Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Démocratie participative
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil

La capacité du groupe

Mieux vaut proposer peu de méthodes simples et efficaces que plein de méthodes qui noient les participants à une réunion. La facilité avec laquelle on peut mettre en œuvre des démarches de démocratie participative dans une réunion dépend grandement de deux facteurs :

·        La pérennité du groupe qui se réunit. Si la réunion est ponctuelle (c’est-à-dire que les participants sont réunis pour une seule réunion), il n’y a pas matériellement le temps de mettre en œuvre grand chose. Si par contre le groupe a vocation à se réunir souvent, il est intéressant de lancer progressivement des démarches de plus en plus élaborées, qui paieront dans la durée.

·        Le niveau d’ouverture à la démocratie participative. On ne pourra par exemple pas travailler pareil avec un groupe de cas sociaux qui ont un très faible respect pour la parole d’autrui, et un groupe d’animateurs (en principe) rompus à ce mode de travail.

Lors de la préparation il faudra donc évaluer ce deux facteurs et en déduire jusqu’où il sera possible d’aller :

 

Faible ouverture à la DP

Forte ouverture à la DP

Réunion ponctuelle

Seuls les outils les plus simples devront être utilisés.

Seuls quelques outils simples pourront être utilisés.

Réunion de groupe permanent

Quelques outils simples pourront être mis en œuvre dès le début, à terme le groupe devrait progresser dans son acceptation de la DP et permettre la mise en œuvre d’outils plus élaborés.

A terme, il sera possible d’aller très loin dans la mise en œuvre de la démocratie participative durant les réunions

Un dernier facteur, de nature un peu différente, entre en jeu :

·        La demande du groupe en terme de démocratie participative. Inévitablement, la mise en place de démarches participatives au sein des réunions introduira des modifications dans les jeux de pouvoir habituels. Ce bouleversement peut être craint : les leaders du groupe peuvent craindre de voir leur pouvoir diminuer. Inversement, des membres moins impliqués peuvent appréhender d’avoir à assumer plus de pouvoir. Ces différents ressentis peuvent freiner la mise en place de démarches nouvelles.

Ce dernier facteur est le plus important dans la manière dont on devra procéder pour mettre en place ses démarches.

13/05/2012
La préparation des méthodes de travail
A lire dans cette rubrique
Une réunion se prépare et s'anime !.
Pour être absolument sûrs de ne pas démarrer cette partie sur un quiproquo, commençons par réaffirmer quelques évidences.
Les étapes de la préparation.
On peut distinguer cinq étapes principales dans la préparation d’une réunion.
La préparation des méthodes de travail.
Trop souvent on considère que la préparation de la réunion s’achève avec l’établissement de l’ordre du jour et son envoi aux participants.
La capacité du groupe.
Mieux vaut proposer peu de méthodes simples et efficaces que plein de méthodes qui noient les participants à une réunion.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages