Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Etre musicien
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Composer, arranger
Travailler
Jouer en groupe
L'administratif
La promo
Etre pro
Rubrique : Composer, arranger

Les enregistreurs numériques

Les enregistreurs sont un formidable outil de travail pour les musiciens, que ce soit pour composer, arranger, ou tout simplement travailler leur son individuel ou collectif. Leur déclinaison récente, les enregistreurs numériques, permettent encore plus. Ils allient une grande qualité d'enregistrement à une simplicité d'utilisation. Il y a cependant quelques petits trucs à savoir pour profiter au mieux de ce qu'ils peuvent apporter pour le travail musical.

La qualité d'enregistrement

La plupart des appareils numériques ne sont pas conçus pour enregistrer de manière très performante. Ce sont juste des "dictaphones", ayant un minuscule micro incorporé, et rarement une prise pour brancher un micro externe. C'est le cas de certains "mp3" (mais la plupart n'enregistrent d'ailleurs même pas), des téléphones numériques, etc... Il est bien difficile de travailler sérieusement avec ça...

Même dans la catégorie au dessus (les "IPod" et imitations diverses), très peu ont une prise micro, et lorsqu'ils en ont la qualité n'est pas très bonne. C'est tout simplement parce que ce qui fait la qualité d'un enregistreur numérique, c'est la qualité du micro et du préamplificateur micro. Or c'est justement ce qui coûte cher, bien plus que tout le reste de l'appareil qui fonctionne en numérique.

A ce jour, seuls les enregistreurs numériques spécialisés, conçus pour les musiciens par des fabricants de matériel musical ou d'enregistrement, me semblent avoir les qualités requises. Ces appareils, sortes de successeurs des enregistreurs minidisc, ont un disque dur interne ou une carte mémoire flash qui leur permettent des durées d'enregistrement très supérieures aux minidisc, avec des autonomies électriques également supérieures. Autre avantage très net sur les minidisc : ils travaillent intégralement en numérique, alors que leurs prédécesseurs nécessitaient pour la plupart un passage en analogique au moment du transfert vers un ordinateur

La compression des enregistrements

Les enregistreurs numériques spécialisés ont de bons micros intégrés et préamplis et permettent de faire d'excellents enregistrements, à des années luimières des enregistreurs à cassette de notre enfance. Si vous placez un micro n'importe ou dans une salle de répet, vous arriverez à entendre à peu près tous les instruments, même ceux qui sont un peu moins puissants ou plus éloignés du micro.

Attention, certains appareils compressent automatiquement les sons qu'ils enregistrent, en les codifiant sous un format compressé (mp3 généralement). Cela a deux conséquences : les fichiers musicaux occupent moins de place en mémoire et sur le disque dur de l'ordinateur, mais le rendu du son est modifié. Par contre cette compression ne "sonne" pas toujours très naturelle. Si vous souhaitez aussi utiliser votre enregistreur pour faire, par exemple, une démo, il faudra en choisir un qui enregistre en format non compressé, principalement le format WAVE, équivalent du format du CD audio.

La simplicité d'utilisation

La première des simplicités est de disposer, directement sur le boitier, de boutons "rec", "play", "avant", "arrière", et de réglages du niveau de sensibilité des micros. Ca parait simple à dire comme ça car ces fonctions sont celles du magnéto de base, et pourtant avec les appareils basiques certaines de ces fonctions sont reléguées dans des sous-menus, ce qui complique considérablement l'utilisation en répétition !

Sur les appareils numériques, il peut être plus ou moins simple de retravailler vos enregistrements, en particulier pour les découper en "plages" (comme sur un CD ordinaire) que vous pouvez nommer, déplacer... Ces fonctionnalités sont évidemment très pratiques pour un outil de travail que l'on aura besoin de parcourir des tas de fois en tous sens pour améliorer sa musique. Mais on peut également transférer directement les fichiers numériques enregistrés dans un ordinateur (avec un cable USB, ou un lecteur de carte mémoire). On récupère ainsi la musique sans aucune perte de qualité, et on peut ensuite la traiter de manière eaucoup plus confortable grâce à des logiciels spécialisés.

Choisir son enregistreur

Récapitulons : si vous voulez utiliser votre enregistreur pour travailler la musique il doit :

  • obligatoirement avoir une entrée micro.
  • obligatoirement avoir les touches et fonctions de base sous forme de boutons sur le boitier
  • permettre d'exporter les fichiers numériques vers un ordinateur
  • si possible permettre l'enregistrement en mode non compressé (WAVE)

A l'heure ou j'écris ces lignes, il existe au moins une dizaine d'appareils sur le marche (qui est en accélération faramineuse), et les prix vont de 80 à 300 euros.

Bonne chasse !

25/05/2009
Utiliser un instrument de musique pour composer Les séquenceurs
A lire dans cette rubrique
Composer.
Composer de la musique... ça me paraissait infaisable autrefois, réservé à quelques génies qui tiraient leur inspiration d'un lien direct avec la sphère de l'art. Et puis il y a eu un déclic.
Arranger.
L'arrangement est le processus qui permet de transformer une simple mélodie en un morceau complet.
Diversifier un morceau.
Le risque, avec un morceau qui présente une mélodie bien définie, c'est que le fait de "tourner" plusieurs fois de suite cette mélodie génère rapidement une impression de rengaine.
Les enregistreurs numériques.
Les enregistreurs sont un formidable outil de travail pour les musiciens, que ce soit pour composer, arranger, ou tout simplement travailler leur son individuel ou collectif.
Les séquenceurs.
Le séquenceur est un logiciel spécialisé dans la composition et l'arrangement musical
Utiliser un instrument de musique pour composer.
Quelques trucs simples pour composer avc un instrument
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages