Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesExpand Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesExpand Sources
La chapelle de la Fage Obscure dans son environnement
Vestiges de la "chapelle de la Fage Obscure", à l'Hospitalet
Un pan de mur de la chapelle de la Fage Obscure
La fenêtre trilobée de l'un des bâtiments de la ferme de l'Hospitalet

La chapelle de la Fage Obscure

La "Chapelle de la Fage Obscure" était un bâtiment faisant partie d'un complexe d'accueil de voyageurs qui a existé au moyen-âge sur le site de l'actuel hameau de l'Hospitalet (commune de Vébron). Elle est pour la première fois citée dans la littérature en mai 1287, puis à nouveau dans les Feuda Gabalorum. Elle était dédiée à la Sainte Trinité, et dépendait, selon ce qu'affirme le chapitre de Quézac dès le XVème siècle, de son église paroissiale de Saint Flour du Pompidou.

Au XVIIème siècle, la chapelle était encore en fonctionnement puisque d'après feg p.151 "le prieur de cette chapelle était en procès avec M de Brissac, au sujet des droits qu'il prétendait sur le mas de la Bessède". Enfin, "en 1725, le 16 mai, le curé du Pompidou installe Jean Turc, prêtre de Quézac, comme chapelain de la chapelle de la "Sainte trinité de l'Ospitalet de la Fage Obscure" vaquante par le decex de Maistre Antoine Dernau, Sieur des Mazes"...

En 1790, un négociant Bourguignon du nom de Marlin signale qu'à proximité de l'Hospitalet se voit une église ruinée et seule au milieu des terres, sans la localiser exactement. Aujourd'hui, une ruine correspond à cette localisation : visible de la route, un rectangle de pierres envahi par la végétation se voit encore à 200 mètres au sud de la ferme, au milieu des prairies. Le bâtiment, d'une surface au sol d'environ 30 m², est en pierre de taille de finition moyenne. Une amorce de forme de voûte est encore visible... Un témoignage oral (dlc) appelle cette ruine la "crotte de l'Hospitalet" (crotte signifiant "cave voûtée") et explique qu'on y mettait les bêtes la nuit.

La petite fenêtre trilobée visible sur un des bâtiments de la ferme actuelle serait une récupération de la chapelle (feg). Cela ne semble pas étonnant, le style architectural étant franchement décalé avec le reste du bâtiment.

Une histoire drôle se raconte à propose de cette chapelle.

15/03/2008
21/09/2014
La grotte de Baumoleïro La capture du Valat de Baumoleïro
A lire dans cette rubrique
Cazelle à l'est de l'Hospitalet.
Cazelle à l'est de l'Hospitalet
L'assemblée protestante de septembre 1689 à l'Hospitalet.
L'assemblée du 23 septembre 1689 est sans doute la plus célèbre de toutes celles qui se déroulèrent sur la can de l'Hospitalet, et de fait la plus célébrée encore aujourd'hui. Les raisons de cette célébrité sont multiples.
La capture du Valat de Baumoleïro.
A environ 500 mètres au nord de l'Hospitalet, la route longe à main droite une dépression peu profonde. C'est le vestige d'une ancienne rivière, qui a connu un sort au nom peu enviable : la capture.
La chapelle de la Fage Obscure.
La "Chapelle de la Fage Obscure" était un bâtiment faisant partie du complexe d'accueil de voyageurs qui a existé au moyen-âge sur le site de l'actuel hameau de l'Hospitalet.
La grotte de Baumoleïro.
Le valat de Baumoleïro est une petite vallée qui entaille le rebord de la can, à 1 km au nord de la ferme de l'Hospitalet. Elle tire son nom d'une petite grotte (en occitan, baoumo signifie grotte) également appelée grotte de l'Hospitalet, située au pied d'une barre rocheuse dominant le versant gauche du ravin.
La mystérieuse grotte de l'Hospitalet.
Sur une carte géomorphologique sommaire de la can de l'Hospitalet (par J. Rouire et Cl. Rousset, 1973), j'ai trouvé signalée une grotte à environs 400 mètres au nord-est du hameau de l'Hospitalet
Le clapas Cazelle marguerite.
Le clapas Cazelle marguerite
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages