Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Etre musicien
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Composer, arranger
Travailler
Jouer en groupe
L'administratif
La promo
Etre pro
Rubrique : Etre pro > Le quotidien

Les tâches à effectuer

En tant que musicien professionnel, voici les différentes tâches que j'ai à mener pour que mon métier tourne correctement :

Le travail musical technique individuel

C'est le fait de travailler la technique instrumentale ou de nouveaux aspects musicaux (harmonie, gammes, etc...) sans que ça soit appliqué à des morceaux ni à des répertoires particuliers, pour essayer de devenir meilleur musicien, tout simplement.

Ce temps est pour moi assez limité : pas plus d'une heure par semaine, et souvent pas du tout !!! En devenant pro je me disais "maintenant je vais TRAVAILLER" ma musique. J'ai vite constaté que je n'y arrivais pas, que j'avais énormément d'autres choses à faire qui me paraissent toujours plus urgentes. Je sens que c'est très insuffisant (je pense aux musiciens classiques qui consacrent plusieurs heures par jour à ce type de travail), mais je n'arrive pas à faire mieux. Participer à des stages m'aide beaucoup : partir une semaine quelque part suivre un stage technique me permet enfin d'arriver à travailler perso.

La conception du répertoire musical

La conception du répertoire musical, c'est la composition de nouveaux morceaux, ou la recherche et l'arrangement de morceaux à jouer. Ce travail est à faire pour chaque groupe ou projet dont on fait partie, et dépend évidemment du niveau d'investissement de chacun dans le ou les groupes dont il fait partie. Dans certains de mes groupes je propose beaucoup de choses, dans d'autres je ne propose quasiment rien.

Globalement, c'est une part importante de mon temps de travail. Inégalement répartie dans l'année (on fait surtout ce genre de travail durant la saison creuse, pour moi entre décembre et février), elle m'occupe en moyenne quelque chose comme 20% de mon temps.

Le travail du répertoire musical

Le travail du répertoire se répartit en deux types de tâches :

Le travail individuel : on apprend à jouer les morceaux de son répertoire, tout simplement. Pour moi ça ne représente guère plus de 10% de mon temps. C'est là encore très insuffisant car j'en suis réduit à travailler mes morceaux durant les répétitions, ce qui est trop tard et peu efficace donc.

Le travail collectif : ce sont les répétitions du ou des groupes dans lesquels on joue. C'est pour moi le gros morceau car je fais partie de plusieurs groupes, ce qui multiplie le temps de répétition. Ca m'occupe environ 40% du temps (2 jours par semaine).

Les concerts

Pour être pro il en faut au minimum près de 50 par ans, ou beaucoup plus pour ceux qui tournent bien. C'est à chaque fois 1/2 ou une journée de travail, pour moi ça n'est guère plus de 10% du temps de travail total. Hé oui, c'est comme ça !

La gestion administrative

Ca, c'est la peste. La gestion des contrats (avant, pendant et après), la gestion du statut d'intermittent du spectacle (dans mon cas), tout ça est très long et très compliqué : innombrables déplacements à l'ASSEDIC, paperasses à faire et refaire parce que ça ne va pas... L'importance du temps de travail consacré à ces aspects m'a énormément étonné ! J'y consacre près de 15% de mon temps, entre une demi et une journée par semaine !

La promotion

C'est encore de l'administratif, mais c'est un tout petit peu moins déprimant parce que c'est pour la bonne cause : se faire connaître, dans l'idée de jouer plus. Ca ça dépend énormément de la manière dont l'artiste ou le groupe est géré. S'il y a un agent ça sera très peu de temps, sinon ça peut être assez important. Personnellement, j'y consacre environ 2 à 3 heures par semaine, répartis sur plusieurs groupes.

Les projets d'enseignement

Il y a enfin tous les projets un peu à côté de la pratique musicale proprement dite : les cours, l'encadrement de stage, la participation à des projets divers et variés... C'est le s demandes qui vous tombent dessus un jour, qu'on n'avait pas prévues mais qui apportent un peu de nouveauté dans la vie professionnelle... Difficile à évaluer, ça dépend de plein de choses. C'est environ 10% de mon temps.

Tout ça représente, moyenné sur l'année, un plein temps ordinaire (entre 35 et 40 heures par semaine), avec évidemment une répartition très irrégulière selon les périodes.

25/05/2009
Le quotidien Une semaine-type
A lire dans cette rubrique
Les tâches à effectuer.
En tant que musicien professionnel, voici les différentes tâches que j'ai à mener pour que mon métier tourne correctement.
Une année-type.
Une année-type imaginaire mais représentative
Une semaine-type.
Voici le déroulement d'une semaine imaginaire, cumulant un certain nombre d'événements qui arrivent régulièrement et sont, eux bien réels.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages