Le xylophone

C’est une percussion simple fabriquée à partir de morceaux de bois (xylo = bois en grec) de tailles variables. Il peut s’agir d’un instrument extrêmement élaboré (les xylophones d’orchestre, par exemple) mais on peut facilement s’amuser avec des versions très simple, voire carrément « roots ». C’est plutôt cela que je vous propose ici.

Donc :

Fabriquer quelques « mailloches » : coupez des  segments de longueur 30 cm dans une branche fine (1 à 2 cm) et bien droite (noisetier, repousse de châtaignier…). A l’une de ses extrémités, créez une « boule » en entourant bien serré une lanière de vieille chambre à air de vélo, sur une épaisseur d’au moins 1 cm. Si vous utilisez la baguette sans cette boule, le son sera beaucoup moins intéressant.

Ramasser des branches, de toutes longueurs (entre 20 cm et 1m) et tous diamètres (entre 3 cm et 15 cm).

Tester le son qu’elles produisent. Vous remarquerez vite que chaque branche a son propre son, en fonction de différents paramètres :

  • Les bois d’essences dures (chêne, autre) produisent des « notes » reconnaissables alors que les essences plus tendres (résineux…) produisent des sons moins définis
  • Les bois sains sonnent de manière plus puissante que les bois morts ou pourris, même superficiellement
  • Les bois de gros diamètre sonnent plus grave que les bois de petits diamètres.

Ne gardez que les branches qui produisent un son satisfaisant. Rangez-les de celle qui produit le son le plus grave à celle qui produit le son le plus aigü. Posez-les sur des supports souples (feuilles, mousses)

C’est prêt ! Jouez individuellement ou à plusieurs, c’est tripant.