Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
Rubrique : Lieux-dits > Can noire
Une carrière moderne sur le rebord sud de la can noire centrale
Une des carrières anciennes du rebord sud de la can noire centrale
Pierres taillées trouvées en différents endroits de la can de l'Hospitalet. 1 : can noire, 2 à 6 : serre de Montgros, 7 : Puech vendut, 8 : col de Solpérière. Illustration extraite de spch

Siles et quarz à l'est de la côte 1004 de la can noire centrale

Le point 1004 est juste un très léger bombement à 300 mètres à l'ouest du plateau principal de la can noire, au bord d'un versant exposé sud qui descend vers la vallée française. Il n'a en soi rien de particulier, si ce n'est que ses alentours présentent un certain nombre de signes d'occupation humaine à plusieurs époques. On y a en particulier trouvé des éclats de chaille et ébauches de pointes de flèches en forme de feuille (datant probablement du début du IIIème millénaire avant JC) et un restant d'outil de fer. Plusieurs tumuli ont également été trouvés à proximité.

"A 200 mètres à l'est de la cote 1004, sur un replat étroit qui coupe le versant occidental de la Can Noire, il existe d'autres vestiges de peuplement : éclats de chaille, de quarz et de silex dont une pointe foliacée dissymétrique, avec un tranchant vif et un tranchant retouché sur les deux faces (fig. 1, n°1)". Extrait de spch (p. 236)

Mais surtout, l'ensemble du versant que surplombe le point 1004 est totalement bouleversé. Il a été utilisé comme carrière... et l'est d'ailleurs toujours ! Quelques mètres sous le rebord du plateau court un replat de plusieurs dizaines de mètres de long dû à l'extraction de matériau. Il est manifestement très ancien car le sol a commencé à se reconstituer. Qu'y extrayait-on ?

Plus bas, au piet de la pente, se trouve le site du rocher des fées... De quoi faire dans le coin, donc.

23/06/2008
La can noire Le plateau oriental de la can noire
A lire dans cette rubrique
Amorce de grotte à la pointe sud de la can noire.
Cette amorce est située près de la pointe sud de la can noire orientale.
Arche de grès au dessus de la plaine du Pesquié.
Cette arche est située dans les premières couches de grès posées sur le schiste de la plaine du Pesquié, au pied des premières côtes raides qui montent vers la can noire.
Four à chaux de l'Hort de Dieu.
Four à chaux de l'Hort de Dieu
Four à chaux présumé, pentes nord de la can noire centrale.
Peut-être un four à chaux bien abimé
La grotte de la carrière PNC.
Cette grotte s'ouvrait autrefois sur le site de la carrière qui a servi à rénover le château du Parc à Florac.
Le Pesquié.
Le pesquié est un hameau de 3 bâtiments construit au pied de petites falaises du rebord est de la can de Terre Rouge.
Le plateau oriental de la can noire.
La can noire se termine, à son extrémité est, par un plateau bien individualisé d'une altitude un peu supérieure au reste de la zone, qui surplombe le village de Barre des Cévennes.
Le Rocher des fées du Barret.
Le "Rocher des fées", situé au Barret sur la commune de Barre de Cévennes, est un site autour duquel tournent beaucoup d'histoires et de légendes.
Rocher des fées du Barret : compte-rendu de fouille.
Compte-rendu de fouille du site du "Rocher des croix", ou "Rocher des Fées" à Barre des Cévennes par Gilbert Fages.
Siles et quarz à l'est de la côte 1004 de la can noire centrale.
Le point 1004 est juste un très léger bombement à 300 mètres à l'ouest du plateau principal de la can noire, au bord d'un versant exposé sud qui descend vers la vallée française. Il n'a en soi rien de particulier, si ce n'est que ses alentours présentent un certain nombre de signes d'occupation humaine à plusieurs époques.
Tumulus 4 de la can noire centrale.
Ce tumulus est situé à quelques mètres au nord de la piste qui mène de Terre Rouge à Barre
Tumulus 4 de la can noire centrale.
Un des tumuli de la Can Noire centrale.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages