autre à la poésie du moment, d'autres au charme naturel de la chanteuse... Sans imaginer contenter tout le monde, un groupe qui offre une grande diversité de sensibilités et de compétences aura plus de chances de toucher un public plus large.

La technicité musicale n'est donc qu'UNE des nombreuses qualités utiles d'un musicien de scène. Il y en a plein d'autres : l'inventivité musicale, la diversité des cultures musicales connues, la diversité des instruments joués... Il y a aussi des qualité carrément en dehors du champ musical : l'énergie, la facilité de communication au sein d'un groupe, la capacité à rassembler des musiciens autour d'un projet et de les faire travailler ensemble., la facilité à communiquer avec le public.. Autant de qualités qui permettront au groupe de mieux travailler, ou qui, sur scène, lui permettront de toucher le public qu'ils auront en face d'eux.

Un musicien de scène ne doit pas forcément avoir toutes ces cordes à son arc (ça me semble d'ailleurs impossible). Mais il doit forcément en avoir quelques-unes pour apporter sa contribution au groupe dont il fait partie. Au gré de vos premières expériences réfléchissez donc à cette question : quelles sont les qualités que vous apporterez aux projets musicaux dont vous ferez partie ?

Intégrez des groupes existants

Repérez autour de vous un ou des groupes qui jouent des styles musicaux qui vous plaisent. Voyez si vous pouvez en faire partie. N'hésitez pas dans un premier temps à taper à plusieurs portes, certaines ne fonctionneront pas alors il faut multiplier les pistes. Proposez vos services. Ce n'est pas toujours facile, on se fait parfois jeter, mais des fois on arrive au bon moment et c'est parti !

Créez vos propres groupes

Si on veut vraiment jouer ce qu'on aime et qu'on sait le mieux faire, il peut être utile de créer ses propres groupe, en choisissant les autres musiciens et en apportant sa propre patte musicale. C'est une démarche complémentaire du fait de faire partie d'autres groupes : on diversifie ses influences et on apporte ailleurs ce qu'on sait faire...

Formez vous

En parallèle avec vos expériences de "terrain", continuez à vous former : suivez des stages, des cours, travaillez la technique, écoutez beaucoup de musique et jouez la... réinvestissez tout ce que vous apprenez dans vos groupes.

Ecrivez votre propre musique

La reprise c'est sympa, mais d'une part ça vous permettra rarement de donner tout votre potentiel (on joue vraiment mieux ce qu'on a conçu, on s'y implique plus...) et puis ça intéressera souvent beaucoup moins les organisateurs de concerts. Composer et arranger n'est pas dur, il faut démystifier cette démarche et se mettre au travail d'urgence (voyez ici quelques conseils pour composer et arranger des morceaux).

Choisissez votre style

Si votre objectif est absolument de devenir pro, vous devrez peut-être réfléchir au ou aux style(s) que vous jouerez. Il y a des styles de musique qui sont plus demandés que d'autres. Bien sûr, il est hors de question de faire des choses qu'on n'aime pas, mais pourquoi pas un peu de souplesse : un groupe pour le plaisir pur, et un autre plus mélangé, qui va mieux tourner... Il est difficile de totalement tourner le dos à ce genre de solutions....

Adaptez votre "offre"

Autre aspect à réfléchir : le type de demande existante. Un petit groupe se vent moins cher qu'un grand, alors pourquoi pas faire exister un duo ou un trio à l'intérieur d'un groupe plus grand, qui peut se produire plus facilement ? Certains petits lieux de concert ou certaines formules d'animation ont besoin d'un groupe qui puisse jouer en acoustique (sans sonorisation) ou en déambulatoire. Pourquoi pas imaginer une formule acoustique de votre groupe, avoir un répertoire un peu réadapté pour satisfaire à ces exigences. Du coup, vous pourrez "vendre" deux ou 3 types de prestations différentes, et multiplier les occasions de jouer.

Soyez exigeants avec ce que vous proposez

On peut écrire vite fait quelque chose, le répéter sur le pouce, et constater que ça "tourne", que c'est sympa. On peut aussi fouiller, améliorer, remettre la chose à l'ouvrage, essayer de diversifier... en bref, si vous pouvez faire MIEUX, faites-le, ne vous contentez pas du minimum.

Vendez-vous

Se vendre, ça ne veut pas dire écraser les autres, ça ne veut pas dire faire n'importe quoi n'importe comment. Mais il faudra bien que vous réfléchissiez à vous faire connaître, à jouer dans des endroits où "quelqu'un" viendra vous voir, et peut-être faire appel à vous pour une autre occasion... Il FAUT jouer. Peut-être à pas très cher au début ? Quelques conseils pour la promo.

25/05/2009
Devenir pro, année après année
A lire dans cette rubrique
Devenir pro, année après année.
Les premières années de la carrière de musicien professionnel : témoignage
Faire le pas.
"Faire le pas", et devenir musicien professionnel est sans doute très différent d'un milieu musical à l'autre.
Pour quel instrument ?.
Est-on mieux armé pour être musicien pro si on joue d'un instrument ou d'un autre ? Vaste question
Pour quel projet ?.
L'une des questions récurrentes du musicien professionnel est la suivante : comment gagner suffisamment d'argent pour vivre de cette passion ?
Quelles études faire ?.
"Quelles études dois-je faire pour devenir musicien pro ?". Voilà une question souvent posée, encore une dont la réponse ne peut pas être simple tant les situations et projets de chacun sont différents.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages