Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
Les cupules de Claroudens. La vraie est entourée d'un trait de craie

Claroudens

Vincent est, comme moi, un explorateur des vallées et des crêtes cévenoles. En particulier, il aime fouiner dans les bartas à la recherche des sites archéologiques oubliés. Un jour, à Claroudens, il a eu une mauvaise surprise. Ca l'a franchement énervé et il a rédigé ce qui suit...

Alors d'abord petite explication.

Il y a à Claroudens, au bord de la vieille route du Plan de Fontmort qui passe sous le Mont Mars (un GR maintenant), un très beau site archéologique: un menhir, une tombe à coffre et, il y avait, une cupule solitaire sur son rocher, ce qui à un sens précis pour ceux qui l'ont gravée. Une cupule, dit autrement c’est une gravure rupestre et c’est, préhistorique comme un menhir ou une tombe. Tout ceci est, volontairement sans doute, aligné en direction du Sud, vers la Corniche et l'Aigoual, chacun ayant respectés les rites précédents et étant venus se nourrir à l’autre sans tout déranger, premier miracle qui fait aussi la majesté du lieux. L'endroit est très beau, solitaire et calme on y arrive facilement par une bonne route pierreuse et très ancienne. Le rocher à cupules est une vaste dalle de schiste horizontale, la cupule, modeste, y trônait en plein milieu, à la fois pleinement visible et en même temps parfaitement discrète, presque naturelle. Il est agréable de s'asseoir là pour jouir de la vue sur les montagnes et visiblement ceux qui ont organisé le site au cours des âges y ont été sensibles eux aussi. Probablement la cupule a été la première trace, puis le menhir, puis la tombe. Chacun de ces vestiges archéologiques correspond à une culture différente, preuve que les anciens Cévenols ont su s'adapter aux changements du monde alentour et évoluer. On voit cela aussi de nos jours et si je parlait de tissu à prière (tradition bouddhistes ou tibétaine je ne sait) c'est que ici et là sur les sommets (Signal du Ventalon, Roc de Castelvieil...) des perches de bois mort ont été dressées, et accrochées à ces perches, des tissus flottent aux vents et se délitent et s'effilochent, répandant aux quatre vents les prières. C'est assez gai, coloré et part d'un bon sentiment. Surtout cela n'abîme rien, tout cela se dégrade et retourne à la poussière. Ce sont les nouvelles croyances des nouveaux Cévenols et je les respectes parcequ'elles sont respectueuses et admiratives de la beauté du monde.

Cela tu l'avait compris.

C'est vrai que mes concitoyens m'agacent un peu, surtout ceux qui se baladent avec des bâtons de ski par 30° (à l'ombre) ce qui les condamnent à ne pas pouvoir s'écarter des sentiers battus ( va te balader dans les bois avec les mains ainsi empêtrées), ceux qui s'habillent de vêtements à la limite de la décence qui ne cache rien de leurs émotions, de couleurs criardes et laides, bardés de logos (encore que souvent ils n'ont eu que l'embarras du Quechua), pour souffrir milles morts sur des bicyclettes futuristes en carbure de tungstène et des chemins rocailleux, bien balisés eux aussi.

Bon, chacun fait ce qu'il veut et si il n'abîme rien et ne laisse pas ses canettes de produits survitaminés et ses emballages de barre énergétiques traîner partout tout va bien. Je sourit un peu jaune en les voyant passer parceque je me demande qui est le l'extra-terrestre décalé, eux à la pointe du progrès, ou moi, éternel bougon râleur et misanthrope.

Les cupules sont probablement fort anciennes (5-6000 ans), elles sont rares, elles ont eu un sens très précis et sont probablement un code, une proto-écriture, manipulant des concepts proches du Tao chinois, célébrant le mariage du Ciel et de la Terre. Pour le moins c'est un culte à ce qu'on appelle aujourd'hui Gaïa, la Grande Déesse, la mère de toute vie, le seul et unique vaisseau spatial sur lequel l'humanité embarquera à jamais. Ce n'est pas rien et de nombreuses personnes se réfèrent à ce mythe.

C'est évidemment très New-Âge comme on disait il y a déjà quelques années et n'importe qui ayant lu trois livres associant Celtisme, écologie, et croyances chamaniques à base surtout d'extases psychotropes bien arrosées peut suivre Don Juan ou n'importe quel autre gourou qui invente tout et fait du neuf avec du remixage. Je caricature à peine car je n'ose m'éviter de pouffer en pensant à de placides retraités déguisés plus ou moins en Panoramix se livrant à des parodies de Peplums autour des menhirs de Stonehenge ou dans des 'Bois Sacrés' entourés de voies rapides et de zones pavillonnaires. Je reconnais la pertinence de certains de ces mythes pour qui est sensible à tout ce qui croit et pousse en ce monde mystérieux et extraordinaire mais de grâce, restons cohérents et responsables et respectons ce que nous disons que nous voulons adorer, le monde tel qu'il est et qui n'a surtout pas besoin de notre intervention pour rester tel qu'il est.

Je me suis demandé si ceux qui ont abîmé le site de Claroudens ont agi par jeux, comme des enfants et par là entrant dans la catégorie des aléas naturels, ou par volonté de 'faire une cérémonie magique' en refaisant ce que l'on croit que quelqu'un a lu de ce que quelqu'un avait dit au sujet des 'Pratiques Druidiques' et des cérémonies autour des Pierres Sacrées. Faire cela sur un site archéologique est une faute, une erreur, une incohérence flagrante qui ne s'expliquerait alors que par ignorance, bêtise, ou orgueil. Certains, dont des Ministre de la Culture en font, des fautes, mais je soupçonne fortement quelques adolescents croyants que oui 'les Elfes ça existe c'est qu'on sait pas les voir, na!' et embarqué dans une 'rando-Stevenson en Cévennes' se sont fait griller le bout de shit que l'un d'eux avait réussi à faucher à son père et se sont mis à 'délirer' et à rejouer à Aragorn et Arwen comme quand ils étaient pré pubères. Ils ne liront pas ton blog c'est sûr, et s'ils se construisent une religion d'opérette c'est comme le font les naufragés en assemblant fiévreusement trois espars qui flottent encore dans la tempête. Nous avons détruit toutes les croyances et celles qui nous restent nous prétendons en user comme des objets qu'on nous fabrique, en consommateurs et parcequ’on le vaut bien. On nous construit des décors et des ‘Village-Potemkine’, des Disneyland et des Parcs Naturels labellisés ‘bio-développement durable’, des lieux de loisirs qu’on nous encourage à fréquenter pour améliorer notre productivité et prouver au monde ébahi que oui ‘je suis capable de dépasser les objectifs que je m’était fixés et aller au bout de moi-même’, que je fasse du démarchage téléphonique, du taï-chi chuan ou du patin à roulette.

En parlant du monde de l’ersatz je vais encore me fâcher et dire des bêtises alors appliquons à nous même ce que nous réclamons des autres : ‘abstiens toi d’agir’. C’est de mon vivant et quasiment sous mes yeux de chercheur de cupules qu’un endroit épargné miraculeusement par 6 000 ans de dégradations climatiques, graffitis, tags et autres bulldozers, et qui a défié sereinement les temps immémoriaux est enfin, pourrait-on dire, enfin saccagé. Je ne devrais pas m’énerver ?

AUBANEL Vincent 18/11/2009
Menhir de Peyrebesse Menhir du col de Tartabisac
A lire dans cette rubrique
Claroudens.
Il y a à Claroudens, au bord de la vieille route du Plan de Fontmort qui passe sous le Mont Mars (un GR maintenant), un très beau site archéologique...
Menhir de Peyrebesse.
Petit menhir sur le bord de la draille
Menhir du col de Tartabisac.
Un petit menhir bien visible au col de Tartabisac
Menhir poli de la lavogne des crottes.
Menhir poli de la lavogne des crottes
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages