Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Etre musicien
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Composer, arranger
Travailler
Jouer en groupe
L'administratif
La promo
Etre pro

Elaborer le morceau

A ce stade, vous avez une première mélodie qui vous satisfait. Cela peut suffire à faire un morceau, cela peut être trop court, ou trop peu élaboré à votre goût. Il y a plein de manières de continuer le travail

Retravailler la mélodie

Parfois ce qui est sorti est excellent. Souvent, on y reconnaît une bonne idée mais on "sent" que ça pourrait être mieux. Il faut donc souvent retravailler derrière, de manière plus rationnelle que lors de la première phase, qui était souvent intuitive.

Ecoutez votre mélodie avec un sens critique aiguisé. Repérez les endroits ou ça vous semble, plat (voire creux), pas inspiré, mou, banal, voire carrément moche.

Attelez-vous au travail sur ces parties. Modifiez des notes, ajoutez-en, supprimez-en, déplacez en. Ci-dessous quelques conseils souvent payants :

  • Souvent les compositeurs débutants ont tendance à écrire des lignes mélodiques assez linéaires, avec des petits intervalles de notes (secondes, tierces au maximum). Si c'est le cas, essayez d'agrandir les intervalles : montez ou baissez certaines notes pour donner une impression de plus grande dynamique au passage.
  • Souvent on a tendance à en rajouter. Un beau passage peut mériter qu'on y enlève quelques notes pour mettre les autres en valeur. Les fins de phrases, par exemple, méritent souvent des respirations, simplifiez-les.
  • Au niveau rythmique, il peut également être utile de casser le fil. Si votre phrase musicale présente une répétition rythmique, essayez de casser cette répétition en déplaçant des notes vers l'avant ou l'après (transformant par exemple deux croches en une croche pointée-double), ou bien dédoublez des notes (transformant par exemple une noire en deux croches), etc
  • Lorsque vous faites de telles modifications, réécoutez ou rejouez régulièrement l'ensemble du passage pour bien vérifier que ça colle, que ce que vous faites n'est pas juste un rapiéçage local qui dénote au niveau de l'ensemble.

Ajouter successivement des parties

Il est toujours possible d'allonger la composition, sur le moment ou plus tard, en ajoutant des parties, soit en restant complètement dans l'ambiance de départ, soit au contraire en diversifiant cette ambiance, en cherchant des trucs qui tranchent.

Il est même parfois intéressant de compiler plusieurs compos que vous avez faites séparément pour en faire une seule plus longue. Il faudra alors gérer les changements d'ambiance, de tonalité... qui ne manqueront pas de se révéler mais qui seront parfois de véritables découvertes, parfois... des catastrophes !

25/05/2009
Partir d'une émotion pour composer La compo collective
A lire dans cette rubrique
D'autres conseils.
Quelque soit votre démarche (composition individuelle ou collective, démarrage d'une rythmique, d'une grille, d'un texte...), voici quelques conseils toujours valables.
Elaborer le morceau.
A ce stade, vous avez une première mélodie qui vous satisfait.
La compo collective.
La composition collective est une démarche très intéressant et utile car elle peut, dans certains cas permettre d'accélérer considérablement les choses, et toujours de produire plus original que seul.
Le point de départ de la compo.
C'est le moment le plus dur. Il faut démarrer, trouver une première "accroche" qui va permettre ensuite de développer une idée.
Partir d'une émotion pour composer.
C'est un fait bien connu : il est plus facile de créer (de la musique ou autre chose) sous l'emprise d'une émotion, positive ou négative...
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages