Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
Rubrique : Lieux-dits > Fau florit
L'entrée de la grotte de Nozière. Attention, ça glisse un peu sur quelques mètres.
Dans la première salle de la grotte de Noziere
La grande salle de la grotte de Nozière
L'étroite galerie qui donne accès à la rivière souterraine... Ca ne donne pas envie, mais ça s'élargit au bout d'un moment
Le plafond de l'une des belles salles circulaires de la grotte de Nozière
"Les 3 volcans martiens" : détail au sol dans la grotte de Nozière. Le plus gros est sans doute Olympus mons
Le col de l'utérus... je n'en ai jamais vu de près, mais cette concrétion de la grotte de Nozière m'y fait irrésistiblement penser.... pas vous ?
En certains endroits du sol de la grotte de Nozière, l'argile s'est regroupé en petites perles d'argile, fragiles comme tout, sans doute détruites à chaque crue...
Dans le sol de la grotte de Nozière, j'ai trouvé ces curieuses ouvertures en forme de lunette de chiotte, au travers desquels on aperçoit des petits étr... des petits cailloux. J'imagine qu'elles ont été créées par la chute régulière de gouttes d'eau en provenance du plafonds ?
La vue sur la vallée du Tarnon lorsque l'on sort la tête de la grotte de Nozière

La grotte de Nozière

Il semble y avoir une confusion entre la grotte de Nozière et la grotte des Faroux, situées à seulement 300 mètres l'une de l'autre. La proximité de ces deux grottes donne d'ailleurs assez naturellement à penser qu'elles pourraient être reliées.

La dénomination même de cette grotte me semble curieuse : elle est située à environ 1 km à vol d'oiseau du hameau de Nozière (commune de Saint Laurent de Trèves) mais sur le versant opposé. Elle en est donc très éloignée et pas directement atteignable depuis Nozière. Son entrée, petite, n'est pas visible de là-bas... alors pourquoi ce nom ? Il est peut-être très récent puisque cette grotte n'est pas portée sur les cartes IGN.

La grotte est organisée en une suite de 3 salles reliées par des étroitures (qui ont été creusées).

La première salle, étonamment vaste, présente un dénivelé important, et semble s'être formée par écroulements successifs du plafond, ce qui a fait progressivement remonter le sol. L'entrée s'est donc probablement décalée vers le haut du versant au fur à et mesure de ces écroulement successifs.

Les salles 2 et 3, de plus petite dimension, ne présentent que très peu de traces d'éboulements et semblent même encore parfois travaillées par l'eau.

Au fonds de la salle 3, une dernière étroiture donne accès à un méandre qui est en cours d'exploration. Des recoupements me font penser que ce méandre pourrait permettre la jonction avec la grotte des Farous. La totalité semble cumuler 300 m de développement pour l'instant.

En période de grosses pluies, de l'eau remonte (d'on ne sait trop où pour le moment, sans doute de la rivière du fonds) et vient remplir la dernière salle et fermer les deux dernières étroitures. Vigilance donc, et pas la peine non plus de programmer une visite là-bas après de grosses pluies.

12/04/2008
L'aven de Pommaret La grotte des Farous
A lire dans cette rubrique
Grotte de Solpérière.
Grotte de Solpérière
Grotte du col des Faïsses.
La grotte du col des Faïsses s'ouvre à une centaine de mètres du col en question.
L'aven de Pommaret.
L'aven de Pommaret est indiqué sur la carte IGN. Il est situé au sommet du versant nord du vallon du Pommaret dont il tire son nom, non loin des grottes de Nozière et des Faroux.
La grotte de Nozière.
Il semble y avoir une confusion entre la grotte de Nozière et la grotte des Faroux, situées à seulement 300 mètres l'une de l'autre. La proximité de ces deux grottes donne d'ailleurs assez naturellement à penser qu'elles pourraient être reliées.
La grotte des Farous.
Lorsqu'on observe la Terre depuis la Lune, par une nuit sans nuages, on aperçoit une immense masse continentale hérissée de caps et de péninsules. C'est le vaste ensemble afro-asiato-européen.
La grotte des Farous 2.
A une quarantaine de mètres de la grotte des Farous, en direction du sud-est, à la même altitude et grosso-modo au pied de la même petite barre rocheuse, une petite grotte m'a été signalée plusieurs fois
Le col de Solpérière.
Le col de Solpérière est un lambeau de calcaire très étroit qui fait le lien entre la can de l'Hospitalet proprement dite et les cans situées plus au nord (Fau Florit, Terre Rouge, Ferrière, Tardonnenche...).
Le col des Faïsses.
Le col des Faïsses est, avec 1004 mètres, le point à l'altitude la plus basse de la ligne de partage des eaux qui court sur la can de l'Hospitalet.
Le four à chaux de Solpérière.
Ce four est situé à un peu plus d'un kilomètre du hameau de Solpérière, juste sur le bord de la route Cardinale
Le jardin de Dieu.
"L'hort de Dieu"... le jardin de dieu en occitan, hortus dei en latin. Ne pas confondre cet Hort de Dieu là avec celui, beaucoup plus célèbre, de l'Aigoual.
Le menhir brisé du vallon de l'hort de Dieu.
Deux pierres de grès a grosses cupules, sur sol de schiste, qui pourraient résulter du bris d'un menhir
Le Trescol de Solpérière.
Je ne sais pas exactement ou se situe le Trescol de SOlpérière, ou Trescot selon les sources. Sans doute tout près du col de Solpérière. Peut-être même ce nom désigne-t-il le col lui même (voir l'étymologie du terme, ci-dessous).]
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages