Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Démocratie participative
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Skip Navigation Links
Accueil

Mettre en place un bulletin de liaison

Le bulletin de liaison est un outil de base de la démocratie participative. Son objectif est de permettre un premier niveau d’échange (d’information, d’opinion…) entre les membres du groupe.

Les contenus du bulletin d’information

Pour rester fidèle à l’esprit de la démocratie participative, le bulletin de liaison doit permettre aux membres du groupe de s’informer en toute transparence, de réfléchir et de participer aux prises de décision concernant le groupe.

La première priorité du bulletin de liaison concerne l’interne du groupe (ses projets, ses valeurs, ses actions en cours ou à mener, son fonctionnement).

Voici une liste de rubriques classiques et efficaces dans un bulletin de liaison :

  • L’état de situation : information très globale sur la situation financière, le nombre d’adhérents, les grandes nouveautés depuis le dernier bulletin de liaison, etc…
  • Les actualités du groupe : nouvelles des projets en cours, projets à venir, fonctionnement des groupes de travail, etc…
  • Le coin philosophique : débats en cours sur les orientations à prendre, valeurs, etc…
  • Le dossier thématique, qui concerne généralement un centre d’intérêt des membres du groupe plutôt que des aspects de fonctionnement interne

Le mode de réalisation

Qui écrit le bulletin de liaison ?

L’information brute et objective (les faits, les chiffres, les dates, etc…) peut être apportée par des personnes « centrales » du groupe (des dirigeants, des salariés…), généralement mieux au courant que la majeure partie des membres.

Pour tout ce qui concerne les débats, les humeurs, les valeurs, etc… les contenus doivent par contre essentiellement  provenir des membres du groupe. Sur ces aspects, le bulletin doit proposer des éclairages pluriels, c’est à dire reflétant, sur un sujet donné, toutes les tendances présentes au sein du groupe. Il doit y avoir du débat contradictoire, qui seul permet à chacun de se forger ses propres opinions.

L’animation d’un bulletin de liaison consiste donc essentiellement à interviewer ou mieux encore à faire écrire les membres du groupe plutôt que d’écrire soi-même.

Les aspects pratiques

Le bulletin de liaison doit être régulier et fréquent. Selon la taille et les moyens du groupe, entre 15 jours et 3 mois. Au delà, il y a perte de contact entre le groupe et ses membres.

Il vaut beaucoup mieux sortir tous les mois un petit bulletin de liaison (exemple : 1 recto-verso) qui ne paie pas de mine mais apporte de l’information fraîche, qu’un magnifique bulletin de 20 pages en quadrichromie tous les 6 mois, plein d’informations obsolètes.

De même qu’il est intéressant de faire tourner la fonction d’animateur d’une réunion, il peut être intéressant de faire tourner la fonction d’animation du bulletin de liaison, par exemple chaque année.

13/05/2012
Du temps et de l'envie Comprendre le groupe
A lire dans cette rubrique
Les implications de la démocratie participative.
Pour qu’un groupe ou une organisation puisse réellement fonctionner en démocratie participative, les individus qui en font partie doivent pouvoir participer aux prises de décision dans de bonnes conditions. Ils doivent en particulier bénéficier des « 5 pouvoirs de la démocratie participative »
Organiser un groupe.
Organiser un groupe en démocratie participative
Des moyens d'information.
Les moyens d'information
Des moyens de réflexion.
Des moyens de réflexion
Des moyens d'expression.
C’est une banalité que de le dire, mais les membres d’un groupe doivent pouvoir exprimer leurs opinions, avis, demandes, propositions. Le groupe doit fournir des moyens pour cela.
Un pouvoir décisionnel.
Trop souvent des groupes ont l’impression de fonctionner en démocratie participative lorsque les membres sont informés et consultés sur les orientations et projets. Cela ne suffit pourtant pas, et la démarche décisive consiste à confier une réelle part du pouvoir décisionnel aux membres du groupe.
Du temps et de l'envie.
Du temps et de l'envie
Mettre en place un bulletin de liaison.
Le bulletin de liaison est un outil de base de la démocratie participative. Son objectif est de permettre un premier niveau d’échange (d’information, d’opinion…) entre les membres du groupe.
Comprendre le groupe.
Que ce soit pour préparer un processus décisionnel, mettre en place des instances décisionnelles ou des groupes de projets…… il est important de bien comprendre comment est fait et fonctionne le groupe concerné.
Un dispositif internet approprié.
Les groupes humains ont fonctionné des millénaires sans internet. Il n’est donc pas question ici de prétendre qu’il est impossible de s’en passer. Internet peut cependant s’avérer formidablement utile pour la démocratie participative, tout particulièrement pour les groupes d’effectifs nombreux et/ou répartis sur des territoires étendus.
La Fiche projet, outil d'information et de transparence.
Ce document fait le point sur tous les aspects liés au sujet : état de situation, description des enjeux du sujet, principaux argumentaires déjà développés, éléments financiers s’il y en a, éléments de planning.
Le groupe fonctionne-t-il en démocratie participative.
Voici un petit jeu amusant que nous vous invitons à faire régulièrement pour mesurer si l’avancée de vos pratiques va dans un sens intéressant.
Skip Navigation Links
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages